RSS

Les gardiens du temple par Sid Ahmed Benlazaar

3 mai 2010

Contributions

Le Monde est en pleine effervescence. L’économie mondiale du prochain millénaire est à reconstruire, elle n’a toujours pas trouvé ses nouveaux repères. On en est encore aux diagnostics et aux essais. En haut lieu, au G20, groupe des pays les plus riches du Monde. C’est dire que plus rien ne sera comme avant.



Nous assistons au décès d’un concept, d’une vision, d’une idéologie. Communisme, Capitalisme, Economie de Marché… tout est à revoir.

A l’image de la chute du Mur érigé par les Non Alignés, et qui permettait à des Pays émergeants de faire entendre leur voix, de survivre, le Monde est à la recherche de nouveaux repères palliatifs à une notion d’Etat Nation devenue obsolète et qui s’effrite devant la globalisation et l’effet d’union qui s’installe et qui se consolide. Les frontières géographiques sont appelées à être réformées et remplacées par des cloisons économiques plus flexibles.

Les barrières idéologiques et politiques sont appelées à être coordonnées afin de permettre une plus grande lisibilité et fluctuation conceptuelle dans le seul but d’assurer la survie de groupes de populations jamais aussi fragilisées et aussi contraintes à l’union et à la cohésion de masse.

La Planète rapetisse de jour en jour

Les visions politiques pourtant éparses se rejoignent dans la douleur. Les Etats-Unis d’Amériques prônent le dialogue, la concertation, la négociation, après avoir tenté en vain la manière forte, voire militaire. Avec le Venezuela, l’Iran, le Maghreb, de plus en plus la Chine, sans oublier l’Union Européenne. Cette dernière voit de plus en plus nécessaire une coopération plus profonde avec la Turquie. Le religieux est graduellement remis dans les tiroirs, en attendant. Le temps des Guerres est derrière. Questions de Survie, de Moyens. Il faut restructurer, reconstruire, et vite !

L’Afrique dans tout ça ? Deux approches contradictoires: soit la mise en esclavage économique au profit des groupes créés, car dotés de ressources énergétiques de survie indispensables, soit un investissement nouveau, réel, plus productif et moins rentier, car représentant la dernière parcelle de la planète en mal de consommation et de production traditionnelle, en attendant que le modèle à ériger soit élaboré.

Deux visions dont dépendra l’Avenir de nos Enfants…

Seront-ils partenaires ou esclaves…

Seront-ils constructeurs et innovateurs ou consommateurs au regard vide, abattu…

La Solution ?

Elle n’est plus entre nos mains mais bien entre celles de nos enfants encore occupés avec leur dernier Nintendo pour les mieux nantis ou ballon rond et corde à sauter pour les autres…

L’Avenir, celui qui pointera son nez dans une vingtaine d’années est entre les mains des gosses du quartier. Ils ont quinze ans, vingt ans, ils viennent d’avoir leur Bac, leur Licence, Ingéniorat. C’est juste que personne ne les a préparé à ça. Ils sont invisibles.

Et pourtant c’est la Dream Team qui devra prendre graduellement les commandes de la Nation sous l’œil formateur des Anciens, une équipe qui soutienne les dirigeants au niveau des différents postes Ministériels, et qui représentera la population dirigeante dans une ou deux décennies, sous l’œil expérimenté de ceux qui ont fait le long parcours depuis l’Indépendance. Le temps passe si vite…

Des jeunes qui soient infiltrés puis intégrés dans le monde de la politique, pour leur permettre de faire de la politique ; on ne construit pas une société en leur offrant des bus, mais en leur offrant tous les moyens permettant d’en construire, quitte à gaspiller en cours de route beaucoup d’argent, c’est de toute manière le leur. On ne crée pas la cohésion et l’union dans une salle du Sheraton devant des convaincus intégrés dans le système, mais dans les ruelles perdues pas encore goudronnées de l’Algérie devant ces invisibles que sont nos enfants, dans les écoles, dans les Universités, dans les centres de formation.

L’Autonomie Savante est le premier pas vers l’Indépendance Souveraine, cette dernière étant le garant de la Liberté de nos entrailles. Aujourd’hui c’est à nous de leur apprendre à passer de leur Nintendo aux plumes puis aux claviers d’ordinateurs, demain, ils nous émerveilleront. Et nous pourrons alors, blottis dans notre fauteuil de vieillards crier de toutes nos forces toute notre Fierté d’avoir été là au moment où il le fallait.

Question à 1 Dinar : Et si c’était le moment de commencer ?? La Guerre Silencieuse a déjà commencé, les positionnements sur le terrain sont en cours, partout dans le monde. Et aucun d’entre nous ne pourra relever les défis à venir, sans le soutien et la Force de ces gosses du quartier, de ce Harrag à la recherche d’une barque pour se livrer corps et âmes à ses adversaires de demain…

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

S'abonner

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Une réponse à “Les gardiens du temple par Sid Ahmed Benlazaar”

  1. benyagoub Dit :

    se que je peut dire que c’est bien pensé bien structuré porteur d’espoire mais es que ce message est écoutée je ne le pense pas peut etre un jour car ilest innévitable le relais doit etre passé si non en se dirigera vers l’incertains .
    merci sid ahmed

Académie Renée Vivien |
faffoo |
little voice |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | alacroiseedesarts
| Sud
| éditer livre, agent littéra...