RSS

L’interprofession des fruits et légumes au cœur des enjeux stratégiques par Mourad Hamdan 1ère partie

24 avril 2010

Contributions

«On peut vraiment déplorer que la cardiologie soit dominée aujourd’hui par la technologie et les médicaments alors que ce qui est du ressort de l’éducation hygiéno-diététique reste néglig酻 (Un praticien de la santé publique)



Mettre en avant les bénéfices des fruits et légumes est aujourd’hui une nécessité en Algérie compte tenu des enjeux nutritionnels et de santé publique. C’est pourquoi il est vivement recommandé de s’inscrire dans les orientations du développement durable en contribuant à améliorer l’accessibilité aux fruits et légumes frais par la promotion des produits de saison et de proximité et l’adaptation de l’offre aux nouveaux modes de consommation alimentaire et, stimuler la créativité culinaire autour des végétaux frais. D’amont en aval, tout au long de la chaîne du frais, les métiers de la production et de la distribution des fruits et légumes requièrent un savoir-faire pointu, une expertise fine, qui contribuent à l’ajustement des quantités et à la maîtrise de la qualité tant gustative que sanitaire.         Véritable «moteur à deux temps» du développement durable, l’Interprofession agit par approche spécifique par métier et sous l’angle de l’enchaînement global par processus. Elle signe son efficacité à deux égards: 1) dans l’apport de réponses pertinentes aux attentes de chaque métier et 2) dans l’accomplissement des missions globales (en lieu et place des missions parcellaires) à même de rendre compétitives les diverses entreprises d’une même filière.

ROLE DE L’INTERPROFESSION DANS LES MÉTIERS ET MISSIONS DES ENTREPRISES

Le métier de l’entreprise est constitué de ressources et de compétences. Une innovation est une nouvelle combinaison de ressources, découverte au sein de l’organisation, capable de créer de la valeur. C’est ce qui fait la singularité d’une entreprise. Les ressources sont des «stocks» d’éléments matériels et immatériels spécifiques à l’entreprise et les compétences sont des «flux», des routines propres à une organisation, qui permettent de mobiliser ces ressources.

Les ressources et compétences résultent de l’accumulation d’un savoir spécifique au moyen de l’expérience passée. C’est par l’action que les membres de l’entreprise apprennent collectivement à déployer les ressources. Ainsi, une entreprise peut l’emporter sur la concurrence non seulement parce qu’elle dispose de plus de ressources, mais aussi parce qu’elle utilise mieux ses ressources grâce à ses compétences. Et elle enrichit ses compétences parce qu’elle est engagée dans un processus permanent d’apprentissage collectif.

La mission d’entreprise ne se définit pas selon les produits qu’elle vend mais selon les marchés dont elle dépend. Les questions sont alors: Quels sont nos clients? A quel besoin répond notre offre?

L’évolution des exigences du client peut conduire à l’enrichissement d’une mission et à l’acquisition de compétences nouvelles, donc à la transformation d’un métier. La maîtrise d’un métier peut trouver à se valoriser dans des marchés peu familiers à l’entreprise. Bref, un métier peut s’ouvrir sur de nouvelles missions, et la mission peut conduire à de nouveaux métiers. Enfin, mission et métier sont deux manières de décrire l’activité d’une entreprise. Ce sont les deux facettes d’une même réalité en interaction dynamique.

Ceci dit, la volonté d’acquérir des avantages concurrentiels par l’entreprise, devra se traduire par l’identification au sein de l’Interprofession et au moyen de la chaîne de valeur-type, des activités créatrices de valeur et leur évaluation afin de déterminer la contribution qu’elles apportent aux besoins des clients.

QU’EST-CE QU’UNE INTERPROFESSION ?

Une interprofession est une association prévue par la loi, qui fédère des syndicats de métiers (associations représentatives au niveau national des différentes professions d’une filière appelées aussi familles professionnelles) autour d’objectifs communs à toute une filière. Ce qui unit une interprofession, c’est l’enchainement de métiers autour d’un même produit.

Une interprofession finance son action grâce à des cotisations volontaires (voulues par les membres qui la composent), rendues obligatoires par la loi (CVO : Cotisation Volontaire Obligatoire).

Une interprofession est un organisme de droit et d’initiative privés.

PRINCIPE DE FONCTIONNEMENT

L’interprofession des fruits et légumes réunit l’ensemble des acteurs de la filière, de la production à la distribution. Elle rassemble et représente paritairement les organisations professionnelles de la production et du commerce des fruits et légumes. Elle réunit de fait deux collèges représentatifs de la structure de la filière fruits et légumes.

Pour rendre possible le dialogue entre les différents partenaires professionnels et lui permettre de jouer concrètement le rôle qui lui est assigné, l’Interprofession doit fonctionner selon 3 grands principes :

Le principe de Représentativité garantit aux Pouvoirs Publics la participation globale de la filière dans la prise des décisions.

Le principe de Parité, qui attribue à chacun des deux collèges (Production et Distribution) 50% des voix, assure le respect mutuel des familles.

Le principe de Consensus renforce la qualité des décisions. Il garantit le respect des minorités et des particularités des familles.

MISSIONS DE L’INTERPROFESSION

Elles se résument à trois objectifs prioritaires pour favoriser la rentabilité et la croissance des entreprises de la filière :

• Veiller aux conditions légales et réglementaires de l’action interprofessionnelle (validité et contrôle des accords interprofessionnels) ;

• Connaître les marchés (offre, demandes, évolution des tendances de consommation…) ;

• Promouvoir les fruits et légumes frais et les métiers.

DIALOGUE INTERPROFESSIONNEL

Au service des professionnels de la filière fruits et légumes frais, l’Interprofession:

• Anime plusieurs «Groupes de Travail Produit» (composés de professionnels mandatés par toutes les familles professionnelles) qui sont un lieu d’échanges et d’informations entre tous les maillons de la filière au travers de réunions de préparation, de suivi et de bilan de campagne;

• Favorise au maximum l’interactivité et les échanges entre les participants;

• Développe un rôle de veille et d’information économique au service de la filière;

• Met à disposition des professionnels des analyses de marché synthétiques et rapides;

• Favorise une meilleure adéquation entre les besoins des collectivités publiques et les réalités du marché afin de développer la consommation des fruits et légumes frais dans ce secteur;

• Participe à des études de fond sur la consommation des fruits et légumes frais et des comportements alimentaires;

• Relève les contraintes et attentes de chaque métier, repère les voies de progrès et bâtit un argumentaire «atouts / faiblesses» entre les solutions possibles apportant un gain de compétitivité à la filière.

ACCORDS INTERPROFESSIONNELS

Les Accords Interprofessionnels, instruits par les «Groupes de Travail Produit» et acceptés par les Familles Professionnelles, sont proposés à l’agrément des Pouvoirs Publics. Ils fixent des règles pour éliminer la non-qualité et réguler les marchés.

COMMISSION ECONOMIE DE L’INTERPROFESSION

Créée dans le cadre d’un projet interprofessionnel, la Commission Economie est le lieu de concertation des acteurs de la filière pour toutes les problématiques «produits – marchés». Elle constitue également un centre de ressource d’informations économiques et réglementaires.

Une ressource économique et réglementaire

La Commission Economie met à disposition des professionnels des informations en rapport avec la réglementation en vigueur concernant notamment: l’hygiène des produits et des denrées alimentaires, l’autorisation et le refus d’autorisation de certaines allégations de santé portant sur les denrées alimentaires et faisant référence à la réduction d’un risque de maladie, les additifs pouvant être employés dans la fabrication des denrées destinées à l’alimentation humaine, la mise sur le marché de produits biocides, les limites maximales applicables aux résidus de pesticides, le mode de passation des marchés publics pour les fruits et légumes à l’état frais et l’accord-cadre de fourniture des produits frais.

La Commission Economie met aussi à disposition des professionnels des données chiffrées sur la filière : indicateurs, suivis de tendance, panels de consommation, statistiques douanières, analyses et bilans économiques, publication périodique de conjoncture par produit… La Commission Economie est structurée en groupes de travail, composés de représentants de tous les maillons de la filière. Ce mode de fonctionnement lui permet d’exploiter au mieux la richesse des métiers et des compétences au sein de la filière. Dans ces groupes, tous les partenaires professionnels peuvent s’impliquer, s’enrichir de la réflexion des autres et faire avancer un projet commun. Elle travaille selon deux approches:

• Une approche verticale par produit Les Groupe de Travail Produits sont un lieu d’échanges et d’informations entre l’amont et l’aval.

• Une approche horizontale par thème Certains des projets concernant l’ensemble de la filière sont portés par des groupes thématiques transversaux.

CERTIFICATION DES SERVICES DU COMMERCE DE GROS EN FRUITS ET LEGUMES

L’Interprofession propose un référentiel de qualité de services portant sur les engagements pris par l’entreprise envers ses clients.

• Les engagements de l’entreprise du commerce de gros sont les suivants:

• Aucune commande n’est expédiée sans avoir été approuvée conforme aux exigences acceptées,

• Avoir une bonne maîtrise de la qualité de ses fournisseurs,

• Préserver la qualité des fruits, légumes par la maîtrise des processus,

• Respecter l’horaire de livraison défini avec le client en tenant compte des règles de sécurité,

• Assurer un accueil disponible, nominatif et personnalisé du client,

• Assurer le professionnalisme de toute l’entreprise pour mieux servir le client,

• Assurer la mesure de la satisfaction du client.

• «Plu» ou code d’appel prix

Le système «PLU» d’identification des fruits et légumes frais vendus en vrac ou à l’unité permet gain de temps, rigueur des prix et complémentarité avec le système code à barres. Pour aider les consommateurs à faire le meilleur choix «qualité / prix / achat responsable», les fruits et légumes doivent être proposés à un prix juste, avec une référence variétale et une indication visible et lisible de leur origine.

Dans le cadre de ses prérogatives, l’Interprofession est habilitée à proposer un système d’identification qui concilie les intérêts de toutes les parties prenantes de la filière.

LOGISTIQUE ET GESTION DE LA CHAINE D’APPROVISIONNEMENT

La performance logistique est au cœur de la stratégie de compétitivité des industries agroalimentaires. Or les PME font preuve d’individualisme à cet égard.           En effet, face aux réels problèmes de coordination, aux coûts élevés des transports, à la difficulté de maintenir un niveau élevé de service, au manque de visibilité sur la demande clients et à l’absence de standard pour la mesure des performances logistiques, elles paraissent bien dépourvues en raison de leur:

- ignorance des enjeux stratégiques de la logistique et des solutions de mutualisation,

- absence d’information sur les bonnes pratiques logistiques,

- manque de ressources externes pour coordonner l’orientation- client et développer conjointement l’organisation horizontale et le système d’information adéquat (installation des progiciels dédiés au management de la chaîne d’approvisionnement et de la relation client , maintenance informatique).

Dans ce contexte complexe, le rôle de l’Interprofession est d’agir en faveur des entreprises de manière ciblée. Elle leur permet d’identifier leurs partenaires logistiques potentiels, diffuse largement auprès des professionnels les bonnes pratiques logistiques et propose de ce fait un diagnostic logistique (outil de benchmarking) préalablement à toute solution de massification des flux et de mutualisation des ressources sur les plateformes d’approvisionnements. Dans cet ordre d’idées, elle préconise des solutions pour la planification et l’optimisation des chargements. Ces solutions qui intègrent une fonction de prédiction et de visualisation (modélisation 3D des palettes) calculent à la fois et le poids et le volume des palettes chargées pour proposer un plan de chargement en fonction des règles d’orientation, d’empilement, de priorité et de livraisons. Les solutions logistiques de ce type voient leur intérêt croître à mesure que les coûts de transport augmentent et que les délais de livraison demandés par les clients distributeurs diminuent. L’Interprofession joue aussi son rôle de conseil (et aussi de prescripteur) aux entreprises soucieuses de se doter d’une solution de traçabilité agroalimentaire en présentant des systèmes qui permettent d’avoir instantanément:

- Une traçabilité descendante de la matière première aux clients;

- Une traçabilité ascendante du produit fini aux fournisseurs;

- Un contrôle de concordance entre produit à expédier et commande.

A suivre

*Consultant en management

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

S'abonner

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Les commentaires sont fermés.