RSS

«APPELS DE DETRESSE» par M.Saâdoune

22 avril 2010

Contributions

                 Le décret du 10 mars dernier, instituant une licence d’importation pour les marchandises en franchise de droits de douane, suscite de très fortes appréhensions au sein des entrepreneurs algériens.



Le Forum des chefs d’entreprises (FCE) a publié hier un communiqué faisant état «d’appels de détresse» de la part des chefs d’entreprises, surpris par la mise en application immédiate des dispositions du décret. L’organisation patronale, qui appelle au «gel» de ce décret, s’insurge également contre une mise en application rétroactive qui s’applique à des marchandises commandées et payées avant la publication du décret du Premier ministre dans le Journal officiel.

Pour le FCE, cette mesure est non seulement pénalisante pour les opérateurs, mais les choses sont aggravées par le fait que les directions du commerce au niveau des wilayas ne sont pas prêtes pour prendre en charge le flux important des demandes de licences. C’est donc un véritable cri d’alarme que lance l’organisation patronale, en soulignant que la situation devenait préoccupante pour les «producteurs dont les matières premières sont bloquées au port, dans l’attente d’une licence statistique dont la délivrance pourrait durer jusqu’à un mois».

Même si certains continuent, souvent sans nuance, de cultiver le vieux discours de la propriété privée «exploiteuse» et de se méfier davantage du secteur privé national que de la haute bureaucratie et des entreprises étrangères, une règle élémentaire – universelle ? – veut que l’on évite de compliquer les choses quand on peut faire simple.

Officiellement, l’institution de cette «licence d’importation» que délivrent les directions du commerce au niveau des wilayas a une finalité statistique : assurer le suivi des importations. Quoi de plus normal que de vouloir suivre les marchandises qui entrent au pays ? Mais n’y avait-t-il pas d’autres moyens de le faire que celui qui consiste à faire jouer une procédure bureaucratique de plus dans un pays qui n’en manque pas ?

Les surcoûts qui sont occasionnés par ces retards ne relèvent pas de l’imagination, ils sont bien réels. L’organisation patronale appelle d’ailleurs à la mise en place «d’un instrument de suivi statistique des importations, (qui) pourra être réalisé à travers des procédures beaucoup plus simples ».

Il n’est pas sûr que cet appel sera entendu. La tendance n’est pas réellement à écouter ceux qui n’abondent pas dans le «bon sens». Il reste que dans un contexte politique des plus apathiques, le FCE est de plus en plus enclin à monter au créneau pour contester sur le fond la politique économique générale du gouvernement. Cette montée au créneau est d’autant plus remarquable que les patrons algériens savent que le rapport de force ne leur est pas favorable face aux pouvoirs publics.

Le fait qu’ils entrent quand même en contestation est l’indice d’une perception inquiète de l’avenir. C’est sans doute ce qui motive leur tentative de forcer le débat public sur la politique économique du gouvernement.

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

S'abonner

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Les commentaires sont fermés.

Académie Renée Vivien |
faffoo |
little voice |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | alacroiseedesarts
| Sud
| éditer livre, agent littéra...