RSS

7e Salon du livre L’engouement pour les livres pour enfants intact

20 avril 2010

1.LECTURE


Le représentant de Dar El-Ilm Lilmalayine, une maison d’édition libanaise spécialisée, notamment,, dans les dictionnaires et les livres pour enfants, a relevé que les enfants et leurs parents faisaient preuve d’un intérêt certain pour toutes les publications liées au monde de l’enfance. «Les domaines les plus prisés par les enfants

sont ceux ayant trait au monde de l’éducation ainsi qu’à la culture générale», a-t-il confié à l’APS. Dans la foulée, il constaté un «certain recul» de la lecture dans certaines situations qu’il imputera «au pouvoir d’achat et aux prix excessifs de certains publications». M.Yazid Dahmani, chargé d’études au niveau de l’Entreprise nationale des arts graphiques, a mis en exergue, pour sa part, le fait que durant l’année scolaire, les enfants jetaient leur dévolu sur le livre parascolaire, alors que pendant les vacances scolaires, ce sont les contes et les livres de culture générale qui attirent le plus leur attention. Le même interlocuteur a indiqué que même s’i l’enfant ne se gênait pas pour choisir lui même les livres qu’il aimerait lire, «il n’en demeure pas moins que les parents ne restaient pas passifs, suggérant à leurs progéniture des livres sur la base du contenu de ces derniers et non pas en tenant compte uniquement de leurs titres». M. Hacène Chemoukh, responsable de la maison d’édition «Sciences et savoir», spécialisée elle aussi dans les livres pour enfants, a tenu à indiquer que les livres qui étaient le plus sollicités par les enfants sont ceux permettant l’apprentissage de la langue et de l’écriture, outre les livres offrant à l’enfant la possibilité de colorier et de réaliser des dessins. Les livres religieux et ceux traitant de culture générale et d’histoire constituent, par ailleurs, un autre domaine qui intéresse les enfants, a-t-il dit. Pour sa part, M. Saïd Souissi, gérant des maisons d’éditions «Anis», a estimé que les livres d’enfants devaient être l’affaire de professionnels, expliquant qu’«un certain nombre de paramètres sont à prendre en considération avant la confection des livres pour enfants’. Il a insisté, par ailleurs, sur le fait que le contenu des livres parascolaires destinés à cette frange ne devait pas différer du programme officiel établi par le ministère de l’Education nationale. A signaler que la clôture de ce 7ème salon national du livre est prévue le 24 avril. Soixante-treize Maisons d’édition y prennent part. « Un livre dans chaque main » est le slogan choisi pour la présente édition du salon. Agence


20-04-2010

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

S'abonner

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Les commentaires sont fermés.

Académie Renée Vivien |
faffoo |
little voice |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | alacroiseedesarts
| Sud
| éditer livre, agent littéra...