RSS

LA FABLE DES BONS ET DES MECHANTS par K. Selim

19 avril 2010

Contributions

Les patrons algériens réunis dans le Forum des chefs d’entreprises ont abandonné, l’espace d’une journée d’étude consacrée à l’avenir de l’entreprise algérienne, les propos convenus et la langue de bois.



Après avoir fait mine, dans le plus pur style du «soutien critique», de soutenir les mesures de «nationalisme économique», ils n’hésitent désormais plus à dire que l’on fait fausse route. Le plus curieux est que depuis leur sortie, la réplique n’est pas venue du gouvernement, mais du PT, parti présent au Parlement, mais qui, officiellement du moins, ne fait pas partie de l’alliance présidentielle. La dirigeante de ce parti – ce n’est pas nouveau – se livre, elle aussi, à un exercice de soutien critique sur le registre patriotique, qui consiste à désigner les «bons» du gouvernement face à des présumés «méchants». Trop facile, éculé et pas très sérieux.

Les patrons du FCE, qui en général connaissent bien le fonctionnement du système de pouvoir, ont fini par comprendre que faire la distinction entre des « bons» et des «méchants» au gouvernement n’a pas beaucoup de sens. Seul un regard saturé d’idéologie peut trouver des nuances entre des membres d’un exécutif où les idées singulières sont inexistantes.

Abdelhamid Temmar, le méchant «qui veut privatiser», a peut-être existé dans un autre univers, il n’existe plus aujourd’hui. Il défend la politique du gouvernement, la règle des 51/49% et toutes les mesures prises dans le cadre du «sursaut patriotique» économique qui plaît tant au PT. M. Abdelhamid Temmar doit d’ailleurs s’étonner de voir la porte-parole du PT parler de lui sur le mode de l’ultralibéral, alors qu’il s’est converti, sans difficulté, à la «ligne» du Président. Comme tous les autres ministres.

Il faut être oisif – ou très informé de ce qui se passe dans le «cercle des décideurs» – pour saisir les nuances présumées entre des ministres plus techniciens que politiques. Il y a sans doute beaucoup à dire sur la compulsion bureaucratique du système algérien encore rétif à laisser libérer la dynamique de l’économie. Comme hier pour le secteur public qu’on a étouffé sous de mortelles étreintes bureaucratiques, c’est au moment des bilans qu’on prend conscience des fourvoiements.

En réalité, il aurait été souhaitable qu’il y ait des personnels qui expriment des idées différentes sur l’économie et sur les moyens de réaliser de la croissance. On gagne toujours à l’existence d’un débat contradictoire, cela permet d’apprécier les arguments des uns et des autres sans recourir à l’argumentaire hyperpatriotique.

Mais cela suppose qu’un espace de débat – laborieusement alimenté par la presse – existe réellement et que des programmes puissent entrer en concurrence. Pour l’instant, ce débat n’existe pas et tous les ministres, Temmar y compris, pourront dire au PT qu’ils sont sur la même ligne de la défense des intérêts suprêmes de l’Algérie.

Les patrons du FCE, l’espace d’une journée, sont sortis de cet unanimisme de façade qui fait que tout le monde suit la «ligne» sans discuter. Et le plus souvent sans la moindre conviction. La fable des bons et des méchants n’est même pas amusante.

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

S'abonner

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Les commentaires sont fermés.

Académie Renée Vivien |
faffoo |
little voice |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | alacroiseedesarts
| Sud
| éditer livre, agent littéra...