RSS

La double nationalité du volcan islandais par Kamel Daoud

19 avril 2010

Contributions

C’est la théorie de la baraka. Une version explicative qui veut que le règne Bouteflika a toujours été sauvé plus par des miracles. Sous ce règne tenace contre l’évidence du sursis, il n’a jamais eu autant de pluies, le baril n’a jamais coûté aussi cher, les gens n’ont jamais été aussi enthousiastes et aussi larbins (au début) et le terrorisme n’a jamais autant servi la doctrine algérienne de la stabilité par la dictature.



Même pour la fameuse rentrée sociale 2009, annoncée comme un 05 octobre 88 bis, le destin de ce miraculé a été sauvé par un match de football qui a tellement bouleversé la nation que le pays a été encore une fois offert à Bouteflika et aux siens sur un plateau, emballé dans des applaudissements collectifs.

Pour le fameux GNL 16, le miracle a encore voté : ce sommet qui s’annonçait comme un trottoir mal fini avec des dalles de sol qui se décollent sous les pas des délégations, a été sauvé par un volcan. Une éruption qui a offert un gros nuage international qui a donné un sursis à l’inachevé et a permis aux travailleurs d’OHL de déballer leurs cartons, d’installer les lits, d’essuyer les vitres et de permettre au goudron de sécher. Et pour bien se convaincre que c’est un miracle qui va masquer l’inachevé par l’inattendu, il faut rappeler par exemple de simples détails : le volcan islandais ne connaît ni Khellil, ni son patron, ni la facture du Centre de convention d’Oran et pourtant il dort depuis 1823. Depuis 1823, ce volcan qui n’a même pas la double nationalité, qui ne craint pas la mise sous contrôle judiciaire et qui n’est même pas situé à Tlemcen, dort. Il a choisi de se réveiller juste avant le sommet, bloquant les délégations étrangères dans leurs aéroports, allongeant les délais d’ouverture, donnant un répit aux maçons et permettant de couvrir le désordre par une éruption et la peinture par un lacrymogène mondial.

Dire que les hommes de Bouteflika ne bénéficient pas de l’appui du hasard, prénommé coïncidence et se présentant comme destin, est donc une erreur. Peu de pouvoirs et d’Etats au monde ont la possibilité de construire un palais en 10 mois et de réveiller un volcan en deux jours. Bien sûr, certains astrologues détracteurs expliquent aussi que pendant ce règne des 4×3 ans, on a eu trois séismes, deux inondations majeures, quatre bateaux coulés, une raffinerie en flammes, un crash d’avion d’Air Algérie et des dizaines d’émeutes collectives. Dans les deux cas, et pour rester dans le paranormal et pas dans la science, c’est à Bonatiro de trancher. Cet astrologue tourné vers les sous-sols, incarne au mieux cet étrange destin de l’Algérie qui dépend plus de la voyance que de la prévoyance.

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

S'abonner

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Les commentaires sont fermés.

Académie Renée Vivien |
faffoo |
little voice |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | alacroiseedesarts
| Sud
| éditer livre, agent littéra...