RSS

Le colonel Ben Cherif répond aux assertions sur la mort d’Amirouche Par Karim Benyahia/Zineb A.

17 avril 2010

Colonisation

imageLe colonel Ahmed Ben Cherif a affirmé à Echorouk que l’armée française a, à l’époque, utilisé des méthodes développées dont les moudjahidine ignoraient l’existence. Il a indiqué qu’un avion de reconnaissance français doté d’un chronomètre survolait la région de Djebel Thamer, où les colonels Amirouche et Si El Haouès sont tombés au champ d’honneur, et a enregistré les communications radio entre les dirigeants. C’est ainsi que l’armée française est parvenu à éliminer les deux héros. Si Ben Cherif révèle ce fait pour la première fois, certains moudjahidine avaient eu vent de l’histoire durant la révolution.

Le colonel Ben Cherif a souligné qu’il avait du respect pour Said Sadi qui a été emprisonné à l’époque de Chadli. «Sadi est un homme intelligent et s’il veut mon aide, je n’hésiterais pas», a ajouté notre interlocuteur.

C’est donc en ayant recours à la technologie que l’armée française a entrepris de monter une embuscade qui coûtera la vie le 29 mars 1959, aux colonels Si Amirouche et Si El Haouès, alors qu’Omar Idriss, blessé, a été achevé en dépit de la pression populaire, raconte notre interlocuteur que nous avons rencontré à sa résidence de Djelfa.

S’agissant de l’accusation de l’ancien président défunt Houari Boumediene par Ben Hamouda, Ahmed Ben Cherif a conseillé Ben Hamouda de cesser ses allégations et ses mensonges, ajoutant que Kasdi Merbah est à l’origine des tractations pour récupérer la dépouille d’Amirouche qui par la suite, a été transférée à Bab Djedid. A l’époque, tous pensait que le cercueil contenait les archives de la révolution. Mais, Ben Djedid a été averti dès que Ben Cherif a découvert la vérité.

En tout cas, et s’agissant de la polémique qui se tisse autour de la disparation d’Amirouche, Ben Cherif affirme que Chadli Ben Djedid était au courant de tous les détails.

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

S'abonner

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

2 Réponses à “Le colonel Ben Cherif répond aux assertions sur la mort d’Amirouche Par Karim Benyahia/Zineb A.”

  1. thirga Dit :

    Super gaga le BenancienpatrondesDarki. Dire que l’Armée française a suivi les deux colonels, chefs de wilayate historiques, par avion gonio et affirmer n’être pas au courant de la présence deux dépouilles de ces deux colonels dans les caves de son royaume alors vraiment c’est le BenancienpatrondesDarki qui les a donné comme il a donné d’autres. El Akh Bouregaa a raison…

  2. arek Dit :

    mr thirga quand un colonel comme bencherif s’exprime yu dois t’incliner et t’endre l’oreille c’est grace a des gens comme boumedienne et bencherif que tu mange a ta faim maintenant puis le passe historique de boumedienne chef de la wilaya 5 et le derisant de la wilaya 4 bencherif n’a rien a envier a a mirouche ni a el houes ce dernier fautil le rappeler etait un officier de tartre benlounis on essye se cacher le soleil par un tamis , dite moi pourqui le fils de amirouche ne porte pas plainte contre bencherif pour recel de cadavre parceque il sait tres bien que si ahmed detient tous les secret de la revolution algerien , si ahmed etait chef du 2 bureau politaque de krim sa mission consister a enqueter et punir les imposteurs . gloire a nos chouhadas et longue vie a si ahmed derigent de la wilaya4.un moujahid

Académie Renée Vivien |
faffoo |
little voice |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | alacroiseedesarts
| Sud
| éditer livre, agent littéra...