RSS

Pole&mic Par B.Nadir Le coup de force des islamistes?

16 avril 2010

Contributions

Le Carrefour D’algérie

Visiblement, les islamistes ne se sont pas contentés de la marche arrière du ministre Zerhouni sur la question du voile et de la barbe.

Le ministre Zerhouni a clairement remis les pendules à l’heure en estimant que les femmes pouvaient ne pas ôter leur voile. Mais les islamistes semblent chercher autre chose, en voulant profiter des tergiversations de nos hommes politiques et responsables. Les anciens du Fis, et à leur tête Ali Belhadj et Zirioui, responsable ou porte-parole d’une association religieuse non  agréée «l’éveil des mosquées d’Alger», tentent d’organiser une marche et surtout «défier» l’Etat en voulant investir la rue. Ils savent pertinemment que l’Etat n’irait jamais leur permettre de sortir dans les rues, mais leur but n’est  autre que de rassembler les anciens fidèles du Fis autour d’une idée; les islamistes crient dur comme fer que le pouvoir et le système politique algérien vivent leurs derniers jours et ne pourraient plus tenir la route face à la contestation. Les islamistes voudraient aussi profiter du disloquement du courant démocratique qui leur a barré la route durant leur apogée. Pour eux, il n’est pas question de rater le coche. Le MSP de Soltani semble avoir compris qu’en «caressant au sens des poil le gouvernement» dans cette affaire, ce  serait synonyme de suicide politique. Raison pour laquelle il s’est montré agressif envers le ministre de l’Intérieur. Les islamistes profitent de la fetwa de Chibane pour casser l’institution religieuse de l’Etat. Il va sans dire que le plus grand perdant dans toute cette affaire est, sans conteste, l’Algérie moderne et démocratique. Cette dernière a subi le poids de la compromission entre les islamistes et le pouvoir politique au détriment des Démocrates et de la Démocratie. Tout ce qui a été entrepris, depuis presque deux décennies, de rendre docile et «démocratiser» les islamistes avec en sus la charte de la Réconciliation nationale, s’est avérée un danger et une menace pour la République. Ce coup de force vient de rappeler à ceux qui croyaient que l’islamisme politique en Algérie est affaibli, se sont bien trompés de cible et de vision. Il est impératif de «démocratiser» les médias lourds et la vie politique car cet immobilisme politique n’a servi que les intérêts des intégristes et islamistes puisque disposant de mosquées. Le plus grave, le citoyen est en train d’assister à ce branle-bas de combat comme spectateur, ne se sentant point concerné par tout cela. Il est temps de réagir et de tirer les leçons nécessaires de ces échecs.

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

S'abonner

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Les commentaires sont fermés.

Académie Renée Vivien |
faffoo |
little voice |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | alacroiseedesarts
| Sud
| éditer livre, agent littéra...