RSS

Khemis-Miliana Le goût de la lecture est un lointain souvenir

15 avril 2010

1.LECTURE


Un constat amère après notre enquête à travers la ville. Dans les établissements scolaires,   lecture n’est plus d’actualité et les élèves ont perdu totalement l’esprit de recherche. Ils passent des heures entières dans les cybers pour retirer des copies d’exercice qu’ils remettront à leurs professeurs. Au centre culturel, la grande bibliothèque ne reçoit que quelques rares visiteurs et les étalages n’offrent que des titres sans intérêt.


Les avis sont partagés : M. B. M. 45 ans, professeur de français nous dira à ce peopos : «Concernant le goût de la lecture et la recherche des titres pour améliorer ses connaissances, il y a, certes, un grand vide. Tout le monde est attiré par la facilité et chacun peut recevoir des documents en utilisant le micro. En plus, les libraires ont abandonné leur métier pour prendre la direction du marché informel qui est plus rentable.» M. A. M. 39 ans, maître de conférences au centre universitaire : «Actuellement, nous avons beaucoup de difficultés pour trouver des titres pour préparer des dossiers. Nous sommes obligés de se rendre à Alger  pour acheter des livres, dont les prix  dépassent l’imaginaire.» M. A. M., 46 ans, père de famille : «Nous rendons hommage à nos maîtres qui nous ont appris le goût de la lecture. Mais, aujourd’hui, les livres coûtent trop chers et ne sont pas à la portée des étudiants.».  M. A. B., 47 ans, ancien libraire : «Les prix des livres sont inabordables pour les parents. Pendant deux ans, j’ai essayé de tenir le coup, mais par la suite, j’ai abandonné car j’avais un grand stock qui est resté invendu.» La création de nombreux bibliothèques bien fournie, la sensibilisation à travers les établissements éducatifs sont des atouts importants pour développer la culture de l’esprit.
Hadj Mohamed


15-04-2010
Hadj Mohamed

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

S'abonner

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Les commentaires sont fermés.

Académie Renée Vivien |
faffoo |
little voice |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | alacroiseedesarts
| Sud
| éditer livre, agent littéra...