RSS

Le temps des relogements par Yazid Alilat

14 avril 2010

Contributions

C’est le temps des opérations de relogement. Dans la capitale comme dans beaucoup de villes et villages du pays profond. Faut pas se demander pourquoi maintenant, et pas avant ni après. Juste que les logements, par milliers, sont prêts à accueillir des milliers de familles qui auparavant habitaient

dans des conditions précaires. Jusque-là, y a rien à dire, l’Etat fait son travail, et les Algériens, ceux d’en bas, accèdent, mais pas tous, enfin au bien précieux : un appartement. C’est ainsi la mode actuellement que des opérations de relogement se succèdent notamment dans la capitale, devenue un véritable gruyère par la faute de ces dizaines de bidonvilles qui ont essaimé jusque dans les années 2000 dans les quartiers plus urbanisés d’Alger, comme celui de Hydra ou de Sidi M’hamed.

Pour autant, des questions se posent : pourquoi accorder la priorité à certains habitants, dont beaucoup n’ont jamais revendiqué de logements «décents», et pas aux autres qui vivent entassés à dix ou quinze personnes dans les appartements exigus et miteux de Bab El-Oued ou la Cité Amirouche à Hussein-Dey ? Pourquoi tant de publicité autour de ces opérations de relogement ? A Oran, Bel-Abbès, Annaba ou Constantine, de telles opérations se font de la plus discrète des manières. A Alger, c’est différent. Parce que dans cette capitale qui risque l’implosion avec ses plus de 4 millions d’habitants, les risques de manifestations, de ras-le-bol et de conflits urbains sont potentiels. C’est comme si on veut mettre une couche de peinture sur la façade d’un immeuble qui menace ruine. Car l’exaspération sociale des mal-logés, des bannis de la société ou des déçus de la politique peut devenir contestation. Tous ces ingrédients, que l’on retrouve aussi bien au centre qu’à l’Est ou l’Ouest et le sud du pays, font que la société algérienne vit mal son temps.

Même si cela ne se justifie pas, les graines de la violence urbaine sont entretenues chaque jour dans nos grandes villes. Obtenir un petit F2 ou un F3 dans une cité construite loin de la ville, dans une zone normalement agricole, est assimilé à un grand exploit, la finalité des efforts de toute une vie. Et pourtant, il s’agit là d’un droit élémentaire et banal pour tous les Algériens transformés depuis des dizaines d’années en eternels quémandeurs, qui d’un logement, qui d’un emploi, qui d’une licence d’importation, qui d’un visa… Pour les Algériens, la bataille est quotidienne : là il faut bien négocier son dossier d’acquisition d’un logement, là bien travailler pour que l’eau arrive dans nos robinets, là pour que le courant électrique ne soit pas coupé… ou pour que le quartier soit bitumé. Et puis, le carnet de doléances est devenu tellement lourd… que toute la rente pétrolière ne suffirait pas. En attendant, une bonne opération de relogement fera l’affaire pour calmer toutes ces ardeurs.

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

S'abonner

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Les commentaires sont fermés.

Académie Renée Vivien |
faffoo |
little voice |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | alacroiseedesarts
| Sud
| éditer livre, agent littéra...