RSS

Une conférence, un sujet, des desseins inavoués par Kharroubi Habib

13 avril 2010

Contributions

Le terrorisme nucléaire est une menace du domaine du possible. Tous les experts en conviennent, même s’ils ne sont pas d’accord sur l’imminence de sa survenue. Raison donc qui justifie que la communauté internationale prenne les devants pour s’entendre et décider des mesures pour s’en prévenir. C’est à cette fin, selon lui, que le président américain Barack Obama a pris l’initiative de convoquer la conférence sur la sécurité nucléaire dont les travaux se sont ouverts hier à New-York et à laquelle participent les chefs d’Etat et de gouvernement ou leurs représentants de quarante-sept pays, dont le nôtre.



Sauf que le président américain est soupçonné par beaucoup de parties, y compris par des Etats qui ont répondu à son invitation, de nourrir d’autres desseins à travers cette conférence que le but de prémunir le monde du terrorisme nucléaire. Et ce n’est pas parce qu’il a affirmé dimanche que «ce sommet a pour but principal de mettre la communauté internationale sur la voie d’une maîtrise du matériel nucléaire (non sécurisé) dans un temps imparti et avec un programme de travail spécifique», qu’il a levé les préventions et les réserves que son initiative suscite.

Les sceptiques quant aux intentions d’Obama à travers cette conférence craignent qu’il profite de celle-ci pour vouloir imposer le mélange de décisions. A savoir obtenir, sous couvert du principe de la sécurité nucléaire, l’approbation et le feu vert d’une composante plus diversifiée et plus large de la communauté internationale aux sanctions renforcées que les Etats-Unis voudraient voir prises contre l’Iran, voire lui faire accepter l’éventualité d’une intervention militaire pour le contraindre à mettre fin au programme nucléaire militaire dont ils le soupçonnent, malgré ses dénégations, de vouloir se doter.

Moins brutalement, mais tout comme son prédécesseur à la Maison-Blanche, George W. Bush, sur la question de la lutte contre le terrorisme international, Barack Obama cherche à imposer la vision et les buts des Etats-Unis sur celle du nucléaire.

Et c’est ce qui pose problème, car cette vision et ses buts ne sont pas partagés par tous et pas seulement par l’Iran et la Corée du Nord. Beaucoup de pays voient en effet derrière la «croisade» engagée par les Etats-Unis contre le risque de prolifération de l’arme nucléaire et le terrorisme de même nature redouté, leur volonté de les empêcher d’accéder à la maîtrise de la technologie nucléaire, y compris pour son application à des fins civiles pacifiques. (énergie, médecine, etc.).

Ils en sont d’autant convaincus que les Etats-Unis font preuve d’une intransigeance sélective s’agissant des Etats qui cherchent à avoir cette technologie nucléaire. Permissive et peu contraignante quand ce sont des Etats amis et alliés de l’Amérique (Israël, la Corée du Sud…), ferme, sans tolérance quand ce sont par contre des Etats étiquetés mal intentionnés à son égard et celui de ses intérêts nationaux.

L’Algérie fait partie de cette majorité de pays qui, tout en souscrivant à l’objectif de l’arrêt de la prolifération de l’arme nucléaire, pour aller même à la totale dénucléarisation de la planète, défend dans le même temps le droit de tous à l’accession à la technologie nucléaire pour des fins civiles. Elle ne peut qu’être réservée sur la politique américaine en ce domaine. Ce que certainement exprime l’absence du président Bouteflika à la conférence de New York, alors qu’il y a été invité par son homologue américain.

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

S'abonner

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Les commentaires sont fermés.

Académie Renée Vivien |
faffoo |
little voice |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | alacroiseedesarts
| Sud
| éditer livre, agent littéra...