RSS

Ait Hamouda contre un reportage portant atteinte à la mémoire de son père

27 mars 2010

Colonisation


La Bibliothèque nationale empêche la publication du livre de Said Sadi

Le parlementaire Nouredine Ait Hamouda, fils du héros de la révolution, le colonel Amirouche a critiqué la diffusion, par la télévision algérienne, d’un reportage sur « le colonel Amirouche », contenant le témoignage d’un officier français qui défendait « l’Algérie française », ajoutant que la bibliothèque nationale refusait toujours d’attribuer un ISBN au livre de Said Saadi sur le chahid.


M Ait Hamouda a déclaré à El Khabar concernant la lettre de protestation qu’il a adressée au DG de l’ENTV, sur le contenu du reportage, diffusé sur la chaine le 19 mars dernier, que ce documentaire était une atteinte à la mémoire du chahid et à sa famille. Le député RCD s’est en effet dit étonné que la télévision algérienne puisse  diffuser un témoignage d’un colon français et agent des renseignements dans l’armée française durant la guerre, alors que ce dernier qui, après avoir été fait prisonnier par l’armée de libération puis libéré sur ordre du GPRA, à travers la croix rouge, avait décidé de retourner en Algérie comme agent des renseignements dans l’armée française pour défendre « l’Algérie française ».
Il a également assuré que cet officier avait fourni dans le documentaire un témoignage et des informations erronées, à travers lesquelles, il avait porté atteinte à la mémoire des moudjahidines. Cet espion avait, auparavant, sorti un livre contenant des informations mensongères, puisqu’il avait écrit que le colonel Amirouche était un homme sanguinaire  et qu’il avait,  lui-même, procédé à l’exécution de l’officier Mahiouz.
M Ait Hamouda s’est étonné que la télévisions algérienne ait eu recours à un officier de l’armée française pour obtenir des informations sur le chahid, au lieu d’en demander à son fils, à sa famille ou aux moudjahidines qui ont combattu à ces cotés, ainsi qu’a l’utilisation d’une photo du colonel pour le générique alors que, a-t-il ajouté « je n’ai vu le réalisateur qu’il y a 15 jours et il m’a informé qu’il avait préparé un reportage sur mon père, sans m’en révéler le contenu. Il m’a, en plus de cela, provoqué en déclarant qu’il protesterait contre la publication du livre de Said Saadi ».
Il a, à ce sujet, accusé la BN de retarder la publication du livre rédigé par le président du RDC, le Dr Said Sadi, en ne lui attribuant toujours pas d’ISBN, indiquant que les autorités voulaient contrôler les pensées et les idées et exercer un monopole sur l’histoire en faisant interdire tous les livres qui seraient contraires aux orientations du pouvoir.     



27-03-2010
Par : Athmane Lahyani/Alger



À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

S'abonner

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Une réponse à “Ait Hamouda contre un reportage portant atteinte à la mémoire de son père”

  1. ahilas-kosseila Dit :

    azul fellawen,
    il faut se rendre a l’evidence…ce n’est un secret pour personne. l’algerie est diregee par des collaborateurs de hauts rangs dans tous les domaines et dans touts les couches de la societe.chaque jour je constate des degats…. aujourd’hui on ne s’etonne pas d’attaquer les nobles symboles de la revolution algerienne comme le super-marechal amirouche et d’autres aussi valeureux que dieu les mettent dans les elysees des cieux….a qui le tour… ces vampires ne s desarment pas … sont tres nuisibles a notre societe a commencer par le sport qui diregent notre equipe nationale… certains club aidés…!!! qui diregent nos universites…!!!…qui dirgent nos points nevralgiques… sonarach…!!! c’est comme on a pas d’homme….on importe tout….
    qui diregent nos points nevralgiques…. sonatrach…etc..!!!moi jai compris en 1980…lorsque j’etais dans les commissions de fetes d’une grande ville de l’est…. A L’OCCASION DE 05 JUILLET alger nous a envoye des ordres d’apposer les grandes photos de AMIROUCHE….ET BENBOULAID…DANS LES GRANdS BOULEVARDS …au cours de la reunion finale en presence d’imam,de representant l’armee,des soit-disant moudjahidine son venus me proposer d’enlever les photos de ces illustres revolutionnaires…chose que je n’ai pas accepte….mais dpuis, cette situation m’a mis a reflichir pourquoi toute cette haine…!!!1990 je commençait a comprendre….en 2000 j’ai tout compris….c’est la contre- revolution….contre les vrais moudhahidines….et contre les vrais algeriens…. conre notre vraie culture. conre nos vrais reperes…maintenant des grands porfendeurs de tout ce qui est bon en algerie…se baladent avec les drapeaux algeriens…et s’affichent un nationalisme hypochrite…comme au temps du F.I.S avec les carpetes.. et gandoura….en realite sont les memes…. on s’enlise de plus en plus…inazra mazal anzar tanemirth ar timlillith.

Académie Renée Vivien |
faffoo |
little voice |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | alacroiseedesarts
| Sud
| éditer livre, agent littéra...