RSS

«La poisse-ans» par El-Guellil

22 mars 2010

Contributions

Il s’est donc aperçu, disions-nous hier, qu’en demandant à ses enfants de dessiner un poisson, quand l’envie les prend d’en manger, que ses trois jeunes hommes ex- universitaires diplômés sans travail, bifurquaient systématiquement vers le croquis d’une barque. Il est vrai que ça se ressemble mais bon… Cela confortait son idée d’écrire lelhoukouma.



«Ya khouti, yal houkouma, vous qui pouvez acheter en gros, peut-être que vous réussirez à faire des économies en gardant nos salaires pensions de retraités, et nous fournir quotidiennement dans les magasins le minimum vital. Revenons oh, messieurs !, à « aam el boune (le temps des bons ) Voilà, je reçois moins que 20.000 dinars par mois. Moi et ma machine à laver -lave-vaisselle-aspirateur-, nos médicaments on les a gratis. Allah ikattar khirkoum. Sauf que lorsque, pour un diagnostic, le médecin nous oriente vers l’imagerie médicale. Là c’est la croix et la bannière. Tout le matériel existe dans les hôpitaux, mais tous les appareils sont en panne. Du moins c’est l’image de l’imagerie reflétée par les bouches souriantes du personnel. Ce qui nous pousse chez le privé et nous prive de l’essentiel. Le mois durant. On ne tombera pas malades on vous le promet. On veut juste être nourri pour ne pas crever de faim et regarder la télévision pour trouver le sommeil, car vos discours ressemblent plus à une berceuse et vos promesses à des perceuses qui n’arrêtent pas de faire trou sur trou dans nos budgets. Si on peut appeler budget, la pension d’un retraité.

Nous ne fêterons ni aïd ni mouled ennabaoui, ni autres anniversaires. De toute façon nos enfants et nous-mêmes n’avons pas d’âge.

Le pèlerinage aux lieux saints, ma machine à tout faire et moi, nous n’y pensons même-pas. Car nous n’aimons pas le hasard de vos tirages au sort. Notre sort à nous, on le connaît depuis zmène. Depuis zmène kalina z’mène. »

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

S'abonner

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Les commentaires sont fermés.

Académie Renée Vivien |
faffoo |
little voice |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | alacroiseedesarts
| Sud
| éditer livre, agent littéra...