RSS

Où allons-nous comme ça?

18 mars 2010

Contributions

Le Carrefour D’algérie

Où allons-nous comme ça? dans Contributions chemin_16

Point de vue

Par Ahmed Meskine

Où allons-nous comme ça?

Les Chinois construisent nos logements et nos routes, les Canadiens et autres Français nous fournissent le blé pour notre couscous, entre deux livraisons de pièces détachées, d’autres encore nous pourvoient en médicaments et équipements et maintenant voilà que le défilé pour le traitement de nos déchets commence.

Que savons-nous alors faire avec plus d’un million d’agriculteurs, des colonnes de fonctionnaires, des cadres par milliers et une jeunesse qui devient menaçante, n’ayant aucun autre moyen de s’exprimer en dehors de l’émeute? Nous ne sommes pourtant ni plus bêtes, ni plus fainéants que les autres peuples contrairement à ce qu’aurait affirmé Yasmina Khadra, et il en est le parfait exemple. La question qui demeure en suspens, est celle de savoir ce que nous allons devenir au-delà de 2020, si nous n’apprenons pas à mobiliser plus de 2 milliards de mètres cubes d’eau, perdus chaque année, si nous n’arrivons pas à produire suffisamment de quoi manger et si nous n’arrêtons pas de faire des enfants par paquets entiers. Certains pensent que «Celui qui crée, n’abandonne pas», puisant leurs explications dans le fatalisme, d’autres pensent tout le temps à quitter le pays comme unique et dernière solution, et d’autres encore se remplissent les poches pour se mettre à l’abri des mauvais jours. On peut conclure que l’avenir est hypothéqué puisque les hydrocarbures ne sont pas une ressource pérenne. Par contre, la ressource humaine l’est, du fait de sa capacité de transmission. La solution viendrait donc de ce que la génération actuelle laisserait comme somme de connaissances et de valeurs qui fondent le travail et l’effort. Mais là aussi les choses sont compliquées car que pouvons-nous laisser de bien sérieux si nous-mêmes n’avons rien à proposer. Equation à plusieurs inconnues s’il en est et il suffit de se promener dans la maison Algérie pour constater une urbanisation sauvage en dehors des centres urbains de la période coloniale, une jeunesse collée aux murs comme des lézards, des cafés bondés, une architecture moribonde, une terre abandonnée qui pourrait nourrir trois à quatre fois plus la démographie actuelle ainsi qu’un pipe géant qui distribue une rente tout juste suffisante pour quelques années. Le drame, c’est que des responsables continuent à produire un discours optimistes et tiennent à n’importe quel prix à nous faire avaler des couleuvres grosses comme ça. Si chacun était à sa place et si le clanisme n’était pas une règle pour occuper des postes, peut-être verrons-nous la compétence l’emporter et se traduire sur le terrain par moins de révoltes inutiles, moins de grèves et un peu plus de bonheur. D’ailleurs, des nations qui ont compris l’astuce, mesurent leur efficacité par l’indice du bonheur de leurs citoyens. Ils s’en trouvent même qui en sont tristes, tellement ils sont heureux.

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

S'abonner

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Les commentaires sont fermés.

Académie Renée Vivien |
faffoo |
little voice |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | alacroiseedesarts
| Sud
| éditer livre, agent littéra...