RSS

Non assistance à familles en danger

16 mars 2010

Contributions

Le Carrefour D’algérie

Non assistance à familles en danger dans Contributions chemin_16

Point de vue

Par BOUHALI Abdellah

Non assistance à familles en danger

Le médecin a le devoir de soigner les malades, le policier de protéger les citoyens, le contribuable de payer ses impôts. Médecins, policiers et contribuables n’y pensent même pas, tant il est vrai que cela relève aujourd’hui de la routine. Mais que dire lorsque les pouvoirs publics dérogent à la règle?

Lorsque des familles entières, certaines avec sept à huit enfants, vivent dans des taudis, menacées chaque jour que Dieu fait dans leur vie et n’arrivent pas à avoir un logement décent et sécurisant? Pour échapper à cette interpellation, certains responsables: walis, chefs de daïra et même des maires ont réussi à trouver une réponse toute faite. «On reloge une dizaine et au bout de quelques jours, ce sont une vingtaine de familles, qui viennent squattées ces taudis». Ces responsables ne mesurent certainement pas la gravité de leurs propos. Certainement sans le vouloir, ils confirment cette absence de l’autorité et donc de l’Etat que tout le monde constate. Car si ces responsables là parviennent à assumer convenablement leur rôle, ce genre de situation ne se reproduira pas. Un exemple: à la sortie ouest d’Oran, au lieu dit «Coca Cola», une opération de démolition doit avoir lieu. Malheureusement, l’on n’arrive pas encore à décider qui, de la police, ou de la gendarmerie, devra intervenir. Et l’on s’attend à ce que le wali tranche… mais quand? Tout cela, pour dire que l’Etat quand il est efficacement représenté, l’ordre est immédiatement rétabli et les opportunistes sont rapidement dissuadés. Plusieurs opérations de relogement ont été effectuées à travers le pays. Mais lorsque les bâtisses vidées sont immédiatement murées et scellées, personne n’osera y habiter. Voilà donc un exemple de la présence de l’autorité publique, qui, malheureusement n’est pas systématique et certains citoyens malhonnêtes savent profiter de ces failles, au risque de laisser d’autres, plus respectueux des lois de la République, de payer à leur place. S’il est vrai qu’il existe des citoyens n’ayant pas froid aux yeux capables de tous les excès et les infractions pour décrocher un logement, l’Etat, en principe possède les moyens nécessaires pour distinguer entre le bon grain et l’ivraie.

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

S'abonner

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Les commentaires sont fermés.

Académie Renée Vivien |
faffoo |
little voice |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | alacroiseedesarts
| Sud
| éditer livre, agent littéra...