RSS

«La gifle»

13 mars 2010

Contributions

Le Carrefour D’algérie

Point de vue

Par A. Hakkar

«La gifle»

Saisi par la ligue contre le racisme et l’antisémitisme, le Tribunal de Grande Instance de Marseille a rendu son verdict dans l’affaire des affiches du parti extrémiste du Front national. Le Tribunal a jugé que ces affiches comprenant un drapeau algérien sur lequel est écrit «non à l’islamisme»

est un trouble à l’ordre public. En effet, le juge des référés a ordonné le retrait immédiat de l’ensemble des affiches estimant dans son ordonnance que ces affiches sont non seulement de nature à provoquer un sentiment de rejet et d’animosité à l’encontre d’une frange de la société française mais pourraient également endoctriner les jeunes de nature influençable. Le tribunal a ordonné le retrait des ces affiches dans un délai de 24 H (….) puis son astreinte de 500 Euros par jour de retard. La décision de la justice a été saluée non seulement par la communauté Algérienne et Magrébine mais par la plus grande majorité de la population française. L’interdiction de ces affiches constitue une grande gifle pour le Président de Front National à la veille du premier tour des régionales. Le Front national et son Président Jean Marie Le Pen en déroute totale n’ont trouvé autre pour ces élections régionales que de faire campagne contre l’Algérie. Le Pen aurait sans doute oublié que l’Algérie est le premier pays au monde qui ait combattu l’extrémisme islamiste. Ce n’est pas en «aboyant» qu’on peut combattre l’extrémisme, les Algériens l’ont fait par des sacrifices. «Nos parents ont libéré la France par le sang au moment où certains français ont collaboré avec les Allemands». Voilà ce que disent de nombreux Français d’origine algérienne. «C’est grâce aux Algériens que Jean Marie Le Pen est aujourd’hui «libre». En somme, en accusant l’Algérie d’islamisme, le Président du parti extrémiste du F.N a démontré la haine qui l’habite envers les Algériens pour une histoire d’un passé très mal digéré.

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

S'abonner

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Les commentaires sont fermés.

Académie Renée Vivien |
faffoo |
little voice |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | alacroiseedesarts
| Sud
| éditer livre, agent littéra...