RSS

ELLE A ESCROQUÉ CINQ VIEILLES FEMMES 25 ans de prison ferme pour la femme en «djilbab»

4 mars 2010

Non classé


                 La femme en «djilbab» qui a comparu, lundi dernier, devant le tribunal correctionnel d’Oran pour répondre aux chefs d’inculpation d’escroquerie et vol, a été condamnée à une peine de 25 ans de prison ferme à savoir 5 ans de prison ferme pour chaque dossier. Rappelons que le représentant du ministère public avait requis la même peine, plus une amende de 25 millions de centimes.

Pour rappel, la dénommée B.F, âgée d’une quarantaine d’années, avait escroqué cinq vieilles femmes en racontant à chacune d’elles (séparément) qu’une augmentation de pension de retraite aura lieu et pour en bénéficier, elle leur a fait croire qu’il faut avoir un dossier qui contienne une attestation médicale. En toute naïveté, les femmes ont cru l’histoire. La mise en cause conduisait à chaque fois une victime chez le radiologue pour ajouter le certificat au dossier. Une fois arrivées au service de radiologie, l’accusée demandait à sa victime de lui remettre les bijoux et sac car ils sont interdits. Dès que la victime passait à la radiologie, la mise en cause prenait la fuite avec tout l’argent et l’or. Appelée à la barre, la femme en «djilbab» a été jugée dans cinq dossiers. Le représentant du parquet a requis 5 années de prison ferme et 50 mille dinars pour affaire. Ce qui donne en totalité 25 ans de prison ferme requis. Les cinq vieilles femmes étaient présentes aussi lors du procès et ont toutes confirmé leurs déclarations et reconnu leur escroc. Malgré ça, la femme accusée a nié les faits et déclaré que toutes les femmes en «djilbab» se ressemblent «comment elles sont aussi sûres ces vieilles?», demandait la mise en cause en ajoutant que les jours des faits elle était absente de la ville. Signalons que des témoins ont été appelés à la barre et ont confirmé avoir vu leur voisine partir chez sa belle-famille à Mascara. Finalement, le tribunal a maintenu le réquisitoire.

Hiba B.

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

S'abonner

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Les commentaires sont fermés.

Académie Renée Vivien |
faffoo |
little voice |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | alacroiseedesarts
| Sud
| éditer livre, agent littéra...