RSS

03-03-2010 Point Net Normal ou pas normal ?

4 mars 2010

Contributions

03-03-2010 Point Net
Normal ou pas normal ?

C’est certainement rare, mais ça existe. Dans ce collège de la capitale, les professeurs ont été rarement sensibles aux appels des syndicats leur demandant de débrayer. Et ils y ont tout aussi rarement répondu. En fait, pour cette année, ils ont toujours travaillé. N’allez surtout pas leur dire ce qui «vient tout de suite à l’esprit».

Ils ne sont ni les privilégiés du système auquel ils le rendraient bien, ni des froussards gagne-petit contents de leur sort en dépit de l’accumulation des problèmes.

Ils sont là, n’imaginent pas faire autre chose que dispenser leurs cours les jours ouvrables et aux heures que contient leur programme.  N’attendez pas non plus d’eux qu’ils «vous fassent la leçon», ils ne le font que quand ils sont payés.

Les traités de morale, ce n’est pas trop leur truc. Ils n’accablent pas leurs collègues qui font la grève, ils sont juste différents, sans même «revendiquer leur différence».

Professeurs dans un système qui n’est pas ce qui se fait de mieux dans le monde, ils vivent leur métier sans prétentions ni illusions. Pas la peine de leur dire que l’école est en crise, ils le savent déjà. Mieux- ou pire – ils le vivent avec une certaine décontraction. Dans leur regard, il n’y a pourtant pas de grands signes de résignation.

Pas de haussements d’épaules des gens blasés. Dans leur démarche, il n’y a ni le mouvement discret de ceux qui rasent les murs, ni le roulement de mécanique des petits roublards. Ils sont normaux ? Pas vraiment. La preuve ? Ils n’ont jamais fait la grève. Anormaux, alors ?

Non plus, les augmentations de salaire, ils veulent bien. Ils savent le point indiciaire et rêvent d’une retraite, méritée ou non, après vingt cinq ans de service. Ils font mal leur travail et acceptent par conséquent de se faire payer au rabais ? Il y a un programme et ils l’«exécutent».

Le reste, c’est pour les autres. Ils ne se mêlent pas de ce qui les regarde, mais ne regarde pas de loin ceux qui le font, puisqu’ils sont toujours là.

A travailler, à scruter un horizon qu’ils savent bouché. Ils ne rêvent ni d’«être sur leur balcon et se voir dans le premier carré d’une manifestation», ni de lauriers officiels récompensant «leur sagesse jamais démentie et leur sens  des responsabilités toujours légendaire».

Ils n’ont pas fait grève depuis le «début du conflit» cette année mais ils ont «rejoint le mouvement» depuis quelques jours. Plus exactement depuis que le ministère a annoncé que toutes les revendications ont été satisfaites et que les syndicats ont commencé à adoucir le ton. Alors, ils sont normaux ou pas normaux ? Ils n’ont plus le temps de répondre, ils sont en grève.

 

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

S'abonner

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Les commentaires sont fermés.

Académie Renée Vivien |
faffoo |
little voice |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | alacroiseedesarts
| Sud
| éditer livre, agent littéra...