RSS

«MINI-PANORAMA SUR LE 7e ART ALGÉRIEN» Hommage à Djamel Khalfaoui et Kateb Yacine

1 mars 2010

Non classé

«MINI-PANORAMA SUR LE 7e ART ALGÉRIEN» Hommage à Djamel Khalfaoui et Kateb Yacine logo3

Culture : «MINI-PANORAMA SUR LE 7e ART ALGÉRIEN»
Hommage à Djamel Khalfaoui et Kateb Yacine

Un hommage posthume au documentariste Djamel Khalfaoui et à l’écrivain Kateb Yacine a été rendu samedi après-midi à la cinémathèque d’Oran, à la clôture du mois de la manifestation «Mini-panorama sur le 7e art algérien ». Un extrait du documentaire «Algérie, mémoires du raï», de Djamel Khalfaoui, et un court-métrage intitulé La troisième vie de Kateb Yacine, signé Brahim Hadj Slimane, ont été projetés à cette occasion.


Cette séance hommage a été animée par le journaliste écrivain Brahim Hadj Slimane qui a mis en avant le «dynamisme exceptionnel» qui caractérise le parcours de chacun des deux hommes de culture évoqués. Parlant de Djamel Khalfaoui, il a notamment insisté sur le contexte difficile dans lequel il évolua en France, dans une période marquée par un sentiment omniprésent de marginalisation chez la communauté immigrée. Originaire de Blida, Djamel Khalfaoui a grandi à Bondy, un quartier de la banlieue parisienne où il s’imposa, par ses initiatives artistiques, comme un acteur majeur de la lutte contre la discrimination sociale. Il réussit, dans ce contexte, à mettre sur pied, au sein même de ce quartier, un festival de musique (y a de la banlieue dans l’air) qui a fait connaître nombre de jeunes chanteurs algériens, maghrébins et africains à l’instar de Salif Keita. Dans «Algérie, mémoires du raï», Djamel Khalfaoui s’est proposé d’explorer les origines historiques de ce genre musical oranais en se basant sur des documents cinématographiques d’époque et en allant à la rencontre des grands héritiers du style ancestral bédouin, à l’image de cheikh Bouguirat. En plus de ce documentaire, réalisé en 2002 et primé au festival international Vues d’Afrique de Montréal (Canada), Djamel Khalfaoui s’est également penché sur le parcours du roi du raï sentimental cheb Hasni (1968- 1994). Le documentariste est décédé en mai 2009, à l’âge de 48 ans, au moment où il se trouvait à Laghouat pour les besoins du tournage de la seconde partie de son film Cheb Hasni : je vis encore. La seconde œuvre présentée par Brahim Hadj Slimane, La troisième vie de Kateb Yacine, a permis à l’assistance de comprendre une des périodes les plus marquantes de la vie de l’auteur de Nedjma, chefd’œuvre de la littérature algérienne. Ce court-métrage réalisé en 2009 dans le cadre des activités de l’association Cinéma et Mémoire de Béjaïa s’articule autour de La troisième vie de Kateb Yacine, celle qui, après les périodes de «l’enfance » et de «l’exil», l’a vu rentrer au pays pour se consacrer au théâtre jusqu’à son décès en 1989. Brahim Hadj Slimane qui signe ainsi son premier documentaire est allé à la rencontre de plusieurs artistes et professionnels du 4e art qui ont côtoyé Kateb Yacine au sein de la troupe qu’il avait créée en Algérie à la fin des années 1970. Parmi ses pièces célèbres, Mohamed, prends ta valise, El- Kahina et Palestine trahie qui auraient gagné, selon l’intervenant, à être filmées pour perpétuer la dimension de l’écrivain généreux et simple que fut Kateb Yacine.
Source de cet article :
http://www.lesoirdalgerie.com/articles/2010/03/01/article.php?sid=96402&cid=16

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

S'abonner

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Les commentaires sont fermés.

Académie Renée Vivien |
faffoo |
little voice |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | alacroiseedesarts
| Sud
| éditer livre, agent littéra...