RSS

Big Brother

27 février 2010

Non classé

Big Brother logo3

LE SOIR NUMÉRIQUE & SAT : EDITO
Big Brother

L’argent n’en finit pas de se dématérialiser. Après les chèques, les cartes bancaires et autre porte-monnaie électronique, Hitachi veut introduire le paiement par données biométriques. On sait que des parties du corps humain sont déjà utilisées pour identifier les personnes avec une précision infaillible et sans aucun risque d’erreur. Les cartes d’identité nationale et les passeports dits «biométriques»

utilisent cette reconnaissance.
Cette incursion dans le domaine des paiements – et qui sait quoi encore demain ? – par l’introduction de puces minuscules dans le corps humain a alarmé les organisations de défense des droits de l’homme et toutes les associations qui veulent protéger la vie privée. Il y a quelques années, des sources d’information crédibles avaient dévoilé l’intention des autorités américaines, sous l’impulsion de grandes sociétés financières et de multinationales privées, d’implanter des puces dans les bras d’un échantillon de citoyens sous couvert de faciliter différentes opérations de la vie quotidienne et afin d’assurer une meilleure efficacité des démarches, notamment celles touchant au transfert d’argent. Leur argument était que les cartes bancaires et autres documents à puce étaient trop souvent violés par les hackers. En fait, une telle opération à large échelle risque de priver les personnes ainsi « vaccinées » de toute liberté de mouvement. On imagine que, tôt ou tard, on utilisera des capteurs de signaux électroniques provenant de ces puces «humaines , partout et à tout moment : vous n’aurez plus qu’à glisser votre doigt dans une serrure spéciale pour ouvrir la porte de votre appartement ou de votre bureau, démarrer votre voiture, activer votre compte sur les distributeurs automatiques, etc. Mais vous serez également suivi partout : on pourra savoir où vous vous êtes rendu et, dans la rue, les caméras de surveillance n’auront plus aucune utilité : des capteurs sophistiqués pourront dire avec précision que telle ou telle personne circulait dans telle ou telle rue, tel jour, à telle heure précise… Brrr ! Ça donne froid dans le dos et on n’est pas très loin de Big Brother.
Maâmar Farah

Source de cet article :
http://www.lesoirdalgerie.com/articles/2010/02/27/article.php?sid=96308&cid=46

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

S'abonner

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Les commentaires sont fermés.

Académie Renée Vivien |
faffoo |
little voice |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | alacroiseedesarts
| Sud
| éditer livre, agent littéra...