RSS

Rencontre nationale sur l’industrie du livre Vers l’élaboration d’une loi

25 février 2010

1.LECTURE


Rencontre nationale sur l’industrie du livre

Vers l’élaboration d’une loi

Au
cours de deux jours, des professionnels du livre, algériens et
étrangers, se sont réunis pour débattre de la lourde thématique du
livre. L’ensemble des responsables de la chaîne du livre ont appelé à
intervenir pour consacrer les fondements d’une politique d’édition
claire à même de redonner au livre la place. Pour M. Djalal Rachedi,
Suite...responsable d’une maison d’édition à Alger, a déploré la situation
gangrenée du livre en Algérie à cause de l’intrusion de certains
opportunistes dans ce domaine en l’absence de lois dissuasives. Les
moyens de production, de distribution et de vente du livre, dira-t-il,
sont archaïques. Il a, en outre, insisté  sur a nécessité de traiter la
problématique  du livre de manière exhaustive «en ne négligeant aucun
élément de la chaîne de production du livre (édition, impression,
distribution, librairies…
L’industrie du livre, en tant que produit culturel, n’est pas l’apanage
des maisons d’édition et de l’écrivain uniquement, mais celui de tout
un ensemble de secteurs et de professions en relation avec l’édition,
l’impression, la traduction, la distribution et la vente au niveau des
librairies».
Abondant dans le même sens, M. Aïssa Ibrahim Zoubir, responsable de la
maison d’édition «Al Hadith», n’a pas caché sa déception  sur
l’augmentation des tarifs douaniers sur les matières premières,
nécessaires «à la fabrication du livre local, tandis que le livre
importé bénéficie de facilités douanières qui ont contribué à la 
baisse de son prix face à l’augmentation des prix du livre local».
Le professeur universitaire Terar Abdelkarim, enseignant de
bibliographie à l’université de Bouzaréa, a fait un bref appel à la
politique du livre en Algérie. Il a souligné la nécessité d’instaurer
une politique du livre claire susceptible de promouvoir la lecture. De
son côté, le directeur des éditions Thala M.Guerfi Mohamed Tahar, a axé
son intervention sur la diffusion du livre scolaire en Algérie.
Il a mis l’accent sur la nécessité  de la disponibilité  des éditeurs
algériens à participer activement à enrichir le système éducatif à
travers des publications de soutien au livre scolaire. Les participants
de cette première rencontre se sont entendus sur l’élaboration d’une
loi organisant l’industrie du livre en Algérie et à la mise en place
d’un observatoire national  du livre.
Les participants ont mis l’accent sur la nécessité d’adapter la loi
régissant les droits d’auteur et d’édition à la réalité algérienne.
L’ensemble des éditeurs présents a souligné la nécessité d’encourager
la lecture dans le milieu scolaire et de «faire participer» les
éditeurs privés ou publics dans la promotion du livre scolaire. En
outre, ils ont demandé aux pouvoirs publics de concrétiser le  projet
d’une bibliothèque dans chaque commune et ce, afin de mettre à la
disposition des citoyens à travers le territoire national des espaces
de lecture.         
Au cours de la séance de clôture, les éditeurs ont souhaité que les
pouvoirs publics revoient à la baisse les taxes dans le secteur du
livre et la facilitation des procédures  relatives à l’exportation du
livre.
Ces mesures contribueront, à coup sûr, à la promotion de  la culture algérienne à l’étranger.
Lamia S.


25-02-2010

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

S'abonner

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Les commentaires sont fermés.

Académie Renée Vivien |
faffoo |
little voice |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | alacroiseedesarts
| Sud
| éditer livre, agent littéra...