RSS

1.24.Si l’Algérie m’était contée

19 février 2010

1.Contes

Une ville, une histoire
Si l’Algérie m’était contée (24e partie)
Par K. Noubi

Résumé de la 23e partie : Niya a réussi à rendre la vue à la fille du roi, il met également fin à la sécheresse. Le roi lui accorde la main de sa fille.

Les jours passent. Niya vit dans le bonheur. Il n’a plus désormais faim et vit dans le luxe. Mais il a gardé sa candeur et sa générosité de sorte que tout le monde l’aime.
Un jour, Hila, son frère, qui revenait de voyage, passe par là. On lui vante les qualités du gendre du roi et le portrait qu’on lui en fait, lui rappelle son frère.
«Ce n’est pas possible, dit-il, j’ai abandonné Niya, il a dû être dévoré par les fauves !»
Mais pour en avoir le cœur net, il demande à être reçu par le gendre du roi.
On vient trouver Niya.
— Un étranger demande à te voir… C’est un loqueteux…
Niya hoche la tête.
— J’ai été, moi-même, loqueteux, faites-le entrer !
Hila entre et son frère le reconnaît aussitôt.
— Mon frère !
Il l’embrasse et l’accueille chaleureusement.
— Raconte-moi comment tu as fait pour réussir !
Et Niya, toujours aussi naïf, lui raconte son histoire.
— Ainsi donc, c’est grâce à moi que tu as découvert les secrets de l’arbre !
— Oui, mon frère, et pour cela, je voudrais te récompenser !
Il lui offre une bourse pleine d’or et lui demande de rester auprès de lui.
— Mon beau-père, le roi, te nommera à un haut poste !
Mais Hila, jaloux de la réussite de son frère, refuse.
— Je veux, à mon tour, tenter ma chance !
Il quitte le palais et retourne à l’endroit où, quelques mois auparavant, il avait laissé son frère, totalement aveugle.
— C’est là, dit-il !
L’arbre est toujours là, avec son feuillage fleuri. Sans hésiter, il monte jusqu’au faîte et, là, bien caché, il attend.
Quand la nuit tombe, les bêtes arrivent. Le lion, le roi des animaux, est en colère.
— Plus aucun secret n’est respecté, rugit-il
Les animaux, effrayés, gardent le silence.
— La fille du roi a recouvré la vue !
Personne n’ose parler.
— Et la sécheresse a pris fin !
Et il rugit encore plus fort.
— Quelqu’un a divulgué le secret de l’arbre ! Je veux que le coupable se dénonce !
Les animaux avancent et chacun jure que ce n’est pas lui.
Dans son arbre, Hila jubile : il sait, lui, qui a révélé le secret de l’arbre qui a guéri la fille du roi et rendu la vie au royaume. Sans hésiter, il saute de l’arbre et, fièrement, déclare :
— Je sais qui vous a trahis !
— Ainsi, déclare le lion, c’est toi qui nous espionnais ! Il lui saute dessus et le dévore. (à suivre…)

K. N.

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

S'abonner

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Les commentaires sont fermés.

Académie Renée Vivien |
faffoo |
little voice |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | alacroiseedesarts
| Sud
| éditer livre, agent littéra...