RSS

1.15.Si l’Algérie m’était contée

19 février 2010

1.Contes

Une ville, une histoire
Si l’Algérie m’était contée (15e partie)
Par K. Noubi

Résumé de la 14e partie : Pour parvenir au Jardin du Grand Djinn et cueillir la pomme que le roi exige de lui, pour lui donner sa fille, le prince-prétendant reçoit des conseils d’un homme intelligent.

Il fait comme il lui a été dit. Il monte jusqu’au sommet de la montagne et là, il découvre un nid d’aigle. Des oisillons affamés poussent des cris. Le prince leur jette des quartiers de viande, ils mangent à satiété et laissent de côté le reste. Puis, le prince se cache derrière un rocher.
Peu après l’aigle arrive. C’est un oiseau géant, aux serres et aux ailes puissantes. En déployant ses ailes, il recouvre de son ombre une partie de la montagne. Il n’a rien apporté, mais, en s’approchant de son nid, il aperçoit ses aiglons rassasiés et il aperçoit surtout les quartiers de viande. Il se jette aussitôt dessus et se repaît.
Une fois repu, il s’écrie :
«Qui a nourri mes petits et m’a nourri ? Je satisferai tous ses désirs, même s’il me demande de le conduire au royaume du Grand Djinn, situé au-dessus des sept mers !
Le prince sort aussitôt de sa cachette.
— C’est moi !
L’aigle le regarde de son œil perçant.
— Alors, je réaliserai ton désir le plus cher !
— Je veux que tu me conduises au royaume du Grand Djinn !
L’aigle s’écrie.
— Que veux-tu faire au royaume du Grand Djinn ?
— Je veux cueillir une pomme dans son jardin !
— Tu sais que s’il te découvre, dans son jardin, il t’avalera !
— Je ferai en sorte qu’il ne me découvre pas !
L’aigle hoche la tête.
— Puisque tel est ton désir !
Il sort de son nid.
— Saute sur mon dos !
Le prince obéit. L’aigle prend aussitôt son envol. Le voyage dure plusieurs jours et plusieurs nuits. L’aigle traverse sept mers, puis survole une île.
— Voici le royaume du Grand Djinn ! Mais je te conseille de ne t’y aventurer que la nuit… Le jour, des milliers de djinns gardent le jardin !
Le prince doit donc patienter jusqu’à la tombée de la nuit. Une fois que l’obscurité est là, l’aigle le dépose au beau milieu du jardin :
«Je t’attendrai ici, va, cueille ta pomme et rejoins-moi vite… Il ne fait pas bon s’attarder dans ces lieux !» Le prince pénètre dans le jardin où se trouvent des centaines d’arbres fruitiers. Il choisit un pommier, cueille un fruit et retourne sur ses pas. C’est alors qu’une cohorte de djinns découvre sa présence. Les djinns se lancent aussitôt à sa poursuite et sont sur le point de le rattraper. Mais l’aigle vient à sa rencontre et de ses serres le saisit et l’enlève.
Le retour dure plusieurs jours. L’aigle dépose le prince qui va aussitôt remettre la pomme au roi.
«J’admire ton courage, mais je dois encore réfléchir, avant de t’accorder la main de ma fille.» (à suivre…)

K. N

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

S'abonner

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Les commentaires sont fermés.

Académie Renée Vivien |
faffoo |
little voice |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | alacroiseedesarts
| Sud
| éditer livre, agent littéra...