RSS

«Le jeu, je»

17 février 2010

Contributions

«Le jeu, je»

par El-Guellil

Ils appellent ça jouets. Des répliques d’armes de guerre qui encouragent, qui propagent la violence et qui, par leur utilisation, peuvent blesser les autres. Il n’y a qu’à «chouffer» autour de vous. Des pistolets ou couteaux en plastique employés par des enfants pour feindre un combat. Des sioufa en bakélite et… des enfants qui miment el-guirra de toutes sortes. Des bambins qui simulent des bagarres, influencés soit par la télé, soit par les bandes dessinées. Devant les yeux souriants de parents heureux de dire «jouez à la bataille, mais surtout ne vous faites pas mal !». Conseil ! Conseil qui encourage à la reproduction de la violence dans leur vie quotidienne… en jouant.



Les enfants ne peuvent pas mesurer les conséquences de leurs actes et ceci peut conduire à des accidents pouvant aller jusqu’à la mort, lorsqu’ils trouvent une vraie arme et qu’ils l’utilisent sans se rendre compte des conséquences. Des exemples, il y en a, il y en a eu et il y en aura.

Quand ce n’est pas le jouet, ce sont les jeux vidéo. Les parents sont heureux de voir leur progéniture collée à un écran, absorbée par des jeux qui simulent la guerre via l’utilisation de pistolets laser et autres artifices. D’un côté, on peut penser que ces jeux peuvent être des activités de groupe passionnantes ; mais d’un autre côté, ils simulent des faits qui sont « vrais » et vécus par beaucoup de personnes dans le monde et qui ont comme conséquence des handicaps, la mort et la perte de toute vie dite « normale ».

«Ya khouya, je préfère lui acheter un ordinateur et l’occuper à la maison que de le voir fréquenter mène ouala». Mais qui contrôle le comportement de cet enfant à l’extérieur, au seuil de son école ? L’initiation à la violence commence par le jeu, avant que le JE ne s’exprime par la violence.

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

S'abonner

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Les commentaires sont fermés.

Académie Renée Vivien |
faffoo |
little voice |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | alacroiseedesarts
| Sud
| éditer livre, agent littéra...