RSS

Refuser les «cookies»

13 février 2010

Non classé

Refuser les «cookies»
La méthode est particulièrement dangereuse. Alors qu’il a cru utiliser le réseau en tout sécurité pendant des mois, voire des années, l’internaute peut voir son anonymat disparaître subitement, à la réception d’un seul message donnant la clef de son passé de navigation sur Internet. Comment éviter de se faire piéger ? La meilleure solution consiste à changer les réglages de ses logiciels de manière à refuser systématiquement toute cookie. Une méthode efficace qui réduit fortement le confort de navigation sur la Toile. C’est pour cette raison que Junkbusters, l’Electronic Privacy Information Center, le Consumer Project on Technology de Ralf Nader et la Fédération américaine des consommateurs demandent à la FTC d’intervenir pour obliger Microsoft, Netscape et les autres éditeurs de logiciels pour Internet à revoir le mode de fonctionnement des cookies. Selon USA Today, Microsoft aurait promis d’étudier la question. En attendant, on ne peut que conseiller aux internautes de faire le ménage de temps à autre dans leurs cookies pour retrouver un peu d’anonymat.


À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

S'abonner

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

5 Réponses à “Refuser les «cookies»”

  1. Artisans de l'ombre Dit :

    En informatique, un cookie (aussi appelé témoin) est défini par le protocole de communication HTTP comme étant une suite d’informations envoyée par un serveur HTTP à un client HTTP, que ce dernier retourne lors de chaque interrogation du même serveur HTTP.

    Il est envoyé en tant qu’en-tête HTTP par le serveur web au navigateur web qui le renvoie inchangé par le navigateur à chaque fois qu’il accède au serveur. Un cookie peut être utilisé pour une authentification, une session (maintenance d’état), et pour stocker une information spécifique sur l’utilisateur, comme les préférences d’un site ou le contenu d’un panier d’achat électronique. Le terme cookie est dérivé de magic cookie, un concept bien connu dans l’informatique d’UNIX qui a inspiré l’idée et le nom des cookies de navigation. Quelques alternatives au cookies existent; chacune a ses propres utilisation, avantages et inconvénients. Étant de simples fichiers de texte, les cookies ne sont pas exécutables. Ils ne sont ni des spywares ni des virus, bien que des cookies provenant de certains sites soient détectés par plusieurs anti-spyware parce qu’ils permettent aux utilisateurs d’être suivis quand ils ont visité plusieurs sites. La plupart des navigateurs récents permettent aux utilisateurs de décider s’ils acceptent ou rejettent les cookies. Les utilisateurs peuvent aussi choisir la durée de stockage des cookies. Toutefois, le rejet complet des cookies rend certains sites inutilisables. Par exemple, les paniers d’achat de magasins ou les sites qui exigent une connexion à l’aide d’identifiants (utilisateur et mot de passes).

    Dernière publication sur 1.Bonjour de Sougueur : Les 7 profils d’apprentissage

  2. Artisans de l'ombre Dit :

    Historique

    Le terme cookie dérive du terme anglais magic cookie, qui est un paquet de données qu’un programme reçoit et renvoie inchangé. Les cookies étaient déjà utilisés en informatique quand Lou Montulli a eu l’idée de les utiliser dans les communications Web en Juin 1994. En ce temps, il était un employé de Netscape Communications, qui avait développé une application de e-commerce pour un client. Les cookies ont donné une solution au problème de la fiabilité de l’implémentation du panier d’achat virtuel d’un magasin.

    John Giannandrea et Lou Montulli ont écrit la même année la première spécification des cookies de Netscape. La version 0.9 beta de Mosaic Netscape, publiée le 13 Octobre 1994, intégrait la technologie des cookies. La première utilisation des cookies (hors expérimentation) a été faite pour déterminer si les visiteurs du site web Netscape avaient déjà visité le site auparavant. Montulli a déposé une demande de brevet pour la technologie des cookies en 1995, et le brevet US 5774670 a été accordé en 1998. Les cookies ont été intégrés dans la version 2 d’Internet Explorer, publiée en octobre 1995.

    L’introduction des cookies n’a pas été largement connu du public pour autant. En particulier, les cookies étaient acceptés par défaut dans les paramètres des navigateurs, et les utilisateurs n’étaient pas informés de leur présence. Certaines personnes étaient au courant de l’existence des cookies vers le premier trimestre de 1995, mais le grand public n’apprit leur existence qu’après que le Financial Times ait publié un article le 12 février 1996. La même année, les cookies reçurent beaucoup d’attention de la part des médias, à cause de potentielles intrusions dans la vie privée. Le sujet des cookies fut discuté dans deux consultations du U.S. Federal Trade Commission en 1996 et 1997.

    Le développement de la spécification officielle des cookies était déjà en cours. Les premières discussions sur la spécification officielle eurent lieu en avril 1995 sur la liste de discussion www-talk. Un groupe spécial de travail du IETF fut formé. Deux propositions alternatives pour introduire un état dans les transactions HTTP ont été proposées par Brian Behlendorf et David Kristol respectivement, mais le groupe, dirigé par Kristol lui-même, a décidé d’utiliser la spécification de Netscape comme point de départ. En février 1996, le groupe de travail a déterminé que les cookies de tierces parties (third party cookies) étaient une menace considérable à la protection de la vie privée. La spécification produite par le groupe a finalement été publiée en tant que RFC 2109.

    Dernière publication sur 1.Bonjour de Sougueur : Les 7 profils d’apprentissage

  3. Artisans de l'ombre Dit :

    Utilisations
    Gestion des sessions

    Les cookies peuvent être utilisés pour maintenir les données relatives à l’utilisateur durant sa navigation, possiblement à travers plusieurs visites. Les cookies ont été introduits pour donner un moyen d’implémenter les paniers d’achat électronique, un dispositif virtuel dans lequel l’utilisateur peut accumuler les articles qu’il veut acheter durant sa navigation sur le site.

    De nos jours, les applications comme les paniers d’achat enregistrent plutôt la liste des articles dans une base de données sur un serveur, ce qui est préférable que de les enregistrer dans le cookie lui-même. Le serveur web envoie un cookie contenant un identifiant de session unique. Le navigateur web renvoie alors cet identifiant de session à chaque requête suivante et les articles du panier sont enregistrés et associés avec ce même identifiant unique de session.

    Une utilisation fréquente des cookies est pour la connexion à un site à l’aide d’identifiants. En bref, le serveur web envoie en premier un cookie contenant un identifiant unique de session. Ensuite les utilisateurs fournissent leur identifiants (généralement un nom d’utilisateur et un mot de passe). L’application web authentifie alors la session et permet à l’utilisateur d’accéder au service.

    Dernière publication sur 1.Bonjour de Sougueur : Les 7 profils d’apprentissage

  4. Artisans de l'ombre Dit :

    Personnalisation

    Les cookies peuvent être utilisés pour mémoriser l’information sur l’utilisateur d’un site dans le but de lui montrer un contenu approprié dans le futur. Par exemple un serveur web peut envoyer un cookie contenant le nom de l’utilisateur dernièrement utilisé pour se connecter à un site web à fin qu’il puisse être rempli dans les prochaines visites.

    Beaucoup de sites web utilisent les cookies pour la personnalisation basée sur les préférences des utilisateurs. Les utilisateurs sélectionnent leurs préférences à l’aide d’un formulaire et envoient celles-ci au serveur. Le serveur encode les préférences dans le cookie et le renvoie au navigateur. Ce cheminement s’effectue à chaque fois que l’utilisateur accède à une page, le serveur a seulement envoyé le cookie où les préférences étaient enregistrées, et qui peuvent personnaliser la page d’après les préférences de l’utilisateur. Par exemple, le site web de Wikipédia permet d’authentifier les utilisateurs pour qu’ils choisissent l’habillage du site qu’ils préfèrent. Le moteur de recherche Google permet aux utilisateurs (même si ils ne sont pas enregistrés) de choisir le nombre de résultats qu’ils veulent voir sur chaque page.

    Dernière publication sur 1.Bonjour de Sougueur : Les 7 profils d’apprentissage

  5. Artisans de l'ombre Dit :

    Pistage

    Les cookies de pistage sont utilisés pour suivre les habitudes de navigation des utilisateurs d’internet. Cela peut être fait aussi en partie en utilisant l’adresse IP de l’ordinateur faisant une requête d’une page ou à l’aide de l’en-têtes HTTP ‘référant’ que le client envoie à chaque requête, mais les cookies permettent une plus grande précision. Cela peut être fait comme dans l’exemple suivant:

    1. Si l’utilisateur fait appel à une page d’un site, et que la requête ne contient pas de cookie, le serveur présume que c’est la première page visitée par l’utilisateur. Le serveur crée alors une chaîne aléatoire et l’envoie au navigateur en même temps que la page demandée.
    2. À partir de ce moment, le cookie sera automatiquement envoyé par le navigateur à chaque fois qu’une nouvelle page du site sera appelée. Le serveur enverra la page comme d’habitude, mais enregistrera aussi l’URL de la page appelée, la date, l’heure de la requête et le cookie dans un fichier de journalisation.

    En regardant le fichier de journalisation, il est alors possible de voir quelles pages l’utilisateur a visitées et dans quel ordre. Par exemple, si le fichier contient quelques requêtes faites utilisant le cookie id=abc, cela peut établir que toutes ces requêtes proviennent du même utilisateur. L’URL demandée, la date et l’heure associées aux requêtes permettent de suivre la navigation de l’utilisateur à la trace.

    Les cookies de tierces parties et les pixels espions, expliqués ci-dessous, permettent en plus le pistage à travers différents sites. Le pistage dans un seul site est généralement utilisé pour un usage statistique. Par contre, le pistage dans différents sites à l’aide des cookies de tierces parties est généralement utilisé par les entreprises de publicités pour produire des profils d’utilisateurs anonymes (qui sont alors utilisés pour déterminer quelles publicités devraient être montrées à l’utilisateur).

    Les cookies de pistage sont un risque potentiel à la vie privée de l’utilisateur mais ils peuvent être supprimés facilement. La plupart des navigateurs récents incluent une option pour supprimer automatiquement les cookies persistants à la fermeture de l’application.

    Dernière publication sur 1.Bonjour de Sougueur : Les 7 profils d’apprentissage

Académie Renée Vivien |
faffoo |
little voice |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | alacroiseedesarts
| Sud
| éditer livre, agent littéra...