RSS

13 février 2010

Contributions

Commentaire : Images


Depuis le violent séisme de Haïti qui a quasiment effacé de la carte la capitale Port-au-prince, l’élan de solidarité internationale qui s’est «spontanément» porté au secours des rescapés du drame a été impressionnant, et surtout très médiatisé. S’il est vrai que la solidarité est un sentiment humain qui prend racine au plus profond du cœur, il est, cependant, des actes qui ne paraissent pas, toujours, tout à fait naturels.

Quand on voit la surmédiatisation qui entoure les actions humanitaires en faveur de Haïti, on est, tout naturellement, amené à s’interroger sur les arrière-pensées de cette «bousculade». A commencer par le reportage d’une chaîne de télévision qui met bien en exergue l’image de ce soldat israélien donnant la cuillerée à un enfant haïtien. Un geste difficile à «avaler» et pas catholique pour un sou. Pourquoi, en regardant ces images, du reste parfaitement cadrées, on ne peut effacer de nos mémoires d’autres images ? Celles de ces enfants de Ghaza qui, il y a juste un an, «goûtaient», sous l’œil complice des puissants de la planète, aux bombes à phosphore de l’armée israélienne. Est-ce donc ces «tableaux» atroces que l’on veut effacer de nos esprits ? et ce «bombardement» d’images du drame haïtien n’obéit-il pas à une propagande sioniste parfaitement orchestrée qui évince un décor par un autre ? La guerre médiatique n’a jamais cessé, et il serait naïf de croire, aujourd’hui et depuis le fameux « Restore Hope » somalien, que l’humanitaire est toujours une noble action dénuée de visées politiques. Une autre image nous interpelle. Celle de ces marines, corps d’élite de l’armée américaine, prenant position dans le palais présidentiel à Port-au-Prince. Le symbole de la souveraineté de l’Etat de Haïti foulé aux pieds par les bottes des soldats US. Il y a véritablement une sacrée différence entre l’essence même de l’acte humanitaire et cette action purement guerrière, n’est-ce pas ? Une image qui nous rappelle celle de Bush junior envahissant l’Irak et paradant en conquérant et en treillis militaire dans l’antique Baghdad. Ou encore celle plus horrible de ces enfants haïtiens, arrachés à leur terre et proposés à l’adoption à «d’innocents» blancs BCBG. Une image qui risque fort de cacher un autre scandale. Celui d’une traite d’enfants, légalisée.

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

S'abonner

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Les commentaires sont fermés.

Académie Renée Vivien |
faffoo |
little voice |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | alacroiseedesarts
| Sud
| éditer livre, agent littéra...