RSS

Roman / Assia Djebar Sur les traces de son père

10 février 2010

Non classé

Roman / Assia Djebar
Sur les traces de son père

Paru d’abord en France, en 2007, aux éditions Fayard, Nulle part dans la maison de mon père, un roman de Assia Djebar, vient de paraître, en Algérie, aux éditions Sedia, dans la collection Mosaïque – cette collection a pour but de rapatrier la littérature algérienne qui se fait éditer à l’étranger, notamment en France.

Ce roman, salué par la critique, est autobiographique. A travers lui, la romancière fait appel à ses souvenirs d’enfance, d’adolescente et, plus tard, d’adulte. Elle raconte son père, et elle décrit le rapport qu’elle entretenait avec ce dernier. Un père à la fois conservateur, sévère, autoritaire, tyran, libérateur et émancipateur. Elle en reste d’ailleurs marquée. Dans ce roman, Assia Djebar, narratrice, se raconte dans l’ombre de son père qui devient une obsession. Tantôt, elle lui voue une admiration sans borne, elle le sublime et l’idéalise, tantôt elle le craint et prend ses distances par rapport à lui. La romancière raconte son passage de l’enfance à l’adolescence, puis à l’âge adulte. Elle découvre alors un univers nouveau qui lui est souvent étranger. Elle en fait l’apprentissage. Dans sa vie d’adolescente, Assia Djebar s’initie alors aux codes sociaux : la frontière séparant le monde du féminin de celui du masculin s’épaissit et devient étanche. Assia Djebar raconte aussi sa vie d’adulte, ses premières amours et ses émois. Dans Nulle part dans la maison de mon père, Assia Djebar renoue avec son passé, tente de se réconcilier avec l’homme qui, jusqu’à maintenant, est continuellement présent dans ses pensées comme dans sa vie, ce père qu’elle a aimé et détesté, admiré et rejeté à la fois.

Y. I.

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

S'abonner

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Les commentaires sont fermés.

Académie Renée Vivien |
faffoo |
little voice |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | alacroiseedesarts
| Sud
| éditer livre, agent littéra...