RSS

CAN-CM-2010/ Rwanda 0 – Algérie 0 Deux points de perdus à Kigali

10 février 2010

Non classé

CAN-CM-2010/ Rwanda 0 – Algérie 0
Deux points de perdus à Kigali
Par A. Salah Bey

CAN-CM-2010/ Rwanda 0 - Algérie 0 Deux points de perdus à Kigali 7khi3r

Bilan  À première vue, on pourrait croire à un bon résultat ramené par nos Verts, hier, de leur première sortie à Kigali face au Rwanda. Mais à creuser davantage, ce sont plutôt deux points de perdus qui auront leur poids dans le décompte final.

Pathétique, c’est le mot qui qualifie la prestation de notre équipe nationale, hier, à Kigali face à son homologue rwandaise pour le compte de la première journée des éliminatoires combinées de la CAN et du Mondial-2010. Partis pour ramener les trois points de la victoire, les Verts de Rabah Saâdane se contenteront d’un point, alors qu’une victoire certaine était vraiment à leur portée compte tenu de la qualité de l’adversaire qui a montré tout de même une fébrilité défensive qui aurait pu profiter à nos joueurs. Il est vrai qu’en entamant la partie, on sentait une volonté de bien faire chez les coéquipiers de Mansouri, c’est-à-dire de presser haut, d’empêcher l’adversaire de jouer et de maîtriser le milieu de terrain. A ce niveau, les Verts ont, en gros, bien tiré leur épingle du jeu, malgré les absences de Yahia (non partant au départ) et de Zaoui (blessé à la dernière minute) et l’alignement d’une charnière centrale inédite composée de Bouguerra et Halliche. Le problème s’est, en revanche, posé en attaque où l’équipe a manqué d’ingéniosité et de créativité pour bousculer une défense rwandaise prenable. Pourtant, Saâdane avait reconduit le duo Ghezzal-Ghilès qui avait produit une bonne première mi-temps lors du dernier match amical contre le Bénin, le 11 février dernier à Blida (avec deux buts à la clé), appuyé par l’expérimenté Rafik Saïfi, choisi à la dernière minute, au moment où Bezzaz n’a, curieusement, pas été retenu dans le groupe des dix-huit. Certes, les Algériens se sont montrés vaillants dans la bataille de Kigali, mais leurs attaques n’ont pas été tranchantes, à quelques exceptions près même si lors des vingt premières minutes ils avaient le but au bout du pied, comme ce tir de Ghezzal sur le montant gauche du gardien Ndori (13′). Les Verts continueront à titiller la défense rwandaise, notamment sur son côté droit où Saâdane avait donné des consignes après avoir constaté que l’arrière couvrant ce couloir était pris de vitesse à chaque fois. Les hommes de Tucak, eux, mettront une demi-heure pour enfin sortir de leur coquille, visiblement pris de court par la débauche d’énergie des Algériens qui, faut-il le reconnaître, avaient la possibilité de prendre l’avantage. Un tir de Mutesa, détourné par Saïfi, a failli prendre à défaut le gardien Gaouaoui qui dévie le ballon in extremis (25′), donne confiance aux joueurs rwandais qui vont reprendre les choses en main dès le retour des vestiaires. Remontés par leur sélectionneur, plus agressifs et décidés à prendre à défaut cette équipe algérienne, les Guêpes harcèlent les bois de Gaouaoui qui se blesse sur une de ses sorties. Fort heureusement, le gardien reprend son souffle et décide de poursuivre la partie, alors que Saâdane procède, à l’heure de jeu, à deux remplacements : Bouazza et Djebbour pour suppléer Saïfi, inconsistant, et Ghilès, pratiquement absent. Les deux éléments redonnent un certain tonus, mais le manque de cohésion et l’absence de construction devant les buts adverses empêchent les Algériens de trouver les bonnes solutions. Derrière, les Verts résistent, même si Haruna a failli compromettre l’issue de la rencontre en profitant d’une mésentente entre Halliche et Belhadj pour mettre un ballon au-dessus de la transversale. Dans les derniers instants, Belhadj qui tente un exploit individuel et Bouazza un peu court sur un centre de Matmour, constitueront les ultimes essais de notre équipe nationale qui se contentera d’un match nul et de beaucoup de regrets, en attendant mieux lors du prochain match contre l’Egypte, le 7 juin prochain, mais là, c’est une autre paire de manches.

Il ne fallait pas trop s’y fier

Le climat se joue des Verts n Beaucoup de choses ont été dites sur les conditions qui ont prévalu lors du séjour de notre équipe nationale à Kigali, notamment sur le plan du climat où la température était en général clémente et le taux d’humidité assez faible. Mais ceux qui connaissent bien l’Afrique, savent que le climat est très changeant et peu basculer d’un moment à un autre, et c’est d’ailleurs ce qui s’est passé hier peu avant le coup d’envoi du match Rwanda-Algérie. En effet, une pluie diluvienne s’est abattue soudainement sur le stade avant le match et a duré presque une demi-heure pour laisser place par la suite à un soleil de plomb qui a assommé les joueurs, à l’image de Ghezzal qui effectuait son premier match sur le continent et qui a eu du mal à terminer la partie. Sans compter la qualité de la pelouse qui a gêné à plusieurs reprises les joueurs.

A. S.-B.

Fiche technique

Stade Amohoro National (stade de la Paix) de Kigali, temps agréable (25°) et pelouse en bon état, affluence nombreuse, environ 28 000 spectateurs, arbitrage de Koffi Codjia (Bénin), assisté par Kouni Konyoh (Togo), Alexis Fassini (Bénin). 4e arbitre : Crispin Agnidisson (Bénin).
Avertissements : Saïfi (11′), Algérie et Mutesi (34′), Rwanda.
Temps additionnel : 8′ (2′ + 6′).
Rwanda : Ndori Jean-Claude, Boubakary Sadou, Ndikumana Hama, Hategekimana Bonaventure, Ntaganda Elias (Muganza 46′), Mutesa Mafisango, Karekezi Olivier, Mulisa Jimmy (Gatete Jimmy 46′), Gasana Eric, Makasi Saïd Abedi (Pekeyake Tuyesengi, 92′), Niyonzima Haruna.
Entraîneur : Branko Tucak
Algérie : Gaouaoui, Raho, Belhadj, Bouguerra, Halliche, Lemouchia, Mansouri, Matmour, Ghezzal (Hadj Aïssa, 91′), Saïfi ( Djebbour, 60′), Ghilas (Bouazza, 60′).
Entraîneur : Rabah Saâdane
Note du match : 12/20
Temps forts : (13′) : centre dans la surface de réparation, Ghilès et Ghezzal sont à l’affût, le premier rate son tir alors que le second parvient à l’envelopper et le ballon va s’écraser sur le montant gauche de Ndori.
(25′) : coup franc de Mutesa, Saïfi prolonge de la tête, mais Gaouaoui est là pour sauver in extremis.
(45′) : tête croisée de Karekezi qui trompe le gardien Gaouaoui, mais le but est refusé pour une position de hors jeu.
(54′) : passage en force de Gatete entre Raho et Bouguerra, mais Gaouaoui se jette pour détourner la balle sauvant sa cage.
(79′) : un centre lobe Halliche et le ballon finit dans les pieds de Niyonzima qui frappe au-dessus de la transversale.
(89′) : Ghezzal décale Bouazza qui lui remet dans l’axe, mais son tir est détourné par un défenseur rwandais.
(90′+6′) : Hadj Aïssa lance Matmour sur l’aile droite, ce dernier centre au point de penalty pour Bouazza, mais le joueur de Birmingham est devancé par défenseur rwandais qui met dehors.

29 mars 2009

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

S'abonner

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Une réponse à “CAN-CM-2010/ Rwanda 0 – Algérie 0 Deux points de perdus à Kigali”

  1. Artisans de l'ombre Dit :

    Résultats de la première journée
    Fortunes diverses pour les Maghrébins

    Dans une première lecture de cette première journée des éliminatoires de la CAN-CM-2010, on remarque que les équipes du Maghreb ont eu des fortunes diverses. La Tunisie constitue la formation qui a réussi la meilleure opération de la journée en allant s’imposer à Nairobi face au Kenya. L’Algérie, auteur d’un nul décevant à Kigali face au Rwanda, se targue tout de même d’avoir débuté les éliminatoires sans défaite. Mais la déception du jour nous vient du Maroc, où les Lions de l’Atlas ont tout simplement raté leur sortie à domicile. En effet, les hommes de Roger Lemerre ont essuyé une défaite inattendue, sur leur terrain, face au Gabon. Une défaite qui sera non sans conséquences pour les Marocains, qui peuvent dire, dès à présent, adieu à la Coupe du monde. Le Cameroun a, lui aussi, été décevant en s’inclinant face au Togo sur un but d’Emmanuel Adebayor, alors que le Mali de Frédéric Kanouté a réussi une belle opération en allant imposer le partage des points au Soudan à Oumdourman. Pour sa part, le Burkina Faso n’a pas fait dans le détail face à la Guinée en réussissant le meilleur score de la journée. Une victoire par quatre buts à deux qui permet aux Etalons de bien entamer les éliminatoires. Quatre rencontres restent à jouer ; elles se dérouleront cet après-midi pour clore cette première journée.

    Dj. O.

    Maroc – Gabon 1-2
    Soudan – Mali 1-1
    Burkina Faso – Guinée 4-2
    Togo – Cameroun 1-0
    Kenya – Tunisie 1-2
    Rwanda – Algérie 0-0
    Aujourd’hui :
    Mozambique – Nigeria
    Ghana – Bénin
    Côte d’Ivoire – Malawi
    Egypte – Zambie

    Dernière publication sur 1.Bonjour de Sougueur : Les 7 profils d’apprentissage

Académie Renée Vivien |
faffoo |
little voice |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | alacroiseedesarts
| Sud
| éditer livre, agent littéra...