RSS

25.Derrière le mensonge

10 février 2010

Histoire

Ainsi va la vie
Derrière le mensonge (25e partie)
Par K. Yerbi

Résumé de la 24e partie : Lila a commencé à comploter : elle donne à la femme de Tahar des informations et jette le trouble dans son ménage.

Lila rentre à la maison. elle accueille avec un sourire sa mère qui vient vers elle.
— alors, qu’est-ce que tu as comploté ? demande la vieille femme.
— il a eu un accrochage avec sa femme !
— et bien sûr, tu en es responsable !
Lila rit.
— oui, mais indirectement !
— raconte-moi tout !
Elle lui raconte tout. Sa mère fronce les sourcils.
— il a bien dit qu’il n’allait plus supporter sa femme ?
— oui, il l’a dit.
— et bien sûr, tu vas attiser le feu entre eux !
— tu as encore deviné !
— attention ma fille, le feu que tu attises risque de te brûler !
— ne t’en fais pas maman, je saurai rester prudente !
La maman insiste.
— tu as jeté le trouble dans son ménage, tu ne crois pas que c’est assez ?
Lila secoue la tête.
— jamais, ce n’est rien à côté de ce qu’il m’a fait !
— tu ferais mieux d’oublier le passé ! Elle secoue encore plus fort la tête.
— jamais, jamais ! Il doit souffrir comme il m’a fait souffrir !
Elle a les larmes aux yeux.
— il m’a trompée, il m’a pris mon argent, ma dignité et il m’a larguée comme une vieille chaussure dont on n’a plus besoin !
Des images surgissent dans sa pensée. Elle revoit Tahar amoureux, la cajolant, lui promettant monts et merveilles…
Elle le revoit encore, pitoyable, en prise avec la justice, la suppliant de faire intervenir son père pour le sortir d’affaires.
— il était si misérable !
— oublie, oublie, la supplie sa mère.
— jamais, jamais, je lui ferai le plus de mal possible, je veux qu’il perde sa situation professionnelle, sa famille, ses enfants…
Je veux qu’il redevienne ce qu’il a toujours été : un moins que rien !
Elle éclate en sanglots.
— maman !
Elle se jette dans ses bras.
— ma pauvre petite, comme tu dois souffrir !
— oui, je souffre, mais ce n’est rien à côté de ce qui l’attend !
Sa mère lui caresse les cheveux.
— qui va te libérer de ta haine ?
— la vengeance, maman, la vengeance ! (à suivre…)

K. Y.

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

S'abonner

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Les commentaires sont fermés.

Académie Renée Vivien |
faffoo |
little voice |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | alacroiseedesarts
| Sud
| éditer livre, agent littéra...