RSS

Brekna

6 février 2010

Contributions

Brekna

par El-Guellil

Un à un, les genoux se plient et touchent aussitôt le sol. Certains n’ont plus la force de résister au rituel imposé de la génuflexion devant le gain. D’autres, ayant perdu tous leurs appuis moraux d’antan, se laissent choir sur les trottoirs et écoutent, en hochant la tête, le triste craquement de leurs os. D’autres, enfin, et sans même avoir le temps de retenir leur respiration, coulent dans un océan de regrets secs et cassants. Plus personne ne peut tenir debout devant la pression qui s’exerce sur la tête de tout le monde et nul n’a la capacité de résister aux coups répétés derrière la rotule, ni à ceux pleuvant sur la nuque. A terre ! Lardh !



Il est bien loin le temps où l’on avait encore le droit de choisir d’être honnête ou d’être pourri, d’offrir le rêve ou de vendre le cauchemar. En ces jours, que la majorité d’entre nous ressentent, d’ailleurs, comme une chemise trop étroite, il n’y a plus de lien à faire entre un individu et lui-même, tellement les choses sont devenues incompréhensibles et tellement la raison s’entête à poursuivre son défi à l’entendement. Il ne se passe plus un jour sans que l’on entende parler d’horreur de toutes sortes et les cortèges de bizarreries et d’aberration se font, chaque jour, un peu plus longs alors que sur la place publique, les lots visibles de misère et de vices sont offerts gratuitement, sans adjudication aucune…. A terre ! Lardh.

Il n’y a pas longtemps, certains se contentaient d’accrocher des principes aux murs, histoire d’en parler et surtout pour le décor, sans plus. Mais même ceux-là ont fini par tout décrocher. Tout est nu. Plus aucun leurre. Plus aucun voile. Pas même le moins pudique ! Tout se fait au vu et au su de tout le monde et le comble, c’est que plus personne ne dit rien… de rien. Nous sommes à terre ! Brekna ! Le gain facile et rapide s’érige en seigneur incontestable. Il élide les honnêtes gens et élève tous les varus et les valgus au rang de serviteurs pour en faire les adeptes d’un aggiornamento plus que contestable.

Pendant ce temps, ces derniers, tout de go, occupent les boulevards de la République et crient à tout le reste, à terre ! Lardh ! Ils donnent des coups de milliards derrière le genou et des gifles de dollars sur la nuque… Allez à terre, à terre ! Lardh ! Et les autres, les seuls restés encore debout, parce qu’il leur est difficile de résister à pareil gain, baissent la tête, puis plient le genou et se prosternent devant un billet en formulant le voeu d’en recevoir encore plus dorénavant. A terre, à terre ! Lardh Goulna, Lardh !

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

S'abonner

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Les commentaires sont fermés.

Académie Renée Vivien |
faffoo |
little voice |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | alacroiseedesarts
| Sud
| éditer livre, agent littéra...