RSS

8.Aubépin -Contes berbères de Kabylie Mouloud Mammeri

6 février 2010

1.Contes

 Au coin de la cheminée
Aubépin (8e partie)

Résumé de la 7e partie n Après avoir débarrassé la jeune femme des serpents, le cavalier l’épouse. Ils ont un enfant qui veut absolument rendre visite à ses parents maternels…



Le cœur de la jeune femme frissonna, car c’était ce qu’elle-même désirait depuis longtemps.
— Ce soir, dit-elle, quand ton père rentrera, demande-lui de te laisser aller avec moi chez tes oncles. S’il refuse, insiste et pleure jusqu’à ce qu’il te l’accorde.
Dès qu’ils furent assis à dîner, le soir :
— Père, dit l’enfant, je voudrais aller chez mes oncles maternels.
— Tes oncles maternels ? s’étonna le père, mais… tu n’en as jamais eu : j’ai rencontré ta mère dans les bois.
L’Argenté se mit à geindre :
— Tous les enfants vont rendre visite à leurs oncles. Moi aussi, je veux y aller avec ma mère.
— Très bien ! dit le père. Vous voulez y aller ? Eh bien, allez-y, mais je vous avertis : vous irez
seuls ; moi, je ne viendrai pas chez tes oncles, parce que je sais que tes oncles, ce sont les bêtes des bois.
Néanmoins, le lendemain, la mère fit mettre à son fils ses plus beaux habits de fête, puis elle lui jeta des haillons par-dessus. L’Argenté allait protester.
— Sois tranquille, lui dit-elle, dès que nous serons arrivés, je t’enlèverai ton manteau sale et tu paraîtras dans tes beaux habits devant ton oncle.
L’Argenté se calma d’autant plus vite qu’il vit sa mère couvrir elle aussi de laides guenilles les robes magnifiques qu’elle avait d’abord revêtues.
Le père les vit prendre le chemin de la forêt par où sa femme était jadis arrivée, et bientôt ils disparurent.
Ils marchèrent longtemps. De temps en temps ils demandaient à d’autres voyageurs leur chemin. Vers le soir ils arrivèrent enfin dans un pays que la mère reconnaissait. Ils s’arrêtèrent.
— Nous allons bientôt être chez tes oncles, dit la jeune femme à son fils. Alors écoute-moi bien. Il y a longtemps que je n’ai pas vu mon frère : je ne sais pas s’il va me reconnaître. Quant à toi, il ne te connaît même pas. Alors, voilà ce que nous allons faire : nous allons nous présenter chez lui comme des mendiants. Si ton oncle me reconnaît et qu’il nous accueille, nous allons enlever ces vieilles loques et paraître avec nos beaux habits…
— Et s’il t’a oubliée ?
— C’est ici que tu dois faire attention. Je lui demanderai de nous laisser passer la nuit dans sa maison, comme des mendiants. Dès que nous serons installés, tu me demanderas de te dire un conte. Je ferai semblant de refuser. Insiste jusqu’à ce que j’accepte.
Elle tira de son ballot une vieille sébile de bois, coupa dans un arbre un gros bâton noueux et ils entrèrent au village. Ils allèrent ainsi de porte en porte. La jeune femme tournait aisément dans les venelles, comme si elle les avait quittées la veille.
Elle retrouvait presque toutes les femmes, à peine un peu vieillies, qui venaient lui apporter du couscous, de la galette, de l’huile, mais sous ses vieilles guenilles de mendiante, aucune d’elles ne la reconnaissait. Quand elle arriva devant la demeure d’Aubépin, son cœur se mit à battre. (à suivre…)

Contes berbères de Kabylie Mouloud Mammeri

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

S'abonner

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Les commentaires sont fermés.

Académie Renée Vivien |
faffoo |
little voice |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | alacroiseedesarts
| Sud
| éditer livre, agent littéra...