RSS

IR Sougueur : 2- MOC :1 Une leçon d’intelligence et de courage

3 février 2010

Blogueurs

Un vendredi de coupe

IR Sougueur : 2- MOC :1

Une leçon d’intelligence et de courage

Le MOC est éliminé .le finaliste des deux dernières a été écarté brutalement par l’IR Sougueur .Un « Inconnu » – Un non gradé – Un divisionnaire de l’Oranie .La logique …théorique est bousculée …Foulée au pied .La surprise .La grande .Une véritable bombe .

        Disons sans tergiverser .Si le résultat chiffre surprend ,étonne ,la réalité du match commandait ce verdict .Et les joueurs de l’IR Sougueur levant les bras en signe de triomphe en fin de match n’était que justice .Parce que Sougueur a mérité mille fois sa victoire .Grâce à sa bravoure ,sa foi ,son intelligence ,son courage et sa discipline …

La qualification des gars de Sougueur ne souffre d’aucune tâche .Elle a la limpidité de l’eau de roche.

Le mérite des hommes est d’avoir joué sans complexe et avec une maitrise admirable face à un adversaire théoriquement mieux armé parce que ,appartenant à « l’élite »Le mot n’est-il pas devenu impropre ? Et l’exploit ,il constitue un grand assorti à une tenue exemplaire de  l’IR Sougueur s’inscrira dans les annales ,à qui l’on fera éternellement référence ,pour dire que la coupe est révélatrice de grands phénomènes .

 

                 En termes plus clairs , l’IR Sougueur terrasse dans tous les domaines  un adversaire plus gradé que lui .C’est là le sommet des paradoxes ….

C’est là le grand mérite des « divisionnaires qui firent une véritable expédition pour venir à Annaba (plus de 1000 km) pour venir à bout d’une formation constantinoise qui n’aura même pas la consolation d’invoquer la malchance .En 90 minutes .

Où Haddadi ,le néo –entraineur  du MOC peut –il trouver une once de satisfactions à travers la production de son équipe .Une production sombre ,celle d’une équipe qui se fâne totalement désintégrée .

Le MOC est éliminé ,il ne peut en vouloir qu’à lui-même .Ses joueurs ont été d’une médiocrité alarmante .Les productions de Fendi II ;Messikh ,Adlani,Zoghmar ,Krokro,Hanchi…ont précipité sinon ont préparé la défaite .

Sans jus ,sans fraicheur physique ,sans inspiration ,ils errèrent âmes en peine le temps des débats …Privé d’organisation jouant d’une façon foireuse ,anarchiquement .

Anachronique ,l’équipe de Haddadi ne pouvait aspirer qu’à une défaite face à un adversaire maitre de ses nerfs et de loin mieux organisé .Les spectateurs (ou les téléspectateurs )ne furent qu’à moitié surpris en fin de match . l’IR Sougueur a forcé l’admiration pour mériter un sort contraire . l’IR Sougueur avait un cœur gros comme ça pour ne pas être récompensé légitimement .Les Benmesbah ,Mokhtari,Kralifa avaient beaucoup de lucidité pour qu’ils soient désillusionnés .

En plus le MOC a additionné abusivement les erreurs et s’est montré trop dilettante pour aspirer à une qualification .

Haddadi en faisant confiance à Messikh (Quelle faiblesse !)à Adlani dans un poste aussi sensible de milieu de terrain (le n° 8 constantinois a brassé l’air le temps du match) ,Fendi II (d’une médiocrité coriace) ,à Hanchi (manquant de compétition et de réflexes…) a contribué à sa propre défaite .En plus la totalité de ses joueurs étaient mal préparés physiquement ,encore plus …moralement .Aucune hargne ,aucune combativité ,aucun ….orgueil pour sauver le titre honorifique de finaliste des deux dernières éditions .

 

Un but de krokro à la 23ème minutes ,ne décourageât point Sougueur .

Les poulains du toujours jeune Krimo nivelèrent la marque à la 40ème minute après une bévue de Barkat et une autre de Hanchi par l’intermédiaire du précieux Kralifa .

Le même joueur à la faveur d’une autre faute de Hanchi qui lâcha une balle facile donna l’avantage à son équipe dans un stade muet d’admiration et d’étonnement.

La seconde période du jeu a vu un MOC fiévreux, coincé dans le piège de la ligne magistralement employée par les divisionnaires.

Les occasions de buts qui s’offrirent aux constantinois pour une éventuelle égalisation ,furent gâchées par Bouloukbout imprécis ,Fendi II maladroit ,Krokro mal inspiré .

Les demi-mouloudéens Zoghmar et Adlani ,furent noyés et ne réussirent aucune entreprise .Les arrières mouloudéens emmurés dans une attitude statique n’apportèrent aucun poids offensif .Et à l’image de Messikh (le symbole de la maladresse )ils firent un cortège de fautes L’IR Sougueur se qualifia donc avec panache aux dépens d’une équipe constantinoise d’une faiblesse inouïe …Aux divisionnaires l’élégance ,le réalisme ,la simplicité ,l’audace

IR Sougueur : Laribi Abdelkrim dit Krimo ,Safi Norredine –Gasmi Norredine dit Zorky – Mokhtari Aoued –Laïdi Mohamed –Kralifa Beghachem –Safi Khaled –Safi Hamadi –Belhocine Benyahia (expulsé ) Ait Rached Larbi –Hasnaoui Laaredj – Bendida –Bouussaad Ahmed –Mokhtari Adda –Benmesbah Mesbah .

MOC : Hanchi (Naïdja) –Benkaboul –(Megri) Messikh –Barkat –Bouzmada –Zoghmar –Fendi II –Adlani II –Arama ( expulsé) –Krokro-Boulekbout-(Bitat Rachi) Arbitre Touil

M.B
A Chaud  Krimo (IR Sougueur )

« Notre élite  est très faible « 

La voix nouée par l’émotion ,krimo ,le gardien de Sougueur ,avait de la peine à articuler des sons intelligibles . C’est la fin du match .L’IR Sougueur vient de se qualifier au dépens du finaliste de l’an passé ,le MOC .Un pensionnaire de la Nationale .Krimo est l’entraineur de Sougueur ,ce club qui a surgi de l’inconnu pour réaliser un exploit plein de lumière .Krimo ,c’est l’ex Tiaret ,une taille élancée sans embonpoint malgré l’âge .Au bout de quelques instants ,il put dire « J’ai cette équipe depuis trois ans …Nous avons représenté l’Oranie ,il ya deux ans .Nous sommes arrivés jusqu’aux 16èmes  .

Notre victoire ? Elle démontre que notre élite est très faible .Nous avons donné aux nationaux une leçon de simplicité et de courage …Le football ne se trouve pas uniquement dans le Centre .Il peut se trouver au Sud ….

Krimo ,le front perlé de sueur congratulé de toutes parts remercie son auditoire et lève une autre fois ses bras envers un public qui applaudissait à tout rompre .L’aventure de Sougueur aborde une phase lumineuse ….Une belle aventure pour une localité située à 25 km de Tiaret

 Janvier 1977

Droits de reproduction et de diffusion réservés (c) Nadorculture

http://nadorculture.unblog.fr/2010/02/03/ir-sougueur-2-moc-1-une-lecon-dintelligence-et-de-courage/

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

S'abonner

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Les commentaires sont fermés.

Académie Renée Vivien |
faffoo |
little voice |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | alacroiseedesarts
| Sud
| éditer livre, agent littéra...