RSS

Lettre à Son Excellence Thomas Yayi Boni, Président du Bénin- Koffi Codjia -a fait trop de tort à l’Algérie

31 janvier 2010

1.POESIE

 

 

index.jpegDimanche 31 Janvier 2010 19h46mn 49s


Nouveau commentaire sur l’article #10944 « Chrono CAN « 
Auteur     : Omar l’altitude (IP: 86.203.129.15 , APlessis-Bouchard-153-1-74-15.w86-203.abo.wanadoo.fr)
E-mail     : omar20@wanadoo.fr
Commentaire:
Lettre à Son Excellence Thomas Yayi Boni, Président du Bénin

Excellence

Votre beau pays vient, en Angola, de se déshonorer

En la personne de Koffi Codjia, votre administré



C’est la seule Vertu qui me fait parler ainsi

Car ce Judas a fait trop de tort à l’Algérie

Confessez-le, Excellence, il ne saura se défaire

Du témoignage des caméras et de tous mes frères.

Certes, le traître a commis son crime avec adresse

Saadane vous le confirmera, j’en ai la lettre expresse ;

Et peut-être aujourd’hui vos yeux seront témoins

De ce que votre esprit s’imagine le moins

Un sifflet assassins et une main qui commandent aux rois

A ruiné les Verts et du football bafoué toutes les lois.

Cet arbitre a de l’ambition mai plus de vice que de vertu

Mon cœur souffrirait moins quand  arrogance sera abattue

Je sais, Excellence, que vous êtes un fin lettré

Pour lire sous ma fureur Corneille et la mort de Pompée.

Omar l’altitude. Sous l’œil goguenard de Ticouc.

Voir tous les commentaires sur cet article:
http://nadorculture.unblog.fr/2010/01/21/chrono-can/#comments

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

S'abonner

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Une réponse à “Lettre à Son Excellence Thomas Yayi Boni, Président du Bénin- Koffi Codjia -a fait trop de tort à l’Algérie”

  1. Artisans de l'ombre Dit :

    Thomas Yayi Boni (né en 1952 à Tchaourou, Bénin), est un économiste et homme politique béninois, président de la République depuis le 6 avril 2006.
    Biographie [modifier]

    Yayi Boni est né à Tchaourou, dans le nord du pays, dans une famille musulmane mais il s’est converti au protestantisme. Il appartient à trois ethnies influentes du Bénin: Nago (de la famille Youba) par son père, Peul et Bariba du côté de sa mère.

    Il est docteur en économie, diplômé de l’université de l’Université de Paris IX Dauphine. Il fut conseiller technique aux affaires monétaires et bancaires, sous la présidence de Soglo, de 1991 à 1996, avant d’être nommé président de la Banque ouest africaine de développement (BOAD) en décembre 1994 jusqu’en février 2006 suite à sa démission pour se présenter aux élections présidentielles.

    Marié et père de cinq enfants, il est un candidat indépendant soutenu par une coalition de mouvements et de petits partis politiques. Son slogan était « Ça peut changer ! Ça doit changer ! Ça va changer ! ». Le 5 mars, il arrive en tête du premier tour de l’élection présindentielle avec 35,60%. Le 19 mars, lors du second tour il remporte l’élection avec 74,51% face à Adrien Houngbédji. En l’absence de parti, il a su rallier à sa cause des personnalités respectées dans le pays telles qu’Albert Tevoedjré, ancien secrétaire général adjoint de l’ONU ou l’ex-chef de l’État Émile Zinsou.

    Son score élevé au second tour peut s’expliquer par le rejet populaire du système Kérékou, dont Adrien Hongbedji avait été le ministre, et l’affairisme qu’il avait développé. En plus d’une bonne gouvernance, Boni déclare vouloir agir sur le développement du secteur privé (« faire du Bénin le Hong-Kong de l’Afrique »), sur la scolarisation des filles, ou encore sur la réhabilitation de l’agriculture. Pour eux, par cette manière, les vrais acteurs de la mouvance sont brimés en raison des jeux mafieux de l’entourage du président Boni qui ne veut pas promouvoir les co-partisants, au risque de perdre leurs places. Pour les mécontents de la mouvance, il y a beaucoup de données à changer, dans la mesure où ceux qui jouissent du pouvoir ne font rien pour apporter un plus au gouvernement et à la base.

    Dernière publication sur 1.Bonjour de Sougueur : Les 7 profils d’apprentissage

Académie Renée Vivien |
faffoo |
little voice |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | alacroiseedesarts
| Sud
| éditer livre, agent littéra...