RSS

L’ADIEU AUX «CANCANS» DE L’ESCALE Je suis un Ghanéen !

31 janvier 2010

Non classé

L’ADIEU AUX «CANCANS» DE L’ESCALE Je suis un Ghanéen ! logo3

Sports : L’ADIEU AUX «CANCANS» DE L’ESCALE
Je suis un Ghanéen !

Le coup était bien monté ! Pendant qu’ils nous bernaient avec la «tahdi’a», c’est-à-dire l’appel au calme ; pendant que leurs officiels clamaient que l’heure était à l’apaisement des esprits et au retour des relations «fraternelles» entre les deux pays, les choses se passaient autrement dans les coulisses.


Naïfs comme à nos habitudes, nous avions tendu notre main sincèrement, croyant que le mensonge, l’hypocrisie, la tricherie relevaient désormais du passé ! Nous avions même mis un bémol à nos critiques ! Nous pouvions, par exemple, dire au sinistre Zaher, patron de la Fédération égyptienne de football, qu’il était un fieffé menteur ! N’avait-il pas juré, par tous les dieux du Nil, qu’il ne rencontrerait plus l’Algérie, «ni en officiel, ni en amical» ? Pendant que les Algériens essayaient de tout oublier — même si brûler l’emblème national ou insulter la mémoire des martyrs resteront des actes ancrés dans nos mémoires —, les tricheurs tissaient les mailles d’un abject complot, avec la complicité avérée d’un arbitre qui sera hanté, toute sa vie, par l’ombre de trois fantômes en blanc, chassés par son carton rouge. Les Égyptiens ne nous ont jamais pardonné leur élimination en Coupe du monde. Ils ne l’ont jamais digérée et ils attendaient l’occasion de prendre leur revanche. Mais pas n’importe quelle revanche ! Ils voulaient régler la question de la suprématie africaine d’une manière nette, sans ambages, qui frappe les esprits, en les élevant au rang de nouveaux héros et en nous abaissant d’une manière avilissante. C’était cela leur objectif. C’était cela le scénario confié à cet arbitre indigne. Trois cartons rouges dans une demi-finale de coupe des nations continentale : le ridicule ne tue plus… Mais pour les Égyptiens et leurs médias, c’était régulier ! Ils n’attendaient que le coup de sifflet final pour ouvrir le bal. Et soudain, on ne parle plus de «tahdi’a » ni de fraternité ! Les vieilles habitudes reviennent. L’Algérie est de nouveau traînée dans la boue. Un leitmotiv revient : «Les Verts ont usurpé la qualification au Mondial ! Regardez ce que nous avons fait d’eux : ils ne méritent pas d’aller en Afrique du Sud ! Qui le mérité réellement ? Qui mérite de représenter les Arabes là-bas ? Nous, nous, nous !» Vous l’avez eue votre revanche ! Merci de nous avoir prouvé que vous ne changerez jamais ! Merci de montrer à l’Afrique et au monde que vous êtes toujours les menteurs et les tricheurs que nous avons connus ! Merci de nous aider à sensibiliser les peuples africains pour que le siège de la CAF aille dans un pays plus propre ! A partir de maintenant, ce sera notre tâche prioritaire, notre mission permanente et que le pouvoir algérien ne vienne pas nous rappeler «à nos obligations de solidarité visà- vis de nos frères égyptiens»… Que le gouvernement appuie les Égyptiens dans les élections internationales, qu’il boude tous les Bedjaoui nationaux, c’est son affaire ! Nous avons notre dignité ! Nous ne laisserons pas faire et nous agirons par tous les moyens (pétitions, e-mails aux organes de presse et aux personnalités influentes, mobilisation des confrères maghrébins, blogs, écrits des lecteurs, etc.) Enfin, un dernier mot : je ne suis pas hypocrite comme vous ! Au diable la solidarité arabe ! Je ne travaille pas à El Jazeera Sports ! Comme ces baroudeurs du désert, comme les enfants de Cirta ou d’Oran qui se sont levés dans la nuit noire pour envoyer un message fort vers l’Angola, comme les gosses de La Casbah ou des ksours, comme les Amazighs des Aurès et du Djurdjura, je suis un Algérien libre ! Ce dimanche, je serai un fervent supporter du Ghana et s’il remporte la Coupe, j’offrirai des pots à tous les amis de l’Escale ! Vous êtes comme moi ? Tant mieux….
M. F.

Source de cet article :
http://www.lesoirdalgerie.com/articles/2010/01/31/article.php?sid=95006&cid=5

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

S'abonner

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Les commentaires sont fermés.

Académie Renée Vivien |
faffoo |
little voice |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | alacroiseedesarts
| Sud
| éditer livre, agent littéra...