RSS

Issa Hayatou : Koffi Codjia devra s’expliquer devant la commission d’arbitrage de la CAF

31 janvier 2010

Non classé

Issa Hayatou : Koffi Codjia devra s’expliquer devant la commission d’arbitrage de la CAF

Le président de la Confédération africaine de football (CAF), Issa Hayatou, imagea ouvertement critiqué l’arbitrage du Béninois Koffi Codjia lors de la demi-finale Algérie-Egypte de la coupe d’Afrique des nations (CAN-2010 en Angola) disputée jeudi, le qualifiant de «scandaleux», rapporte l’agence qatarie de presse (QNA).
L’arbitre Koffi Codjia a «commis beaucoup de fautes qui ont influencé sur le cours du match», a déclaré M. Hayatou lors d’une conférence de presse conjointe tenue samedi à Luanda avec le président de Fédération internationale de football (Fifa), Joseph Blatter.  «Il devra s’expliquer prochainement devant la

commission d’arbitrage de la CAF», a-t-il assuré.  Jeudi soir au stade national d’Ombaka à Benguela, l’équipe algérienne a été battue par son homologue égyptienne sur le score de 4 à 0, dans une demi-finale marquée par un arbitrage scandaleux de Koffi Codjia qui a expulsé  trois joueurs algériens : Halliche, Belhadj et Chaouchi.
L’arbitrage du Sud-Africain Jérôme Damon lors du quart de finale entre l’Egypte et le Cameroun (3-1 a.p) a également été critiqué par M. Hayatou. Lors de ce match, l’arbitre avait accordé un but aux Egyptiens sur un coup franc direct d’Ahmed Hassan, mais le ralenti a montré que le ballon n’avait pas franchi la ligne.

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

S'abonner

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

5 Réponses à “Issa Hayatou : Koffi Codjia devra s’expliquer devant la commission d’arbitrage de la CAF”

  1. Artisans de l'ombre Dit :

    Issa Hayatou, né le 9 août 1946 au Cameroun, est l’actuel président de la Confédération africaine de football depuis 1988.

    Biographie

    Entre 1964 et 1971, Issa Hayatou a pratiqué le 400 et 800 mètres dans sa jeunesse, puis rejoint l’équipe du Cameroun de basket-ball et fut un footballeur au niveau universitaire. À l’occasion des premiers jeux d’Afrique à Brazzaville, il fut retenu dans l’équipe du Cameroun de basket.

    À partir de 1974, Hayatou commence à prendre des responsabilités dans le milieu sportif en devenant secrétaire général de la fédération camerounaise de football jusqu’en 1983. Entre 1982 et 1986, il fut Directeur des Sports au Ministère de la jeunesse et des sports du Cameroun.

    À partir de 1986, il devient président de la fédération camerounaise de football, en 1988 président de la confédération africaine de football puis en 1990 membre du Comité Exécutif de la fédération internationale de football association.
    Carrière de dirigeant [modifier]

    * 1974-1983 : Secrétaire général de la fédération camerounaise de football (Fécafoot).
    * 1982-1986 : Directeur des sports au Ministère de la jeunesse et des sports du Cameroun.
    * 1986-1988 : Président de la fédération camerounaise de football.
    * 1988-2008 : Président de la confédération africaine de football (CAF).
    * 1990-2008 : Membre du Comité Exécutif de la fédération internationale de football association (FIFA).
    Issa Hayatou appartient à grande famille Hayatou de Garoua dont les illustres aînés sont feu Amadou Hayatou (ancien secrétaire général de l’Assemblée nationale), Sadou Hayatou (ancien premier ministre du Cameroun), Garga Alim Hayatou (Secrétaire d’Etat à la Santé et Lamido de Garoua).

    Dernière publication sur 1.Bonjour de Sougueur : Les 7 profils d’apprentissage

  2. Artisans de l'ombre Dit :

    عيسى حياتو

    عيسى حياتو الرئيس الحالى للاتحاد الأفريقى لكرة القدم ( الكاف ) وهو كاميرونى الجنسية.

    الكاميروني عيسى حياتو اختير لاول مرة عام 1988 في المغرب ليكون قائدا للإتحاد الإفريقي لكرة القدم، مرت على قيادته لأكبر جهاز في القارة السمراء قرابة 20 سنة كانت ممزوجة بعدة مشاريع وبرامج توخى من خلالها عيسى حياتو تطوير اللعبة في القارة الإفريقية وانعتاقها من براثن الإرتجالية والهواية التي تسيطر عليها، ويبقى مشروع التعاون بين الإتحادين الإفريقي والأوروبي من أهم الخطوات التي يتوخى من خلالها حياتو الاستفادة من التجارب الأوروبية

    جهاز ( الكاف ) الذى تأسس عام 1957، سجلت مجموعة من التطورات في مختلف المستويات سواء الإدارية أوالتقنية والمالية، وحتى على مستوى المسابقات، على مدار 50 عاما وقد تمكن خلال رئاسته من إدخال عدة تعديلات على هذا الجهاز الذى يعتبر مفخرة لهذه القارة السمراء التي تتخبط في مجموعة من المشاكل·

    Dernière publication sur 1.Bonjour de Sougueur : Les 7 profils d’apprentissage

  3. Artisans de l'ombre Dit :

    Curriculum vitae de monsieur Issa Hayatou

    Nom: Hayatou

    Prénom: Issa

    Date de Naissance: 9 Août 1946

    Marié: Père de 4 enfants

    Profession: Professeur d’éducation physique et sportive

    Carrière administrative

    2001: Elu Membre du CIO

    1996: Membre de la Commission Sports et femmes du C.I.O.

    De 1992 à ce jour, Vice-président de la FIFA

    Président de la Commission de la FIFA du Football aux Jeux Olympiques

    Vice-président de la Commission de Sécurité et de Fair-play de la FIFA

    Membre de la Commission d’Organisation de la Coupe du Monde de la FIFA

    1990: Membre du Comité Exécutif de la FIFA

    De 1988 à ce jour, Président de la Confédération Africaine de Football

    Membre du Comité Exécutif de la Confédération Africaine de Football

    1986–1988: Président Fédération camerounaise de Football

    1984: Vice-Président de la Fédération camerounaise de Football

    1982- 1986: Directeur des Sports (Ministère de la jeunesse et des Sports)

    Plusieurs fois Chef de la délégation Sportive du Cameroun à l’Etranger

    1974-1983: Secrétaire Général de la Fédération camerounaise de Football

    1973-1974: Professeur Coordinateur au Lycée LECLERC (Yaoundé)

    Carrière sportive
    1964 –1971: Champion du Cameroun 400m et 800m

    Membre de l’Equipe Nationale de Basket-ball du Cameroun

    Joueur de Football Equipe Universitaire

    1965: Membre de l’Equipe Nationale d’Athlétisme du Cameroun aux Premiers Jeux Africains (Brazzaville)

    Distinctions honorifiques

    Titulaire de plusieurs distinctions Honorifiques Nationales et Internationales dont celle de chevalier de la Légion d’Honneur.

    Décorations

    Décoré au Cameroun, au Sénégal, au Mali, au Maroc, en Côte d’Ivoire et en Afrique du Sud.

    Détenteur de l’Ordre de mérite de l’ACNO.

    Issa Hayatou, le rénovateur
    1. La Coupe d’Afrique des nations qui se disputait avec huit équipes jusqu’en 1990 est passée à 12 équipes en phase finale, puis 16 équipes à partir de 1996 sur initiatives du président Issa Hayatou.

    2. Le championnat d’Afrique juniors se disputait en matches aller et retour jusqu’en 1989. A partir de 1991, une phase finale avec huit équipes dans un pays africain a été mise sur pied pour déterminer le champion d’Afrique et les représentants africains en Coupe du Monde.

    3. En 1995, le championnat d’Afrique U-17 a été créé selon le même format que le championnat d’Afrique Juniors.

    4. En 1992, sur une initiative de son Président, la CAF créé la Coupe de la CAF qui permet aux équipes classées deuxièmes de leur championnat respectifs de disputer une épreuve continentale.

    5. En 1993, le vieux rêve de la supercoupe voit le jour et la première édition se dispute à Abidjan entre l’Africa Sports d’Abidjan et le Wydad de Casablanca.

    6. A partir de 1997, la Coupe d’Afrique des clubs champions devient la CAF Champions League avec un format de championnat (deux groupes de quatre) à partir des quarts de finale.

    7. A partir de 1998, le championnat d’Afrique féminin est mis sur pied. Une phase finale avec huit équipes est instituée à l’instar du Championnat Juniors et le Championnat U-17.

    7. Sur une proposition du Président de la CAF, la Coupe d’Afrique des nations deviendra tous les quatre ans, une épreuve qualificative à la Coupe du Monde de Football. Cette nouvelle formule assurera la présence des joueurs expatriés à toutes les rencontres qualificatives et permettra aux associations nationales de se conformer au calendrier international harmonisé.

    8. Le Président de la CAF a toujours défendu le cycle de deux ans pour l’organisation de la Coupe d’Afrique des nations afin de permettre aux pays africains de se doter d’infrastructures de haut niveau. Le dernier exemple du succès de sa politique est le succès de la CAN au Mali avec cinq nouveaux stades construits.

    Issa Hayatou crédibilise la CAF
    A l’avènement de Monsieur Hayatou à la tête de la CAF, le budget alloué au développement technique était de 100.000 dollars (budget pour la période 1985-1987).

    Aujourd’hui pour l’exercice 2001-2003, le budget consacré au développement technique a été multiplié par 20 en passant à 2.000.000.

    Sur une initiative du président Issa Hayatou en 1995, la CAF a décidé d’accorder une subvention financière pour tous les stages qu’elle organise dans les associations nationales afin de couvrir les frais des stagiaires.

    Le nombre de stages organisés par la CAF tous les deux ans dépasse 100 stages pour toutes les associations nationales affiliées.

    Avant son élection, la CAF n’avait organisé qu’un seul stage continental à savoir la fameuse école de football d’Alexandrie qui s’est tenue en juillet- août 1975.

    Au cours de la dernière décennie, une dizaine de stages continentaux dans les différents domaines (entraînement, arbitrage, médecine sportive et administration) ont été organisés.

    Issa Hayatou consolide les relations avec les autres continents
    Jusqu’en 1988, la CAF n’avait des contacts qu’avec l’ AFC, (l’Asian Football Confederation.). Depuis l’accession de Issa Hayatou à la Présidence de la CAF, notre Confédération s’est ouverte à d’autres continents et notamment l’Europe. Un protocole d’accord a été signé en 1997 avec l’UEFA (le projet Méridien). Un championnat de jeunes de moins de 18 ans oppose tous les deux ans quatre équipes européennes à quatre équipes africaines. Tous les deux ans, l’UEFA soutient deux associations nationales africaines pour leur apporter son soutien financier et logistique dans différents secteurs. Après le Tchad et la Namibie en 1977-1999, c’est l’Erythrée et le Niger qui ont bénéficié de cette assistance en 1999-2001 et à partir de cette année ce sont le Cap-vert et Sao Tomé qui bénéficieront de cette assistance directe de l’UEFA.

    Par ailleurs, un projet de jumelage englobant plus de 30 pays africains avec leurs homologues européens a été mis sur pied dans le cadre du projet Méridien.

    Issa Hayatou renforce la situation financière et administrative de la CAF

    En 1988, le budget de la CAF était de 1.185.000 $ pour un exercice de deux ans. Dix ans après pour l’exercice 1997-1999, le budget avait pratiquement décuplé en passant à 114.607.000$.

    Au moment de son élection en 1988, les locaux de la CAF étaient constitués d’un seul étage de 250 mètres carrés. Aujourd’hui, les locaux de la CAF ont été multipliés par trois en passant à trois étages d’une superficie de 800 mètres carrés environ.

    Sous l’impulsion de Monsieur Hayatou, un nouveau siège a été constuit dans la banlieue sud du Caire non loin des pyramides de Guizeh. Le siège ultra moderne construit sur quatre niveaux et a une superficie de 5.000 mètres carrés. Ces locaux ont été inaugurés en septembre 2002.

    Suite à l’augmentation des recettes de la CAF, il a été décidé de prendre en charge les frais d’un délégué par association nationale à l’Assemblée générale de la CAF à partir de Janvier 2002. Cela a permis à toutes les associations d’être présentes au Congrès de Bamako.

    Issa Hayatou donne une nouvelle dimension à la commercialisation des compétitions de la CAF

    En 1988, seule la Coupe d’Afrique des Nations était commercialisée et ses images suivies en dehors de l’Afrique dans quelques pays européens et asiatiques.

    Aujourd’hui, ce sont presque toutes les compétitions de la CAF qui sont commercialisées et les images de nos compétitions sont suivies à travers tous les continents dans plus de 100 pays.

    En dehors de la CAN qui demeure la vitrine du football africain, la CAF Champions League a également acquis ses lettres de noblesse.

    Les recettes de la CAF de la commercialisation de ses compétitions ont été multipliées par 31 en 14 ans pour passer de 450.000$ pour l’exercice 1987-1989 à 13.900.000$ pour la période 2001-2003.

    Issa Hayatou un Grand Homme d’actions

    1. Grâce à son action, le nombre d’équipes africaines en phase finale de la Coupe du Monde de football est passé de deux à trois en 1994 puis de trois à cinq à partir de l’édition de 1998.

    2. Le système de rotation pour l’organisation de la Coupe du monde a été adopté par le Congrès de la FIFA et par son Comité Exécutif grâce à un combat acharné mené par le Président de la CAF et ses collègues africains au Comité Exécutif de la FIFA soutenus par l’Europe. Ce système permettra à l’Afrique d’accueillir la plus grande épreuve sportive au monde après les jeux Olympiques en 2010.

    3. Suite à une initiative de Monsieur Hayatou, le Président Havelange a accepté que la FIFA prenne en charge les frais de voyage d’un délégué puis trois par association nationale lors de chaque Congrès de la FIFA.

    4. Grâce à l’idée de Monsieur Johansson contenue dans son projet Vision circulé en 1995 et soutenue par l’Afrique, chaque association nationale affiliée à la FIFA a pu bénéficier de un million de dollars tous les quatre ans.

    5. Au cours de la Présidence de Monsieur Hayatou, l’Afrique a eu l’insigne honneur de voir un arbitre africain en l’occurrence Said Belqola diriger une finale de Coupe du Monde en Juillet 1998 à Paris.

    6. Au cours de sa présence à la tête de la CAF, les équipes africaines ont réalisé d’excellentes performances dans les différentes compétitions de la FIFA (médailles d’or aux Jeux Olympiques d’Atlanta et de Sydney), victoires au championnat du Monde U-17 en 1991, 1993 et 1995, deuxième place au championnat du Monde U-17 en 1993, 1997 et 2001 et au championnat Juniors en 1989, 1993 et 2001.

    7. En 1996, le nombre de membres africains au Comité Exécutif de la FIFA est passé de trois à quatre.

    En sa qualité de Membre du Comité Exécutif du CSSA et de 1er Vice-Président de l’UCSA, Monsieur Hayatou a su préserver l’importance du football comme sport numéro un aux Jeux Africains tout en permettant aux équipes africaines de préparer leurs équipes olympiques aux olympiades et ce, en adoptant la même limite d’âge de 23 ans appliquée aux Jeux Olympiques dans le tournoi de football des Jeux Africains.

    Dernière publication sur 1.Bonjour de Sougueur : Les 7 profils d’apprentissage

  4. Artisans de l'ombre Dit :

    رياضة
    بعد قرار إقصاء الطوغو من المشاركة في الدورتين القادمتين
    أديبايور:  »حان الوقت لترحل يا حياتو »

    طالب الطوغولي الدولي إيمانويل أديبايور رئيس الكونفيدرالية الإفريقية لكرة القدم عيسى حياتو بالتنحي من منصبه عقب القرار بمنع طوغو من المشاركة في النسختين المقبلتين لكأس أمم إفريقيا، مع تغريم الاتحاد الطوغولي بـ50 ألف دولار، بسبب الانسحاب من النسخة التي اختتمت أمس.
    قال مهاجم مانشستر سيتي الإنجليزي لصحيفة  »ليكيب » الفرنسية أمس:  »فعل حياتو الكثير من أجل أفريقيا، ولكنه يجب عليه الرحيل Suite…الآن ».
    وانسحب المنتخب الطوغولي من دورة أنغولا عقب تعرض بعثة الفريق لاعتداء مسلح من جانب متمردين أنغوليين أسفر عن مقتل ثلاثة من أفراد البعثة. وأضاف صاحب الـ25 عاما  »لا أجد أفضل من كلمة وحشي لأصف بها القرار الذي اتخذه الكاف ضدنا ». وكشف من جانبه، جوناثان أيتي مهاجم منتخب طوغو أن الكاف  »خدعهتم »، حيث أكد المسؤولون لبعثة المنتخب الطوغولي نيتهم بعدم فرض عقوبات على الفريق لانسحابه من المنافسة. وقال أيتي لوسائل الإعلام:  »قرار الكاف غير مقبول، وحقا أصابني بخيبة أمل كبيرة ولا أجد الكلمات المناسبة للتعبير عن شعوري تجاه مسؤولي الكونفيدرالية ». ويرى مهاجم نيميس الفرنسي أن مسؤولي الكاف لم يراعوا الظروف الصعبة التي عاشها الفريق إثـر الاعتداء الدامي. ووصف صاحب الـ24 عاما مسؤولي الكاف  »بالمخادعين »، مضيفا  »أثق في أنه لو كانت كوت ديفوار هي التي تعرضت لهذا الاعتداء، فسيكون موقف الكاف مغايراً تماما. وأدانت الكاف التدخل الحكومي في قرار انسحاب مُنتخب طوغو من دورة أنغولا قبل انطلاق البطولة بيومين، وقد تجاهلت الهيئة القارية ما حدث من قبل المُتطرفين الأنغوليين في اعتداءات يوم 8 جانفي السابق عندما أسفرت عن مقتل مُساعد المُدرب وسائق الحافلة، وبعد عدة مُناقشات مع السُلطات الحكومية في طوغو قررت البعثة مُغادرة البلاد و الانسحاب من البطولة. وأصدرت الكونفيدرالية الإفريقية بياناً جاء فيه  »أعلن اللاعبون الطوغوليون استعدادهم لخوض مُنافسات البطولة، ولكن حكومة طوغو قررت دعوة فريقهم إلى العودة للوطن، وعلى هذا فإن الكاف تذكر بأنها ترفض انتهاك القوانين، وقررنا حرمان طوغو من المشاركة في لبطولتين القادمتين ».
    

    المصدر :الجزائر: هـ.شربال

    Dernière publication sur 1.Bonjour de Sougueur : Les 7 profils d’apprentissage

  5. Artisans de l'ombre Dit :

    Issa Hayatou «La valeur se nivelle vers les sommets»

    par Propos Recueillis Par Yann Bernal Et Colin Droniou
    La CAN-2010 en Angola s’est disputée «dans de très bonnes conditions malgré des petits incidents qui arrivent partout», dit à l’AFP le président de la CAF Issa Hayatou, pour lequel seule la présence des supporteurs étrangers n’a «pas été conforme à nos attentes». Dans un précédent entretien à l’AFP, diffusé samedi, Issa Hayatou avait indiqué ne pas voir en «quoi la CAF est responsable» dans le mitraillage du bus des joueurs du Togo. «Nous sommes organisateurs du tournoi, ce n’est pas à nous d’assurer la sécurité», avait-il souligné.

    Q: Quel bilan sportif faites-vous de la CAN ?

    Issa Hayatou: Nous avons assisté à de très beaux matches et certains ont été un peu moins attractifs. Le concours négatif des conditions climatiques a aussi empêché les joueurs de s’exprimer comme il faut. Quelques matches ont été décevants parce que le rythme n’y était pas. Nous constatons que la valeur se nivelle vers les sommets. Que ce soit la Zambie, le Malawi, le Gabon ou le Mozambique, les équipes ont toutes été à la hauteur.

    Q: Laquelle vous a agréablement surpris ?

    I.H.: Le mérite revient au Ghana qui était privé de ses vedettes et a eu le courage d’aligner une équipe jeune qui sort du Mondial juniors. A la surprise générale, il a réussi à être là où il se trouve aujourd’hui (en finale, ndlr). C’est un exploit qui mérite d’être souligné.

    Q: Lesquelles vous ont déçu ?

    I.H.: Nous avons été plus surpris en fait par les prestations de certaines équipes considérées comme favorites, telles que le Cameroun ou surtout la Côte d’Ivoire, dont le parcours s’est brutalement arrêté.

    Quant au Nigeria, ses joueurs ne sont pas parvenus à s’exprimer jusqu’au bout. Les ténors n’ont pas complètement rempli leur mission convenablement.

    Q: Pourquoi les stades ont-ils été désertés ?

    I.H.: Ici, le stade a été toujours plein avec entre 45.000 et 50.000 personnes. En dehors des matches de l’Angola, le seul stade vide à Luanda c’était lors d’Algérie-Malawi. On ne peut pas dire que les trois autres stades étaient vides non plus. A-t-on laissé entrer gratuitement les gens ? Est-ce que c’est à cause du travail que les gens ne pouvaient venir au début ? Je n’en sais rien. Mais à la mi-temps, les stades étaient pleins et c’est la fin du match qui compte.

    Q: Pourtant, peu d’Africains ont purejoindre l’Angola…

    I.H.: Ça c’est autre chose et ce n’est pas conforme à nos attentes. On aurait pu faire une petite dérogation pour l’obtention des visas, mais cela n’a pas été le cas. Beaucoup de gens ne sont pas venus car ils n’ont pas eu le visa et certains qui l’avaient se sont abstenus quand ils ont vu que la vie était si chère. On ne pouvait pas demander à l’Angola de loger tout le monde gratuitement ! Cela n’a pas été la grande affluence de l’extérieur mais les nationaux se sont mobilisés pour donner un sens à cette coupe africaine.

    Q: Commente expliquez-vous ce cafouillage de quatre heures pour officialiser le classement du groupe D ?

    I.H.: Pour la CAF, cela n’a jamais été un cafouillage. Il y a eu confusion parce que chacun s’est targué d’être le 1er. Il fallait interpréter correctement les textes. Tous les officiels de la CAF ne maîtrisent pas le règlement. Entre la fin du match et notre départ à l’aéroport pour revenir à Luanda, il y a eu ce petit flottement. L’info a été enlevée du site car la moindre des choses c’était d’attendre que la +tête+ arrive. Quand trois équipes finissent avec quatre points, il faut être de la maison pour comprendre. Ce qui compte, c’est que le 1er était 1er et le 2e était 2e.

    Q: Les observateurs extérieurs à la CAF qui comptent plusieurs CAN à leur actif sont unanimes: celle-ci était la plus compliquée à suivre en raison de la désorganisation générale. Qu’en pensez-vous ?

    I.H.: Dans l’ensemble cette compétition s’est déroulée dans de très bonnes conditions et la partie angolaise a fait tout ce qu’il fallait faire pour mettre tout un chacun à l’aise. Chaque pays a ses réalités. Il y a eu des petits incidents qui arrivent partout ailleurs. Pourquoi pensez-vous que ça ne peut arriver qu’ici ? Dans chaque organisation de cette dimension, il y a de petites imperfections. Personne ne peut le savoir mieux que moi qui ai suivi 15 ou 16 CAN.

    Dernière publication sur 1.Bonjour de Sougueur : Les 7 profils d’apprentissage

Académie Renée Vivien |
faffoo |
little voice |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | alacroiseedesarts
| Sud
| éditer livre, agent littéra...