RSS

Les faits du match Algérie &Côte d’Ivoire

25 janvier 2010

Non classé

Les faits du match
4eme minute (1-0)
Sur la première occasion du match, le ballon parvient aux dix-huit mètres dans les pieds de Yaya Touré dont la frappe est déviée par un défenseur algérien dans les pieds de Kalou. Le joueur de Chelsea ajuste tranquillement Chaouchi d’une frappe à ras de terre de l’intérieur du pied gauche.



32eme minute
Barry Copa s’envole magnifiquement sur un centre de Belhadj, lancé dans le dos de Demel sur l’aile gauche. Le gardien ivoirien capte le ballon en deux temps devant Ghezzal.

40eme minute (1-1)
Egalisation de l’Algérie consécutivement à un long ballon sur lequel Bougherra est trop court de la tête mais pas Matmour qui réussit un superbe contrôle à l’entrée de la surface qui surprend Tiote et enchaîne une très belle frappe du droit à mi-hauteur qui termine au fond des filets avec l’aide du poteau gauche.

55eme minute
Longue ouverture de Meghni pour Matmour, lancé devant le but de Barry Copa. Le buteur algérien de la première mi-temps dévisse sa reprise de volée en pleine course, le ballon passe nettement au dessus de la barre.

57eme minute
Sur une action partie une nouvelle fois d’un beau changement de jeu de Ziani, Matmour, dos au jeu, trouve en retrait Mansouri dont la frappe passe de peu au dessus.

58eme minute
Le match s’emballe et sur une contre-attaque ivoirienne, Kalou se défait de Yahia puis de Halliche avant d’enrouler sa frappe en direction du petit filet opposé. Chaouchi semble battu mais le ballon passe au ras de son poteau gauche.

64eme minute
Corner frappé côté droit par Belhadj, Barry Copa passe au travers mais Bougherra ne peut redresser suffisamment son ballon de la tête et ça passe largement au dessus.

66eme minute
Accélération de Ziani qui se faufile entre deux défenseurs ivoiriens sur le côté gauche et frappe dans le petit filet.

68eme minute
Nouvelle grosse erreur de Bamba qui tergiverse trop à la relance et se fait prendre le ballon par Matmour qui vient défier Barry Copa. Le gardien ivoirien sort une superbe parade sur la frappe décroisée à bout portant de Matmour.

78eme minute
Sur un mauvais renvoi de la défense algérienne, Yaya Touré prend sa chance de loin. Le ballon frôle le poteau gauche.

85eme minute
Parti dans le dos de la défense ivoirienne, Gervinho se présente seul sur le côté droit face à Chaouchi mais manque complètement sa frappe de l’intérieur du pied qui passe à côté du but.

89eme minute (2-1)
Kader Keita perd le ballon à l’angle droit de la surface de réparation, mais il le récupère, pique dans l’axe et déclenche une frappe terrible qui se loge dans la lucarne droite de Chaouchi.

90eme minute +1 (2-2)
Dans les arrêts de jeu, un long centre millimétré de Belhadj au second poteau trouve la tête de Bougherra. Complètement seul, le défenseur central des Fennecs bat Barry Copa d’une tête déposée dans le petit filet.

93eme minute (2-3)
Pour la première fois dans ce match et au début des prolongations, l’Algérie prend l’avantage. Sur un centre parfait de Ziani au second poteau, Bouazza, laissé complètement seul par Bamba, trompe tranquillement Barry Copa d’un coup de tête sans opposition.

98eme minute
Première frappe du match digne de ce nom de Drogba, après une percée plein axe. Chaouchi se détend bien et Belhadj est ensuite le plus prompt devant Dindane.

122eme minute
Servi dans la surface, Yaya Touré, pas hors-jeu, égalise d’une frappe en force. Le but est injustement refusé.

Jeu, joueurs et arbitre
Le jeu
Ces Algériens sont décidément incroyables. Trois mois après avoir obtenu un billet historique pour la Coupe du Monde en Afrique du Sud, les joueurs de Rabah Saadâne sont venus à bout de la meilleure équipe d’Afrique en quarts de finale de cette CAN Orange 2010. Une équipe de Côte d’Ivoire qui a eu d’entrée la maîtrise du match, la matérialisant même très rapidement au tableau d’affichage sur un but de Kalou, laissé seul dans la surface. Tandis que les Ivoiriens continuaient de se montrer menaçants, les Algériens, eux, laissaient passer tranquillement l’orage et avaient à leur tour la mainmise sur le match. Alors dominatrice face à une équipe bien peu rassurante derrière et abandonnant le jeu à son adversaire pour mieux contrer, l’Algérie égalisait juste avant la pause par Matmour. En deuxième mi-temps, la rencontre s’emballait malgré la chaleur très pesante, mais ce sont de nouveau les Fennecs de Yazid Mansouri qui donnaient l’impression de pouvoir marquer sur chacune de leurs offensives face à une défense ivoirienne totalement perdue à l’image de Souleymane Bamba, constamment rappelé à l’ordre par Vahid Halilhodzic.

Pourtant, la Côte d’Ivoire, alors toute heureuse de tenir face aux assauts des Algériens, profitait contre le cours du jeu et en toute fin de match d’une frappe terrible de Kader Keita pour reprendre l’avantage. Mais alors que les supporters des Eléphants fêtaient déjà la victoire dans les tribunes, Bougherra, laissé seul lui aussi dans la surface, remettait tout le monde à égalité. L’euphorie algérienne ne retombait toujours pas et Bouazza, lui aussi abandonné par les défenseurs orange, permettait aux siens de mener pour la première fois dans cette partie folle. L’Algérie, qui faisait ce qu’elle voulait dans la surface de Barry Copa, gâchait alors plusieurs occasions d’élargir son avance. Et, comme pressenti dans ce genre de scénario, la Côte d’Ivoire finissait par égaliser dans les tous derniers instants. Tirs au but ? Non, car le but de Kolo Touré, bien que valable, était refusé par l’arbitre. Une injustice pour la Côte d’Ivoire qui n’enlève rien au mérite de cette étonnante équipe d’Algérie. Car les Algériens méritent amplement ce nouveau succès.

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

S'abonner

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Les commentaires sont fermés.

Académie Renée Vivien |
faffoo |
little voice |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | alacroiseedesarts
| Sud
| éditer livre, agent littéra...