RSS

ALGÉRIE 3 – CÔTE D’IVOIRE 2 (AP) L’incroyable scénario

25 janvier 2010

Non classé

ALGÉRIE 3 – CÔTE D’IVOIRE 2 (AP)

 L’incroyable scénario

Une partie des plus époustouflante que celle qui a mis aux prises l’Algérie et la Côte d’Ivoire pour une place aux demi-finales de la CAN, hier soir à Cabinda. Une partie qui a vu les deux équipes obligées d’aller à la fatidique période des prolongations pour se départager.

Et c’est l’Algérie qui a eu le dernier mot (3-2). Le début de la première manche était effrayant pour les Verts et ce, en concédant un but quatre minutes après le coup d’envoie. à l’issue d’une superbe séquence de jeu intense et effectuée à une touche de balle entre Kalou et Yaya Touré, le milieu de terrain du Barça s’arrache pour glisser le ballon dans la surface. Gervinho dévie astucieusement le cuir pour Kalou, étrangement seul, qui ajuste ensuite Chaouchi d’une frappe au premier poteau. Un but qui a mis les coéquipiers de Ziani en difficulté et les a poussé à replier en arrière et subir la pression ivoirienne. Ces derniers continuèrent leurs offensives par l’entremise de Drogba, Kalou et autre Gervinho sans pour autant arriver à en concrétiser. Sur une des actions, Tiéné prend son couloir gauche, accélère, met Meghni à terre, repique dans l’axe et frappe au but… Le numéro du latéral valenciennois finit par un tir dans le petit filet. Il fallait attendre la 19e minute de jeu pour voir la première occasion des Algériens, signée Yabda. Ce dernier tente un geste difficile en reprenant le ballon d’une talonnade dans la surface de réparation. Une tentative qui passe largement au-dessus de la cage de Barry. Le jeu s’accentue, par la suite au milieu du terrain, où chaque équipe essayait de porter le danger dans le camp adverse. Sur une des tentatives algérienne, une superbe parade du portier ivoirien, Barry, sur cet excellent centre de Belhadj depuis le côté gauche, bien servi en profondeur par Ziani. Matmour était seul au second poteau mais a été devancé par la sortie du portier des éléphants. La délivrance des Algériens vint, à la 39e minute des pieds de Karim Matmour, qui réussi à remettre les pendules à l’heure. Après un long ballon de Yahia, Bougherra dévie légèrement le ballon et Matmour en profite pour se glisser entre Demel et Touré pour frapper du droit pour battre Barry. Et c’est sur ce score de parité, que l’arbitre siffla la fin de cette première manche. La deuxième mi-temps démarre fort avec une première grosse occasion pour les Verts à la 54e minute. Une bonne ouverture de Meghni à destination de Matmour dans la surface. Ce dernier reprend de volée, seul dans une position difficile, mais ne cadre pas. Les Algériens se replient difficilement sur cette offensive de Gervinho. L’Ivoirien fixe Belhadj et centre. Kalou jaillit au second poteau mais est contré par Bougherra. Les Ziani et consorts continuent leurs offensives dans l’espoir de doubler la mise face à des Ivoiriens qui procédaient par des contres, ô combien dangereux. à la 62e minute, Zokora dribble Mansouri et s’avance dans l’axe. Le joueur de Tottenham met ensuite dans le vent Bougherra et frappe au but et Chaouchi s’empare du tir. Encore une fois, le gardien ivoirien évite le pire à son équipe en sortant, à la 67e minute, une frappe de Matmour à bout portant sur une action où Bamba avait au préalable commis une grosse erreur en défense qui a profité à l’attaquant algérien. Alors qu’on se dirigeait droit vers les prolongations, Keita, à peine rentré, redonne l’avantage à son équipe. Sur un contre alimenté par Drogba sur la droite, le ballon est dégagé d’une talonnade par Raho, Keita récupère puis se décale dans l’axe avant de décrocher une superbe frappe du gauche qui va se placer dans la lucarne droite de Chaouchi. Un match complètement fou ! Le défenseur des Glasgow Rangers, parfaitement placé dans le dos de Bamba, reprend d’une tête rageuse un centre de Belhadj depuis le côté gauche et égalise pour les Verts.Tout est à refaire pour les élephants. Fin des 90 minutes et place aux prolongations. Trois minutes après le coup d’envoi des prolongations, les Fennecs prennent l’avantage pour la première fois de la rencontre grâce à Bouazza. Le pensionnaire de Blakpool reprend de la tête un centre venu de la gauche et bat tranquillement Barry. Un retournement de situation phénoménal des Algériens. Les Ivoiriens avaient l’aubaine de revenir au score par le biais de Drogba, qui récupère un ballon à l’entrée de la surface mais voit sa tentative repoussée par Chaouchi d’un bel arrêt réflexe. Dindane avait suivi mais il est trop court pour reprendre le ballon. En deuxième partie des prolongations, le même scénario que la première allait se reproduire. Hélas, Ghezzal rate lamentablement le KO. L’attaquant algérien, servi par un centre de Matmour, manque complètement sa reprise de volée alors qu’il était seul face au but. Sur l’action suivante, Matmour part en contre dans l’axe, se déporte sur la droite, pressé par Tiéné, puis joue avec Abdoun dans son dos. Le Nantais revient dans l’axe puis place une frappe croisée qui passe à quelques centimètres du poteau gauche de Barry. Le temps passa, et l’Algérie se dirige droit vers les demi-finales mais Koulo Touré ne l’entendait pas de cette oreille. Le défenseur de Man City égalise d’une frappe limpide du droit mais, à la joie totale des Algériens, l’arbitre assistant lèvera son drapeau pour une position de hors jeu, peu évidente. La partie se termine sur ce score en faveur des Fennecs tout au long d’une partie palpitante. Rendez-vous jeudi prochain pour les demi-finales face au vainqueur entre l’égypte et le Cameroun.

Rabah Saadane :

« Merci à Dieu, nous avons dignement représenté le football arabe et africain. Nous avons affronté aujourd’hui une excellente équipe de Côte d’Ivoire, mais nous les avons surclassé à tous les niveaux. Le rendement de nos joueurs s’est grandement amélioré, tant au plan du jeu, de la condition physique que de la coordination des différents compartiments. Nous n’avons pas bien débuté la rencontre, mais nous avons su par la suite, maîtriser la rencontre et présenter notre niveau réel. Nous espérons poursuivre l’aventure en cette compétition ».

Madjid Bougherra :

« Nous avons encaissé un deuxième but dans les dernières minutes de la rencontre, avant d’égaliser et de revenir dans la rencontre. Notre équipe était soudée et complémentaire. Je dédie cette victoire à mes parents, à mon épouse et à tout le peuple algérien ».

Mohamed Benhamla

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

S'abonner

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Les commentaires sont fermés.

Académie Renée Vivien |
faffoo |
little voice |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | alacroiseedesarts
| Sud
| éditer livre, agent littéra...