RSS

Au milieu de nulle part…

17 janvier 2010

Contributions

Chronique du temps qui passe
Au milieu de nulle part…

Moi j’adore le FLN. Car c’est un parti unique et inique à la fois. Il a ses dinosaures et ses brontosaures. Qui veillent au grain sur sa pérennité. Après l’indépendance il s’est accaparé d’office et d’autorité les principaux rouages de l’état. Pour notre grand bien évidemment. Alors que ce  n’est pas du tout ce qui était convenu lors du congrès de la Soumam. Mais comme l’histoire est un

éternel recommencement, tout finira par rentrer dans l’ordre. L’ordre du FLN d’entend. Autrement dit, la raison du plus fort. Passe encore si le parti unique avait réussi à mener le pays à bon port. Or et je n’ai pas l’intention (encore moins la prétention) de réinventer le fil à couper le beurre, en relevant ce terrible pied de nez à l’histoire. Tout en ne manquant pas, évidemment, de m’incliner et d’observer bien des minutes de silence à la mémoire de tous ceux parmi mes aînés (toutes tendances confondues) qui ont contribué à libérer le pays du joug du colonialisme et d’une guerre de libération atroce. Ceux-là, je n’ai jamais (au grand jamais) eu la moindre tentation de souiller leur mémoire. Et pour cause ! Par contre et bien que ne traînant point la réputation d’avoir la dent particulièrement dure,  ni la mémoire courte par ailleurs, je n’oublierai jamais ce mouhafedh (un parmi bien d’autres) qui m’avait promis l’enfer parce que sûr de ses appuis complexes et olympiques en très haut lieu. Cela m’avait d’autant choqué que je n’ai fait que reproduire, le plus fidèlement possible qui plus est, (l’enregistrement faisant foi), ses propres propos pronocés publiquement, devant un bon parterre de journalistes dûment accrédités et une  non moins bonne chambrée de militants de base. Qui ont su, par contre, pour ce qui les concerne, prendre de la hauteur. Et adhérer, pleinement, à ma démarche spirituelle. Mais quel crime de lèse-majesté ai-je donc commis à l’endroit de ce truand notoirement connu sur la place publique ? Je vous le donne en mille, juste pour sortir de l’unicité et ne pas faire donc dans le fameux deux poids deux mesures : avoir « osé » titrer mon papier à « base » altitude. Est-ce donc de ma faute, svp, si le FLN n’apprécie pas le sens de l’humour ? Pourtant, en aparté,  nombre de ses militants et non des moindres, au demeurant, aiment bien boire un bon coup, se dilater la rate et apprécier la bonne chair…Et ce FLN là, je ne cesserai de le clamer à la face du monde entier, tel tous ces slogans si chers au parti unique et qui nous ont mené là où on est, c’est-à-dire au milieu de nulle part, ce FLN là donc, unique et inique à la fois, je l’adore…

 



17-01-2010
Amar Zentar

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

S'abonner

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Les commentaires sont fermés.

Académie Renée Vivien |
faffoo |
little voice |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | alacroiseedesarts
| Sud
| éditer livre, agent littéra...