RSS

«A mon âge, je me cache encore pour fumer» de Rayhana en tournée en France

16 janvier 2010

Non classé

C’EST UNE PIÈCE QUI DRESSE UN PORTRAIT DE L’ALGÉRIE CONTEMPORAINE

  «A mon âge, je me cache encore pour fumer» de Rayhana en tournée en France

C’est une pièce de théâtre écrite par Rayhana, (comédienne algérienne née à Bab el Oued et résidente en France) et mise en scène par Fabian Chapuis. Une tragi-comédie, une sorte de réquisitoire et un chant de résistance et d’espoir qui rassemble dans un hammam à Alger, ce lieu intime préservé et zone franche et quasi sanctuarisée dans lesquels les hommes n’entrent pas et où se retrouvent chaque semaine les femmes du quartier.Neuf femmes d’univers et d’âges très différents, se retrouvent, échangent, librement, pensées et espérances tout en essayant de protéger une toute jeune fille enceinte (Rayhana), poursuivie par son frère. Entre gant de crin et savon noir, la chaleur et l’humidité de ce lieu clos invitent les femmes à se révéler. Leurs corps s’abandonnent à la détente d’un moment très « privilégié » pendant lequel se révèlent des destins particuliers. Des femmes, portant les stigmates d’une société en crise, lâchent en rafales autant de rires que d’inquiétudes, d’histoires personnelles et de violences qui ont forgé leur chair. Il y est question de violence, d’amour, de désir mais aussi de souffrance. Chaque « personnage » représente un cas, une des figures de la réalité sociale et de la réalité des relations entre hommes et femmes dans un pays encore très rigide. Une pièce très courageuse qui réunit les comédiennes Marie Augereau, Géraldine Azouélos, Paula Brunet Sancho, Rébecca Finet, Catherine Giron, Maria Laborit, Taïdir Ouazine, Rayhana et Linda Chaïb (dans le rôle de Samia, jeune fille qui cherche à se marier). Cette dernière « Linda Chaib qui est franco-algérienne, a pu s’imposer par son rôle, sa personnalité, sa présence à la fois charismatique et sensuelle.

Nour el Houda Madani

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

S'abonner

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Les commentaires sont fermés.

Académie Renée Vivien |
faffoo |
little voice |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | alacroiseedesarts
| Sud
| éditer livre, agent littéra...