RSS

39.Retour au pays natal (39e partie et fin)

13 janvier 2010

Histoire

Ainsi va la vie
Retour au pays natal (39e partie et fin)
Par K. Yerbi

Résumé de la 38e partie : Mohammed demande à sa sœur d’intervenir dans la querelle qui oppose deux de ses tantes : Kenza devra choisir elle-même son époux !

Les deux tantes s’invectivent copieusement, quand Mohammed entre, précédé de Kenza.
— taisez-vous !
Les deux femmes se taisent. Omar et Fadhéla sont étonnés de voir Kenza.
— toi, ici !
Taos prend la parole.
— elle a bien fait de venir !
Elle va vers Kenza et l’embrasse.
— ma petite ! Tu sais bien combien je t’aime… Tu ne voudrais pas m’avoir comme belle-mère ? Et ton cousin, que voilà, il fera de toi la plus heureuse des femmes ! Alors, dit oui à Ahmed !
Mériem se lève à son tour. Elle va vers Kenza et l’embrasse.
— Youcef ne parle que de toi ! Tu ne pourras rêver de meilleur époux que lui, il est beau et instruit ! Un ingénieur !
Taos se rebiffe.
— Ahmed n’est pas instruit, mais il est riche !
— Youcef…
Mohammed intervient.
— Assez, n’essayez pas de prendre ma sœur en otage !
Taos s’écrie.
— Mohammed, je croyais que tu étais de mon côté !
— l’affaire se complique ma tante…
— il faut trouver une solution, dit Mériem.
— oui, c’est Kenza qui va faire son choix !
Il pousse sa sœur au milieu de la pièce.
— c’est elle la première concernée. Elle connaît Ahmed et elle a rencontré Youcef ! Elle choisira, et je demande à chacun qu’on respecte son choix !
— choisis Ahmed, crie Taos.
— non, c’est Youcef qu’il faut choisir !
Omar parle enfin.
— l’idée de Mohammed est géniale. C’est à Kenza de choisir et nous nous engageons tous à respecter son choix !
— je le respecterai, dit Taos.
— moi aussi !
— alors, dit Mohammed à sa sœur !
Kenza dresse la tête.
— Je ne veux fâcher personne, si je choisis Ahmed, Youcef m’en voudra, si c’est Youcef, c’est Ahmed qui m’en voudra !
— fais ton choix, dit Omar.
— alors je n’épouserai ni Ahmed ni Youcef !
Et elle s’en va. «C’est son choix, dit Omar, nous le respecterons !»
De retour en France, Tarik demande la main de Kenza.

K.Y.

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

S'abonner

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Les commentaires sont fermés.

Académie Renée Vivien |
faffoo |
little voice |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | alacroiseedesarts
| Sud
| éditer livre, agent littéra...