RSS

CAN et Mondial-2010 / Qualification des Verts au prochain tour Ce soir ou jamais !

8 janvier 2010

Non classé

CAN et Mondial-2010 / Qualification des Verts au prochain tour
Ce soir ou jamais !

CAN et Mondial-2010 / Qualification des Verts au prochain tour Ce soir ou jamais ! 6jchqbUne victoire ouvrira grandes les portes du prochain tour pour poursuivre la belle aventure alors qu’une défaite plongera une nouvelle fois le football algérien dans le chaos.

La mission des Verts n’est point facile, quand bien même les Lone Stars seraient éliminés. Ceux-ci auront à cœur, en effet, de «jouer les trouble-fêtes» pour boucler cette phase avec une bonne note et ainsi quitter la compétition avec les honneurs. Les Verts en sont, en tout cas, conscients. Staff technique, joueurs et dirigeants sont unanimes pour dire que les coéquipiers de revenant Yazid Mansouri se doivent de faire montre de beaucoup de vigilance s’ils ne veulent pas se faire coiffer au poteau par une équipe du Liberia renforcée par cinq professionnels et non des moindres.
Les hommes du cheikh Saâdane savent absolument ce qu’ils doivent faire : ne pas mésestimer leur adversaire du jour et mettre tous les moyens du bord pour arracher les points de la victoire. Des points qui propulseraient la sélection algérienne au dernier tour. Installés dans des conditions plutôt favorables et ce, en dépit du manque flagrant d’infrastructures, les Verts sont animés d’une volonté ferme d’arracher le ticket qualificatif et exaucer, par la même occasion, le vœu de millions des Algériens. Ces derniers n’attendent qu’un sursaut d’orgueil du petit génie Ziani et consorts afin d’oublier, un tant soit peu, les «misères» du football algérien, actuellement dans un gouffre creusé par des responsables en panne de solutions.
Seule la qualification réhabiliterait les très contestés responsables de la fédération qui ne savent plus sur quel pied danser notamment avec «le scandale RCK – FAF». Et pour ce faire, le sélectionneur national algérien aura concocté un plan de jeu à même de tendre un piège aux Libériens et ainsi les cueillir dans leur propre jardin.
C’est ainsi que Saâdane a préféré aligner une équipe d’expérience composée de joueurs chevronnés ayant acquis une grande expérience en terre africaine. Si dans les buts, c’est Gaouaoui qui sera aligné ; en défense, d’après le dernier galop d’entraînement, il fera jouer Rahou, Belhadj, Bouguerra et le revenant Meniri.
En milieu de terrain, le staff technique a opté pour trois éléments, à savoir Hemdani, Mansouri, Ziani. Ce trio sera épaulé par le très offensif Saïfi qui aura également une mission offensive pour appuyer le duo Bezzaz et Ghilas. En clair, les Verts dont les chances de qualifications sont grandes, sont tenus de compter sur eux-mêmes et aller chercher une victoire en déplacement. Probablement la première du genre depuis l’avènement de Saâdane si elle venait, bien évidemment, à se réaliser.

Dj.O.

Le 11 octobre 20089

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

S'abonner

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

22 Réponses à “CAN et Mondial-2010 / Qualification des Verts au prochain tour Ce soir ou jamais !”

  1. Artisans de l'ombre Dit :

    5 ans jour pour jour, dernière victoire des Verts à l’extérieur

    n Le 11 octobre 2003, c’est la date où l’équipe nationale algérienne a remporté son dernier match à l’extérieur. Cette fois-là, les Verts avaient gagné, au stade Séné-Kountchi à Niamey sur le score d’un but à zéro. Le but a été l’œuvre de Mansour Boutabout. Depuis, c’est la traversée du désert pour les Fennecs où ils n’ont enregistré aucun succès hors de leurs bases. Ironie du sort ou simple coïncidence, ce samedi 11 octobre 2008, les Algériens amorcent un virage décisif dans son parcours pour le renouveau de la balle ronde nationale. Les camarades de Zaoui affronteront le Liberia avec comme principal objectif : empocher les trois points. Sauront-ils rééditer la performance du Niger avec à la clef une qualification au 3e tour qualificatif à la CAN et au Mondial-2010 ?

    Dj. O

    Dernière publication sur 1.Bonjour de Sougueur : Mon bébé, Justin, me manque beaucoup

  2. Artisans de l'ombre Dit :

    Saâdane : «Il faut gérer notre énergie»

    n Accosté à la fin de la séance d’entraînement qu’a effectuée l’équipe sur la pelouse du stade Samuel-Kanyan-Doe, le sélectionneur Rabah Saâdane semblait optimiste, mais mettait en garde ses joueurs. «Notre destin est entre nos mains. Il ne faut pas être à l’écoute de ce qui se passe au Sénégal. Notre qualification se jouera à Monrovia et c’est pour cela que je mets mes joueurs en garde contre toute sorte de déconcentration. Nous avons programmé cette séance d’entraînement afin de familiariser les joueurs avec les conditions du déroulement le match. La situation climatique peut constituer un paramètre important. La chaleur et le taux d’humidité très élevé peuvent nous jouer un mauvais tour. C’est pour cette raison que j’ai demandé à mes joueurs de réagir collectivement et qu’ils économisent leur énergie durant le match. Il ne faut pas se précipiter et maintenir le rythme pour terminer le match en force», nous a-t-il déclaré.

    Dj. O.

    Dernière publication sur 1.Bonjour de Sougueur : Mon bébé, Justin, me manque beaucoup

  3. Artisans de l'ombre Dit :

    Saïfi is a good player…

    l Là où nous sommes passés, dans les rues de la capitale libérienne, Monrovia, on nous interpelle pour nous lancer une phrase en anglais. «Saïfi is a good player», traduire : «Saïfi est un bon joueur». Hier, à la fin de la séance d’entraînement des Verts, plusieurs supporters se sont approchés de l’ex-coqueluche du Doyen pour avoir soit un autographe soit poser pour une photo avec lui. Saïfi a même apposé sa signature sur le soulier d’un adolescent, qui était tout content de l’exhiber. C’est clair que Rafik Saïfi, l’attaquant de Lorient a marqué les esprits des supporters du Liberia, après avoir inscrit un but, il y a presque une décennie face aux coéquipiers de Georges Weah.

    … Une décennie après, il retrouve Monrovia l Le numéro dix de l’équipe nationale est le seul rescapé du dernier match qu’ont livré les Verts à Monrovia. C’était le 28 février 1999, à l’époque où le Liberia sombrait en pleine guerre civile. Saïfi, qui faisait ses débuts en sélection, n’a pas raté son entrée en la matière. A un quart de la fin du match, il a inscrit un joli but consécutivement à une longue course suivie d’une feinte du corps qui a déstabilisé la défense adverse. presque dix ans après, il revient au Liberia avec l’espoir de rééditer l’exploit et offrir une victoire aux Algériens qui leur ouvrira les portes d’une qualification à la CAN-2010. L’ex-coqueluche du MCA souhaite vivement terminer sa carrière internationale en apothéose, lui qui sait pertinemment qu’il n’aura plus la chance d’évoluer chez les Verts à l’avenir si l’équipe ne figure pas au gotha africain en Angola 2010. il faut savoir que le Lorientais n’est pas le seul à avoir pris part à la rencontre face au Liberia en 1999. Encore une coïncidence, c’était Saâdane qui était à la barre technique. Des signes qui pourront nous faire revivre le renouveau de l’équipe nationale.

    Dj. O.

    Dernière publication sur 1.Bonjour de Sougueur : Mon bébé, Justin, me manque beaucoup

  4. Artisans de l'ombre Dit :

    Temps lourd, humide et chaud

    l Les Algériens s’attendaient à ce qu’il fasse chaud et humide à Monrovia, avant même le départ pour cette ville. Donc, de côté-là, point de surprise. Outre la chaleur qui avoisine les 30°, le taux d’humidité très élevé – qui sévit dans la capitale libérienne et qui peut atteindre les 80% – est très pénible à supporter. Le match aura lieu cet après-midi à 16h (heure locale), 17h (heure algérienne) et c’est à ce moment-là que l’humidité atteint généralement son pic à Monrovia. D’ailleurs, les joueurs ont dû se désaltérer plusieurs fois, hier, lors de la séance d’entraînement programmée à l’heure du match pour les mettre dans les mêmes conditions qu’aujourd’hui. Il est vrai que les protégés de Saâdane, sont, pour la plupart d’entre eux, habitués à évoluer dans ce genre de conditions climatiques et c’est pour cette raison qu’ils affirment que le plus important pour eux est de gérer convenablement leur énergie durant le match.

    Dj. O

    Dernière publication sur 1.Bonjour de Sougueur : Mon bébé, Justin, me manque beaucoup

  5. Artisans de l'ombre Dit :

    ART 3 retransmettra le match

    l Même si la télévision nationale a dépêché un journaliste et deux techniciens pour la couverture de la dernière rencontre de l’équipe nationale face au Liberia, comptant pour le deuxième tour des éliminatoires de la CAN-CM-2010, les téléspectateurs algériens n’auront pas l’occasion de suivre le match sur le petit écran. C’est la chaîne de télévision arabe, spécialisée en sport, ART Sports qui a réussi à acquérir le droit de retransmettre la rencontre Liberia-Algérie à partir de 16h GMT (17h algérienne).

    Dj. O.

    Dernière publication sur 1.Bonjour de Sougueur : Mon bébé, Justin, me manque beaucoup

  6. Artisans de l'ombre Dit :

    Hemdani à InfoSoir :
    «Il faut impérativement gagner»
    Propos recueillis par Djamel Ouaglal

    Ambition n Le milieu de terrain des Glasgow Rangers résume l’avenir de l’équipe nationale dans la victoire face au Liberia.

    InfoSoir : C’est votre second voyage avec les Verts en Afrique. Comment avez-vous trouvé l’ambiance ?

    l Brahim Hemdani : Très bien, tout se passe convenablement. Il y a toujours eu une bonne ambiance en sélection. Les joueurs ont une très bonne mentalité et cela augure des lendemains radieux pour cette équipe. C’est mon deuxième déplacement en Afrique avec les Verts et croyez-moi, je suis très heureux d’être avec le groupe. Psychologiquement, nous savons ce qui nous attend et j’espère que cela se concrétisera ce samedi face au Liberia.

    Vous vous êtes vite adapté à l’équipe alors que vous n’êtes là que depuis peu de temps. Comment expliquez-vous cela ?
    l Avant d’intégrer la sélection, je connaissais déjà pas mal de joueurs. C’est très positif d’effectuer de longs voyages, car cela permet de connaître un peu plus le groupe et de tisser des liens avec d’autres joueurs. Ma devise : «Toujours se rapprocher des autres.» J’espère que cette ambiance se répercutera de manière positive sur toute l’équipe ce samedi. Les joueurs veulent se faire plaisir et faire plaisir à tout un peuple qui attend beaucoup de nous.

    Comment trouvez-vous votre séjour à Monrovia ?
    l Disons qu’en venant ici, nous nous attendions un peu à ce que sera l’environnement de ce match. Il y a Rafik Saïfi qui est le seul rescapé de la dernière sortie de l’équipe au Liberia, les autres effectuent leur premier voyage dans ce pays. Nous avons discuté entre nous, mais il faut savoir que nous nous sommes mis dans la tête depuis longtemps que nous allons trouver des embûches durant ce voyage. Nous avons une mission à accomplir : se qualifier au prochain tour.

    Donc, on suppose que votre objectif ce sont les trois points du match ?
    l Bien évidemment. Nous avons réalisé un petit pas en nous imposant face au Sénégal. Ce jour-là, nous avons franchi un cap très important. Il faut que tout le monde reste concentré et ne pas se dire que nous sommes arrivés. Nous gardons toujours en mémoire l’élimination de l’équipe après la défaite à domicile face à la Guinée lors de la précédente CAN-2008. Il ne sert à rien d’attendre un coup de main de la part des autres équipes. Il est impératif pour nous de confirmer notre place de leader du groupe en remportant les trois points du match face au Liberia. C’est la seule issue qui nous permettra de passer directement à la prochaine phase sans nous soucier du résultat de l’autre match.
    Certes il y a tout de même cette probabilité d’aller au prochain tour, celle de voir le match Sénégal-Gambie ne pas donner de vainqueur …
    Mais il ne faut surtout pas penser de la sorte du moment que nous avons notre destin entre les mains. Nous avons sué pour arracher cette première place et nous comptons la garder. Nous n’allons pas regarder dans le rétroviseur et espérer que quelque chose se passe dans l’autre match. Nous jouerons pour gagner, un point c’est tout. Cela dit, il faut reconnaître que la tâche sera difficile même si le Liberia est éliminé. C’est un match de football où tout reste possible. Nous devons prendre très au sérieux cette équipe.

    Parlons maintenant de votre situation aux Glasgow Rangers, cette saison on vous voit rarement sur le terrain, quelle en est la cause ?
    l Ma situation est simple : je serai libre à la fin de la saison et là, je quitterai le championnat écossais. C’est décidé, je vais changer de club. Pour aller où ? Je ne saurais vous le dire plus. Cela dit, je vous informe que j’ai joué assez régulièrement avec la réserve de l’équipe afin de garder le rythme pour l’équipe nationale. Cela fait trois ans que je suis aux Glasgow Rangers, j’ai tout connu avec cette équipe avec laquelle j’ai disputé un quart de finale de la Ligue des champions d’Europe et une finale de la Coupe de l’Uefa, que j’ai perdue malheureusement. J’estime qu’il est temps de partir et connaître de nouvelles sensations.

    Un retour en Ligue 1 française est-il envisageable ?
    l Non, je ne suis pas intéressé par un retour à la Ligue 1 française. J’ai toujours été tenté par le championnat espagnol, mais jusqu’à maintenant il n’y a rien de concret. Certains évoquent aussi des contacts avec le Spartak de Moscou, mais rien n’est vrai dans cette histoire. Je termine la saison et après, tout sera clair pour moi. Une chose est quasi sûre, je vais quitter les Glasgow Rangers.

    Il souhaite bonne chance à la JSK l Hemdani n’a jamais caché son appartenance à l’Algérie, même lorsqu’il n’a pas répondu aux convocations des entraîneurs qui se sont succédé à la tête des Verts. En supporter de la JSK, l’international algérien n’a pas omis de souhaiter bonne chance aux Canaris, qui s’apprêtent à disputer un match capital face à l’ES Sahel pour le compte de la Coupe de la CAF. «Cela fait toujours plaisir de savoir que la JSK est au sommet. C’est un match très important pour l’équipe et je reste persuadé qu’elle peut atteindre la finale. Ce sera un nouveau sacre pour cette formation qui reste une fierté pour le pays. Une chose est sûre, je serai de tout cœur derrière elle. La JSK est une équipe qui a une tradition de la gagne», nous a-t-il déclaré.

    Dj. O.

    Dernière publication sur 1.Bonjour de Sougueur : Mon bébé, Justin, me manque beaucoup

  7. Artisans de l'ombre Dit :

    Liberia
    La guerre civile a laissé beaucoup de traces

    Dès l’arrivée à l’aéroport, nous nous apercevons facilement que le pays n’est pas très fréquenté vu que seule la délégation algérienne a créé un peu de mouvement, inhabituel, dans cette infrastructure. La première chose qui saute aux yeux dès votre arrivée à Monrovia, c’est la pauvreté des infrastructures qui caractérise ce pays. Le peu d’infrastructures qui reste est dans un état déplorable (calciné). Il faut dire que le pays, qui a été la proie d’une rageuse guerre civile qui a duré près de 14 ans et qui a fait au moins 200 000 morts, n’est pas arrivé à retrouver un niveau de vie normal. Sur le chemin qui mène de l’aéroport au semblant de centre-ville de Monrovia, il n’y avait que des marécages et des forêts drues.
    Sur les 60 km qui séparent l’aéroport de la ville, point de signes de civilisation, les huttes et les habitations précaires dominent le paysage. Cela dit, contrairement aux appréhensions des uns et des autres, les gens sont d’une grande simplicité et très accueillants même si la langue (l’anglais) a constitué, parfois, un obstacle dans la communication. Pour ce qui est du match, les habitants de la capitale du Liberia ne semblent pas lui donner une grande importance surtout qu’ils n’espèrent rien de ce match étant donné que leur équipe est déjà éliminée. Cependant, il faut s’attendre à ce qu’ils envahissent le stade Samuel-K.-Doe ce samedi pour assister à un baroud d’honneur de leur équipe nationale.
    D’ailleurs, un représentant de la Fédération libérienne de football n’a pas omis de le signaler en affirmant que «le Liberia est un pays de football. N’oubliez pas que c’est celui de George Weah».

    Dj. O.

    Dernière publication sur 1.Bonjour de Sougueur : Mon bébé, Justin, me manque beaucoup

  8. Artisans de l'ombre Dit :

    De tous les côtés, les lettres «U.N»

    Le Liberia est un pays très riche et attire les convoitises. L’or, le diamant et le caoutchouc sont les principales ressources naturelles de ce pays d’Afrique de l’Ouest bordé au sud par l’océan Atlantique, au nord-ouest par la Sierra Leone, au nord par la Guinée et à l’est par la Côte d’Ivoire. C’est la première nation d’Afrique à avoir obtenu son indépendance en 1847, mais cela ne l’empêche pas de sombrer dans la pauvreté. Les quatorze années de guerre civile ont fortement entravé les capacités du Liberia à gérer des institutions publiques efficaces. Ces capacités ont été renforcées, comme première mesure, par les Nations unies en vue d’un développement durable. Et c’est pour cela que les lettres UN (United Nations) sont les plus répandues dans ce pays.

    Dj. O.

    Dernière publication sur 1.Bonjour de Sougueur : Mon bébé, Justin, me manque beaucoup

  9. Artisans de l'ombre Dit :

    CM et CAM 2010
    Une dernière journée explosive

    Décisif n Les grandes nations du football africain que sont la Côte d’Ivoire, le Maroc ou l’Egypte abordent toutes la dernière journée du 2e tour éliminatoire en position de force.

    Groupe 1

    Le Cameroun en roue libre l Le Cameroun a déjà la première place et la qualification en poche. A Yaoundé, il sera opposé à la lanterne rouge, la sélection mauricienne, dont l’entraîneur Ashok Chundunsing a été limogé après la défaite 1- 4 à domicile contre la Tanzanie lors de la précédente journée. C’est l’ancien défenseur international Benjamin Theodore qui assure l’intérim sur le banc. Sûrs de terminer deuxièmes, les Capverdiens pourraient avoir encore besoin d’un point pour faire partie des huit meilleurs dauphins versés dans le tirage du troisième tour.

    Groupe 2

    Le quitte ou double du Syli l Coutumiers des qualifications sur le fil à ce stade, les Guinéens doivent s’imposer à domicile pour passer le deuxième écrémage. Samedi, le Syli National prendra la première place s’il dispose du Kenya à Conakry. En revanche, tout autre résultat le placerait dans une situation très inconfortable. Le Kenya a surpris les observateurs en engrangeant 10 points lors de ses cinq premiers matches. Il serait assuré de prendre la pole position avec un simple nul. Même s’il venait à s’incliner, il pourrait encore sauver sa tête parmi les huit meilleurs dauphins. Si la Guinée ne s’impose pas, elle placera le Zimbabwe en position favorable pour prendre la deuxième place, ceci à condition que ce dernier gagne en Namibie.

    Groupe 3

    Succès impératif pour les Palancas Negras l L’Angola tentera de faire abstraction de la surprenante démission de son sélectionneur emblématique Luis Oliveira Gonçalves, annoncée le week-end dernier. Dimanche, les Palancas Negras accueilleront donc le Niger après une semaine plutôt perturbée. Les Angolais sont tenus de prendre les trois points s’ils veulent avoir une chance de prendre la deuxième place de la poule derrière le Bénin. Sachant que les locaux auront besoin de buts, Manucho est susceptible de faire ses débuts sur la scène africaine aux côtés de Flavio. Si les Lusophones échouaient dans leur mission, l’Ouganda pourrait se glisser à la deuxième place pourvu qu’il domine à Kampala un Bénin en pleine confiance.

    Groupe 4

    La Sierra Leone rêve d’une qualification l Les Super Eagles du Nigeria doivent se passer encore d’Obefami Martins (blessé au genou) contre la Sierra Leone. Mais le sélectionneur Shaïbu Amodou ne se fait pas de soucis. La qualification est déjà acquise. En revanche, son adversaire, la Sierra Leone, est plus que jamais motivé pour arracher le deuxième billet du groupe, s’il réussit l’exploit de battre les Super Eagles. L’Afrique du Sud et la Guinée Equatoriale ne sont plus dans le coup.

    Groupe 5

    Les Panthères y croient l Le sélectionneur des Panthères du Gabon, Alain Giresse, est en train de combler de joie tout un peuple. Pour la première fois depuis une trentaine d’années, le football gabonais frappe à la porte de la cour des grands. Une deuxième place qualificative est dans ses cordes si la Libye (déjà assurée de la qualif’) est défaite. Du côté d’Accra où les Black Stars du Ghana et John Mensah (Lyon) affrontent le Lesotho, l’inquiétude est grande.

    Groupe 7

    Les Eléphants à un point du bonheur l Incontestablement, une défaite de la Côte d’Ivoire dans cette dernière journée constituerait l’une des plus grosses surprises de l’histoire des éliminatoires de la Coupe du monde. A priori, tout indique que les Eléphants devraient obtenir face à Madagascar le point qui leur manque encore pour s’assurer définitivement la première place. A l’aller, les Ivoiriens s’étaient nettement imposés 6-0 en terre malgache. Didier Drogba, l’attaquant de Chelsea, manquera une fois de plus à l’appel, mais le sélectionneur ivoirien dispose tout de même d’un formidable réservoir de talents en attaque. Dans le même temps, le Botswana et le Mozambique tenteront de se départager dans la course à la deuxième place. Les Mambas comme les Zèbres n’ont pas le choix : ils doivent obligatoirement l’emporter pour espérer devancer Madagascar.

    Groupe 8

    Seule la victoire compte pour le Maroc l Depuis l’exclusion de l’Ethiopie, le Groupe 8 ne compte plus que trois équipes. Le Rwanda a été le premier à boucler son parcours et compte neuf points sur douze possibles. Malgré ce bilan plutôt flatteur, les Guêpes peuvent encore être devancées par le Maroc, qui reçoit la Mauritanie, samedi à Rabat. Une victoire par un but d’écart suffirait à Roger Lemerre pour obtenir sa première qualification depuis son arrivée à la tête de la sélection marocaine.

    Groupe 9

    Le Burkina et la Tunisie sur du velours l Vraisemblablement, la Tunisie et le Burkina Faso devraient tous deux être présents au prochain tour, que ce soit en tant que vainqueur de la poule ou au titre de meilleur deuxième. Les Etalons burkinabé auront à cœur de conserver une première place durement acquise, mais leur déplacement à Bujumbura (Burundi) s’annonce pour le moins périlleux. En revanche, les Aigles de Carthage n’ont sans doute pas grand-chose à craindre d’une équipe des Seychelles qui a perdu tous ses matches depuis le début des éliminatoires. Décimée par les blessures, la sélection tunisienne sera contrainte de s’en remettre en attaque au Lensois Issam Jemaâ et au débutant Mohamed Selliti, aujourd’hui à Radès.

    Groupe 10

    Mali-Congo : Le mano à mano continue l Le Mali est toujours au coude à coude avec le Congo, mais le programme des Aigles semble beaucoup plus abordable que celui des Diables rouges. Le Mali et ses stars «espagnoles», Frédéric Kanouté, Mahamadou Diarra et Seydou Keita, accueillent le Tchad. De leur côté, les Congolais se déplacent au Soudan, troisième à trois points. En cas de succès par deux buts d’écart, les Faucons pourraient donc dépasser leurs hôtes d’un soir. Stephen Keshi, le sélectionneur malien, a prévenu FIFA.com : «Cette génération a le potentiel pour offrir au Mali ce qu’il attend depuis plus de 30 ans. Une place en Coupe du monde.»

    Groupe 11

    Le Swaziland vers une qualification historique
    Le modeste Swaziland tient actuellement une occasion unique d’accrocher une qualification historique pour la suite de la compétition préliminaire pour la Coupe du monde. L’équipe de ce petit royaume du sud de l’Afrique pourrait en effet terminer à la première place de sa poule en battant le Togo. Le match aura lieu sur terrain neutre, à Accra (Ghana). Les premiers pronostics donnent plutôt l’avantage aux Sihlangu Semnikati, d’autant que le Togolais Emmanuel Adebayor continue de boycotter l’équipe nationale. Depuis l’arrivée d’Ephraim Mashaba à la tête de la sélection, le Swaziland a accumulé les succès.

    Groupe 12

    Les pharaons en pole position l L’Egypte a toutes les chances de terminer à la première place du groupe à l’issue de sa confrontation avec Djibouti, dimanche au Caire. Aujourd’hui samedi, à Blantyre, le Malawi et la RD Congo auront probablement réglé la question de la seconde place. Les Flammes malawites joueront devant leur public et bénéficieront du retour de deux attaquants expatriés, Russel Mwafulirwa et Esau Kanyenda, qui avaient manqué le dernier match pour cause de blessure. Toutefois, les locaux auraient tort de sous-estimer les Léopards, qui ont pris l’habitude de multiplier les exploits dans ces éliminatoires.

    Le tirage de la Zone Afrique avancé n La Fifa a décidé d’avancer de deux jours le tirage au sort du 2e tour des éliminatoires de la Zone Afrique. Initialement prévu le 24 octobre, le tirage au sort aura lieu le 22 du même mois, c’est ce qu’a décidé la Fifa. Il se tiendra à Zurich et concernera 20 sélections, qui seront reparties en cinq groupes de quatre. Pour l’instant, trois pays seulement sont assurés de prendre à cette phase qualificative, en l’occurrence, le Nigeria, le Cameroun et le Bénin.

    Dernière publication sur 1.Bonjour de Sougueur : Mon bébé, Justin, me manque beaucoup

  10. Artisans de l'ombre Dit :

    addadj : « Je refuse de parler d’autre chose que de l’équipe nationale»

    l De Monrovia, où il accompagne la sélection nationale pour son match décisif cette après-midi contre le Liberia dans le cadre des éliminatoires combinées de la CAN et du Mondial-2010, le président de la FAF Hamid Haddadj sollicité par plusieurs représentants de la presse nationale à s’exprimer sur l’affaire opposant l’instance qu’il gère au RCK s’est catégoriquement refusé à tout commentaire. Même lorsque les journalistes lui ont fait part que le TAS de Lausanne a répondu aux doléances de la FAF concernant les motivations qu’elle a demandées au sujet de cette affaire, Haddadj s’est montré irrité : « Ecoutez, je suis en mission plus importante qui concerne l’avenir de notre sélection et de notre football, je refuse de parler d’autre chose que de l’équipe nationale.» Du coup, l’opinion est toujours tenue en haleine au sujet de cette affaire et attend le retour de la sélection, demain de Monrovia, pour savoir quelle suite donnera Haddadj, notamment après la dernière missive du TAS de Lausanne signée par Pauline Lièvre, conseillère experte de ce tribunal.

    A.S.-B.

    Dernière publication sur 1.Bonjour de Sougueur : Mon bébé, Justin, me manque beaucoup

  11. Artisans de l'ombre Dit :

    12-10-2009
    CAN-CM-2010 / Liberia 0 – Algérie 0
    La moitié du billet à Monrovia, l’autre à Dakar
    Djamel Ouaglal

    Aventure n L’équipe nationale algérienne de football a réussi son pari en se qualifiant au dernier tour des éliminatoires CAN-CM-2010.

    Le billet qualificatif n’a été effectif que grâce au résultat du match qui s’est déroulé à Dakar, là où la Gambie a réussi à imposer le partage des points au Sénégal, qui, de ce fait, est éliminé.
    Les Fennecs ont tout tenté durant ce match, mais le manque d’efficacité devant les buts libériens n’a pas permis aux camarades de Ziani de s’imposer. A la 3e minute déjà, Saïfi reprend de la tête un centre de Belhadj, mais le dernier rempart libérien était à la parade. Les locaux réagiront par l’intermédiaire de Varmah Kpete, qui tire sur le petit filet (15’). Les Algériens reprennent les commandes des opérations et Ghilas, à la suite d’une longue chevauchée, obligera un défenseur libérien d’user d’antijeu pour le stopper à l’entrée des 18 mètres. Saïfi, à l’aide d’une belle «papinade», était à deux doigts de surprendre le gardien de but libérien, mais son ballon passe légèrement à côté (29’). Quelques minutes après, Saïfi exécute magistralement un coup franc, mais le keeper libérien dégagera le cuir, qui prenait le chemin de la lucarne, en corner (36’). Le reste du premier half fut en faveur des Libériens, mais sans succès. Après la pause, les Algériens se montreront plus entreprenants.
    Ils rateront plusieurs occasions de scorer, notamment par l’intermédiaire de Rafik Saïfi qui, comme à son habitude, n’a pas été aussi efficace. Raho centre au point de penalty, le Lorientais, pourtant dans une position idéale, ne parvient pas à redresser le cuir qui s’en va mourir dans les décors (55’). Ziani exécute un coup franc qui trouvera un gardien de but libérien bien en jambes pour dégager le danger (70’). Saïfi, encore une fois, rate une occasion en or après s’être retrouvé dans une position idéale, mais bute sur le dernier rempart libérien (72’). C’est la meilleure occasion des Verts durant le match. Et c’est encore le Lorientais qui s’illustre par une maladresse en tirant à côté de la cage du Liberia (77’) avant de récidiver, quelques minutes après (79’). Les Algériens ont eu des frayeurs à la fin du match à la suite d’un puissant tir d’un attaquant libérien, heureusement que Gaouaoui était sur la trajectoire du ballon. Devant l’impuissance de ses attaquants, l’Algérie se retrouvera dans une position peu confortable, surtout que le Sénégal menait au score face à la Gambie à trois minutes de la fin du match. Mais juste après la fin de la rencontre Liberia-Algérie sur un score vierge – la Gambie ayant réussi à égaliser à Dakar – permettant ainsi à l’équipe nationale algérienne de se qualifier au prochain tour en occupant la première place. Une qualification qui ouvre les portes à d’autres succès au football algérien, après avoir raté les deux dernières éditions de la CAN.

    Dj.O.

    Monrovia. Stade Samuel-Kanyon-Doe, temps chaud, couvert et humide. Affluence très faible (environ 1 000 spectateurs). Pelouse en très mauvais état. Abitrage de Mohamed Aouda assisté par Abdelkader Sobhi et Abou Hilal (Egypte)
    Avertissements :
    George Goysah (23’) – Liberia. Abdeslam (30’), Ziani (43’), Djediat (86’) – Algérie.
    Liberia : Anthony Tokpah, Solomon Grimes, James Zertiah, Varmah Kpete, George Goysah, Theo Weeks-Lewis, Leon Power, Anthony Laffar (Tonia Tiepell 90’+2’), Dioh Williams (Preston Corporal 87’), Oliver Makor, James Lomell (Armandia Rennie 66’)
    Entraîneur : Antoine Hey
    Algérie : Gaouaoui, Raho, Belhadj, Bougherra, Zaoui, Mansouri, Abdeslam, Ziani, Ghiles (Bezzaz 67’), Djediat, Saïfi
    Entraîneur : Rabah Saâdane

    Dernière publication sur 1.Bonjour de Sougueur : Mon bébé, Justin, me manque beaucoup

  12. Artisans de l'ombre Dit :

    Haddadj : «C’est une chose positive pour notre football»

    l «C’est une qualification très importante pour nous. C’est la meilleure chose qui puisse arriver au football algérien et j’espère que cela fera tache d’huile pour les autres équipes engagées dans les compétitions internationales. Ce sera l’occasion pour notre sport roi de retrouver ses lettres de noblesse dans les compétitions internationales. Nous avons mis tous les moyens à la disposition de cette équipe, j’espère qu’elle continuera à faire plaisir au peuple algérien.»

    Dernière publication sur 1.Bonjour de Sougueur : Mon bébé, Justin, me manque beaucoup

  13. Artisans de l'ombre Dit :

    La Présidente du Liberia assiste au match et félicite l’Algérie

    l Nous avons été surpris de voir la présence de la Présidente du Liberia à l’occasion de la rencontre qui a opposé l’Algérie à l’équipe hôte. La présidente de la République du Liberia, Ellen Johnson Sirleaf, a débarqué dans le stade, à quelques minutes du début de la seconde mi-temps du match. Elle a pris place dans la tribune d’honneur où il y avait plusieurs supporters de l’équipe locale ainsi que quelques Algériens et étrangers. Selon notre source, cette visite n’était pas prévue. La Présidente du Liberia a suivi l’intégralité de la seconde période avant de saluer le président de la FAF, Hamid Haddadj, et le féliciter pour la qualification de l’Algérie au prochain tour.

    Dj. O.

    Dernière publication sur 1.Bonjour de Sougueur : Mon bébé, Justin, me manque beaucoup

  14. Artisans de l'ombre Dit :

    Saâdane : «Je savais que nous allions nous qualifier»

    l «Notre objectif était de gagner, mais, la tâche s’est avérée plus difficile que prévu, surtout que la chance n’était pas de notre côté. Mais, le Sénégal a été finalement tenu en échec sur son propre terrain et c’est un résultat qui nous arrange. Tant mieux pour nous, et nous continuerons sur cette lancée pour atteindre notre objectif. Pour ce qui est de mon avenir à la tête des Verts, je déciderai prochainement après avoir réfléchi attentivement à la question et discuter avec les responsables de la fédération.» Cela dit, selon des indiscrétions, nous avons appris que Saâdane restera à la tête des Verts et la décision sera rendue officielle dans un mois.

    Une double joie pour le sélectionneur l Déjà avant le début du match, le sélectionneur national, Rabah Saâdane, était aux anges. En effet, il venait d’apprendre qu’il était de nouveau grand-père après la naissance de sa petite-fille. A la fin de la rencontre, il a esquissé un large sourire à la suite de la qualification des Verts au prochain tour des éliminatoires CAN-CM-2010 qui ont pris la première place du groupe 6. S’il y avait quelqu’un d’heureux hier au stade Samuel-Kanyon-Doe, c’était bien évidemment Rabah Saâdane.

    Dernière publication sur 1.Bonjour de Sougueur : Mon bébé, Justin, me manque beaucoup

  15. Artisans de l'ombre Dit :

    Gaouaoui : «J’ai eu une pensée pour les habitants de Ghardaïa»

    l «Lorsqu’on a appris que le Sénégal menait au score face à la Gambie, un sentiment de déception s’est emparé des joueurs. Ensuite, c’était la délivrance après que les Gambiens ont égalisé. Dans les vestiaires il y avait une ambiance extraordinaire. Sincèrement, ce sont les habitants de Ghardaïa qui sont venus les premiers à mon esprit. Je leur dédie cette qualification surtout qu’ils ont vécu des jours très tristes dernièrement. J’espère que nous leur avons fait plaisir. Je dédie aussi cette performance à mes amis ainsi qu’à ma famille»

    Dj. O.

    Dernière publication sur 1.Bonjour de Sougueur : Mon bébé, Justin, me manque beaucoup

  16. Artisans de l'ombre Dit :

    Mansouri à Infosoir
    «Cette qualification est pour tout le peuple algérien»
    Propos recueillis par Djamel Ouaglal

    Fierté n Autant soulagé que content après la qualification de son équipe au prochain tour des éliminatoires de la CAN-CM 2010, le capitaine des Verts aspire à mieux pour l’avenir.

    InfoSoir : Votre qualification a été rendue possible grâce au match nul réalisé par la Gambie face au Sénégal. Vos impressions ?
    l Yazid Mansouri : C’est vrai, mais nous avons déjà franchi un grand pas dans cette compétition. Il faut pourtant savoir que rien n’est encore fait jusqu’à maintenant. Nous allons jouer un autre tour qui sera très difficile. Toutefois, pour l’instant nous allons d’abord savourer cette performance. Il faut maintenir la dynamique pour aborder la suite de la compétition avec plus d’entreprise et d’ambition. Il existe une bonne entente entre les joueurs et un staff technique de qualité. J’espère que nous continuerons sur notre lancée pour arracher la qualification lors du prochain tour.

    Vous devez avoir une pensée en ce moment, non ?
    l Mes pensées et mes remerciements vont aux supporters qui nous ont soutenus à Blida car c’est là-bas que nous avons franchi le premier pas pour continuer l’aventure. Je leur dédie cette performance en ce sens qu’ils ont été les principaux artisans de notre performance.

    Quelle a été votre sentiment à la fin du match, surtout que le Sénégal menait au score face à la Gambie ?
    l Nous avons eu un moment de doute surtout que nous savions que le Sénégal menait au score. Juste avant de rentrer aux vestiaires, nous avons été informés de l’égalisation de la Gambie. Je vous laisse imaginer la joie qui régnait dans les vestiaires. Nous étions soulagés et surtout fiers de terminer ce tour en tant que leader. Ce qui est dommage, c’est qu’aujourd’hui, nous n’avons pas pu offrir une victoire à nos supporters.

    Justement, qu’est ce qui n’a pas marché aujourd’hui ?
    l L’efficacité nous a tourné le dos, c’est tout. Sinon, nous avons bien fait tourner le ballon et nous nous sommes créé plusieurs occasions de scorer, mais malheureusement nos efforts n’ont pas été récompensés. Au début du match, nous avons eu des difficultés pour rentrer dans le match, mais après la pause, nous avons dominé nos adversaires et nous sommes montés en puissance sauf que nous n’avons pas réussi à concrétiser les nombreuses occasions qui se sont présentées à nous.

    Le climat vous a, peut-être, gêné dans votre évolution ?
    l Je dirais que je m’attendais à pire. Nous sommes habitués à ce genre de conditions climatiques, mais j’avoue que cela nous a tout de même légèrement gênés. L’essentiel est que l’équipe est parvenue à se montrer solidaire et je pense que cela est déjà très important.

    Le troisième tour sera plus difficile, n’est-ce pas ?
    l Je ne sais pas quels seront nos prochains adversaires, mais je dais que nous allons tout faire pour effectuer un meilleur parcours. Il faut s’attendre à tout lors du prochain tour surtout qu’il n’y a plus de petites équipes en Afrique. Des conditions difficiles, des terrains de mauvaise qualité, des équipes de bonne qualité seront les paramètres du prochain tour. Nous allons préparer très sérieusement le prochain tour.

    L’Algérie a raté les deux dernières éditions de la CAN, on suppose donc qu’une qualification à cette compétition constitue le principal objectif. Mais nous voulons savoir si, vous, joueurs, pensez au Mondial ?
    l Sur le système des matches en aller-retour, tout est possible. Si nous maintenons le même état d’esprit et montrons une concentration, je pense que nous sommes capables de réaliser un exploit. A nous de nous mettre en tête que nous sommes capables et surtout de croire fermement en nos capacités.

    Yazid Mansouri, le capitaine, un mot pour le public algérien.
    l Je le remercie du fond du cœur de nous avoir soutenus lors des trois matches à domicile. Merci d’avoir cru en nous et j’espère qu’il continuera à soutenir cette équipe. Je lui dédie cette qualification du fond du cœur.

    Dj.O.

    Dernière publication sur 1.Bonjour de Sougueur : Mon bébé, Justin, me manque beaucoup

  17. Artisans de l'ombre Dit :

    En bref

    Saïfi : «J’aurais été gêné si nous n’étions pas passés» l «J’ai raté des occasions ce sont des choses qui arrivent, mais croyez-moi, cela m’a torturé surtout que le Sénégal menait au score et que c’était lui, à ce moment-là, qui avait le billet qualificatif. C’était une torture pour moi d’autant plus que j’avais raté plusieurs occasions de donner l’avantage à mon équipe. Ce sont des choses qui arrivent, mais l’essentiel c’est que notre équipe soit qualifiée au prochain tour. Je suis soulagé».

    Zaoui préféré à Meniri l Alors que tout plaidait en faveur de la titularisation de Mehdi Meniri dans l’axe de la défense, en remplacement de Antar Yahia suspendu, l’entraîneur Rabah Saâdane a pris tout son monde à contre-pied en titularisant le Chélifien Samir Zaoui. D’ailleurs, le temps lui a donné raison puisque le défenseur de l’ASO a réalisé une excellente prestation. Pour sa part, l’attaquant de Valencienne, Yacine Bezzaz, a fait les frais des choix tactiques du coach. Afin de renforcer le milieu de terrain, Rabah Saâdane a préféré faire entrer Abdeslam.

    Pas beaucoup de monde dans les tribunes l Les supporters libériens n’ont pas effectué un déplacement en masse pour assister à la rencontre d’hier face à l’Algérie. Il est vrai que l’enjeu n’intéressait pas l’équipe entraînée par Antoine Hey, mais il y avait tout de même environ 2 000 supporters dans les gradins un stade capable d’en accueillir 35 000. Les supporters du Liberia n’ont, à aucun moment, exercé une pression sur les joueurs de l’équipe nationale. Au contraire à la fin du match, ils se sont regroupés devant le bus des Verts où chacun voulait soit un maillot, soit une photo ou encore un autographe. Il y a lieu de relever que les Libériens ont été corrects jusqu’au bout.

    Folle ambiance dans les vestiaires l A la fin du match, les joueurs de l’équipe nationale faisaient grise mine surtout que le Sénégal avait pris l’avantage sur la Gambie. Mais après l’annonce du résultat final de l’autre match du groupe, qui renvoyait les deux adversaires dos à dos, les vestiaires occupés par les Verts ont littéralement explosé de joie. C’était presque l’hystérie. Même lorsque le président de la FAF, M. Haddadj est arrivé, les joueurs ont poursuivi les festivités entonnant le fameux refrain «One, Two Three, viva l’Algérie».

    Conditions climatiques très difficiles l Tout comme la veille et l’avant-veille, ce samedi 11 octobre, il a fait très chaud à Monrovia. Le temps était même très lourd avec quelques gouttes de pluie, mais c’était le taux relativement très élevé d’humidité qui a gêné les Algériens. Les camarades de Rafik Saïfi ont éprouvé d’énormes difficultés pour entrer dans le match.

    Benhamou et Meftah consultants à la radio l N’ayant pas été portés sur la liste des 18 joueurs pour le match, le gardien de but, Mohamed Benhamou et le défenseur Rabie Meftah ont trouvé une autre occupation. Les deux joueurs ont été les consultants de la radio nationale : le Mouloudéen au profit de la chaîne III, et le Canari pour la chaîne II. Les autres joueurs non convoqués, Seguer et Maïza, ont pris place dans la tribune d’honneur.

    L’ONU assure la sécurité l Ce qu’il y a lieu de signaler durant ce match, c’est la présence massive aux alentours et à l’intérieur du stade de Monrovia, des forces de l’ONU chargées d’assurer la sécurité. En effet, le Liberia vient de sortir d’une longue guerre civile et c’est ainsi que l’armée des Nations unies y est encore fortement présente.

    Dj. O.

    Dernière publication sur 1.Bonjour de Sougueur : Mon bébé, Justin, me manque beaucoup

  18. Artisans de l'ombre Dit :

    Le point sur le groupe 6
    Le coup des Scorpions
    Par A. Salah Bey

    Essentiel n Le point récolté au Liberia s’est avéré fructueux pour les Verts qui passent ainsi au dernier tour où ils s’attendent à rencontrer des équipes d’une autre dimension.

    Hier, les hommes de Saâdane devaient l’emporter à Monrovia, face au Liberia, dernier de leur groupe et déjà éliminé, pour passer ce tour sans encombres et éviter les calculs pour désigner les meilleurs seconds. mais à la fin ils n’ont pu faire mieux que 0-0 après avoir dominé une bonne partie de la rencontre et raté plusieurs occasions de marquer.
    Fort heureusement que dans l’autre match, celui qui opposait au même moment à Dakar le Sénégal à la Gambie, les deux pays voisins se sont également quittés sur un score de parité (1 à 1), ce qui a permis à notre équipe nationale de consolider sa place de leader de ce groupe 6 et de se qualifier au dernier tour. Ce n’est donc qu’au coup de sifflet final du derby … Sénégal-Gambie que les coéquipiers de Ziani ont pu laisser éclater leur joie dans les vestiaires et fêter une qualification méritée et récompensant le parcours d’une équipe qui, même si elle n’est pas encore conquérante, renaît de nouveau et signe son retour parmi le gotha africain. Cependant, cette qualification, les Algériens la doivent en grande partie au coup de «scorpion» des Gambiens qui sont allés accrocher leurs voisins sénégalais dans un stade Léopold-Sédar-Senghor plein à craquer (55 000 spectateurs), ce qui n’était pas le cas dans l’enceinte de Samuel-Ka-Doe de Monrovia où les Verts avaient évolué sans pression (environ 2 000 spectateurs). Nullement intimidés par l’ambiance du stade et par la grosse chaleur qui régnait hier à Dakar, les Scorpions tiendront longtemps la dragée haute à des Lions de la Teranga plutôt crispés jusqu’à la 65′ où ils durent s’incliner sur un but de Kader Mangane, sur un centre d’Issiar Dia, malgré l’intervention d’un défenseur. Les Sénégalais avaient une balle de second but dans les pieds du remplaçant Ousmane Ndoye qui a manqué d’inspiration, ce qui a encore motivé les Gambiens de jeter toutes leurs forces dans la bataille, notamment avec l’entrée de Kormoma et Mansaly. A cinq minutes de la fin, la Gambie obtient un corner qui sera fatal aux Lions puisque Aziz Kor réussit au terme d’un petit cafouillage de mettre la balle dans la cage de Tony Sylva. Ce fut la douche froide dans les tribunes où les supporters sénégalais exprimeront leur colère une fois la partie terminée par des actes de violence et de vandalisme. Normal, le Sénégal venait de se faire éliminer avant même le dernier tour et c’est la Gambie qui conserve la seconde place au classement grâce à une meilleure différence de buts (+3 contre +2). La Gambie attendra la fin des rencontres de cette dernière journée des éliminatoires dans les autres groupes, qui se poursuivra aujourd’hui, avant d’être fixée sur son sort pour savoir si elle fera partie des meilleurs seconds ou pas. Quant aux Verts, eux, ils seront à l’écoute du tirage au sort du prochain tour qui se déroulera le 22 de ce mois à Zürich pour connaître leurs adversaires et leur programme des rencontres. Et l’aventure continue.

    A. S-B.

    Résultats
    Le 11 octobre 2008, à Dakar : Sénégal – Gambie 1 à 1.
    Le 11 octobre 2008, à Monrovia: Liberia – Algérie 0 à 0.

    Classement M V N D Dif Pts
    1.Algérie 6 3 1 2 +3 10
    2.Gambie 6 2 3 1 +3 9
    3.Sénégal 6 2 3 1 +2 9
    4.Liberia 6 0 3 3 -8 3

    Dernière publication sur 1.Bonjour de Sougueur : Mon bébé, Justin, me manque beaucoup

  19. Artisans de l'ombre Dit :

    Après la qualification des Verts
    On ne change pas un sélectionneur qui gagne

    l A moins d’une grosse surprise ou d’un «coup d’Etat» de dernière minute, on peut s’avancer et dire que le sélectionneur national Rabah Saâdane est bien parti pour poursuivre son aventure à la tête des Verts jusqu’à la fin des éliminatoires combinées de la CAN et du Mondial-2010 pour lesquelles l’équipe nationale est passée au troisième et dernier tour qualificatif. Le sélectionneur national ne s’est d’ailleurs pas empêché hier, à l’issue du match nul obtenu à Monrovia face au Liberia, de s’exprimer sur son avenir et de se projeter sur le prochain tour. «On devra attendre le tirage au sort de ces éliminatoires, prévu le 22 de ce mois, et le calendrier des rencontres pour l’année 2009 avant de se prononcer sur le programme de la sélection qui sera, à coup sûr, chargé et conséquent.» C’est d’ailleurs un Saâdane doublement comblé qui s’est exprimé hier, d’abord par la qualification de son équipe et ensuite par la naissance d’un petite fille au foyer de son fils Sofiane. Malgré quelques regrets concernant le match contre le Liberia où l’équipe a dominé, mais a manqué d’efficacité pour gagner, Saâdane s’est dit satisfait car il fallait bien gérer une telle sortie. «L’objectif au départ était de glaner 12 points et être suffisamment à l’abri, mais ce ne fut pas le cas et on se contentera de ce second objectif que sont les 10 points qui nous permettent de passer grâce aussi au nul entre le Sénégal et la Gambie. Il faut dire que ce match face au Liberia, nous l’avons bien préparé et étudié. En fonction des données climatiques, nous avons changé de stratégie en seconde mi-temps où nous avons dominé et raté beaucoup de buts. L’essentiel à retenir aujourd’hui est cette qualification, mais aussi et surtout cet état d’esprit chez ce groupe soudé et uni. Cette équipe mérite la qualification et devra travailler encore plus car elle a une grande marge de progression. Bien que je n’aime pas parler de joueurs locaux et joueurs pros, disons que l’amalgame entre cadres et jeunes internationaux s’est fait de manière harmonieuse et équilibrée. Cela augure de lendemains intéressants à condition de continuer à travailler sérieusement », expliquera un Saâdane bien parti pour redonner aux Verts et aux Algériens cette joie qu’ils ont perdue.

    A. S.-B.

    Dernière publication sur 1.Bonjour de Sougueur : Mon bébé, Justin, me manque beaucoup

  20. Artisans de l'ombre Dit :

    Bezzaz : «Notre objectif, désormais, c’est la Coupe du monde»

    l «J’aurais souhaité effectuer mon entrée dès le début du match, mais je ne pouvais pas contester le choix de l’entraîneur. A mon incorporation en seconde période, j’ai donné le maximum devant, pour que l’équipe prenne l’avantage, mais nous avons manqué de réussite. L’essentiel dans ce genre de match, c’est la qualification au prochain tour où nous comptons réaliser de belles choses. Certes, même si le Sénégal avait gagné, nous avions beaucoup de chances pour nous qualifier puisque nous étions l’un des meilleurs deuxièmes de tous les groupes. Nous avons terminé premiers, cela nous a permis d’éviter les calculs. Nous avons mérité cette qualification au vu de l’ensemble du parcours et je dirais même que cette équipe possède un bon potentiel. Nous promettons au peuple de réaliser d’autres performances. Notre objectif reste la Coupe du monde.»

    Dj. O.

    Dernière publication sur 1.Bonjour de Sougueur : Mon bébé, Justin, me manque beaucoup

  21. Artisans de l'ombre Dit :

    Emeutes à Dakar

    L’élimination de l’équipe du Sénégal, à la suite de son match nul concédé à domicile hier face à la Gambie (1 à 1), a provoqué plusieurs incidents, d’abord au stade Léopolod-Sédar-Senghor, puis dans les rues de Dakar. Les supporters des Lions de la Teranga, déçus par cette élimination et le comportement de leurs joueurs face aux Scorpions, ont déversé leur colère sur tout ce qui se présentait sur leur chemin, brûlant pneus et saccageant édifices et équipements sociocollectifs. Des émeutes ont même été rapportées par les différentes agences de presse entre supporters en furie et forces de l’ordre qui n’ont pas réussi à les maîtriser. Les supporters s’en prendront au nouveau siège de la fédération, né du projet Goal (financé par la Fifa), où plusieurs actes de vandalisme ont été commis, y compris à l’intérieur de la bâtisse où certains téméraires ont réussi à pénétrer. Entre temps, les joueurs des deux sélections, leurs staffs et leurs accompagnateurs officiels sont restés bloqués pendant plus d’une heure dans les vestiaires pour éviter tout risque d’agression, alors que les forces de l’ordre, déployées un peu partout, réussissaient progressivement à ramener le calme et porter secours aux personnes blessées ou évanouies par l’effet des bombes lacrymogènes utilisées pour disperser la foule de supporters déchaînés. Cette réaction du public sénégalais est, on ne peut plus claire, à la dimension de la déception qui s’est emparée de tout un pays, passionné de football, mais déçu par la débâcle de sa sélection.

    A. S.-B.

    Dernière publication sur 1.Bonjour de Sougueur : Mon bébé, Justin, me manque beaucoup

  22. Artisans de l'ombre Dit :

    Ziani : «Il ne fallait pas décevoir le peuple algérien»

    l «Nous sommes très contents de cette qualification et l’ambiance qui règne dans les vestiaires atteste de ce que je viens de vous dire. Nous sommes fiers d’offrir cette qualification à notre pays qui l’attendait depuis longtemps. Nous n’avons pas réussi à le faire avant, car nous n’avions pas la stabilité d’aujourd’hui. Donc, je suis très content de cette performance. Nous avons attendu le résultat de Sénégal-Gambie et c’était très difficile à supporter. Mathématiquement, nous étions pratiquement qualifiés, donc, nous aurions été déçus de perdre la place de leader dans le pire des cas. Nous étions sereins, mais je vous affirme que nous voulions finir premiers du groupe. Aujourd’hui, ça a marché puisqu’il ne manquait que les buts. Il y a eu de bonnes combinaisons, mais il manquait juste le but. Tous les pays qui sont qualifiés aspirent à aller en Coupe du monde et c’est, d’ailleurs, notre principal objectif.»

    Dj. O.

    Dernière publication sur 1.Bonjour de Sougueur : Mon bébé, Justin, me manque beaucoup

Académie Renée Vivien |
faffoo |
little voice |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | alacroiseedesarts
| Sud
| éditer livre, agent littéra...