RSS

14.Retour au pays natal (14e partie)

8 janvier 2010

Histoire

Ainsi va la vie
Retour au pays natal (14e partie)
Par K. Yerbi

Résumé de la 13e partie : Kenza est l’objet de chantage de ses jeunes frères : elle doit faire leurs devoirs et leur donner de l’argent, autrement, ils diront qu’ils l’ont vue avec son copain.

La tante a fait ses examens, mais elle doit en faire d’autres. Cette fois, on doit l’hospitaliser. La famille est perturbée : il faut aller la voir tous les jours, pour la réconforter. Comme Omar travaille, c’est Mohammed qui conduit sa mère. Kenza est allée la voir une seule fois. Pour elle, c’est l’occasion de rencontrer Alain.
Ce jour-là, justement, elle a rendez-vous avec lui. Le jeune homme est quelque peu gêné par ces rendez-vous clandestins.
— tu n’arrives pas à convaincre tes parents que tu es adulte et que tu peux disposer de ta vie comme tu l’entends ?
— tu sais que c’est difficile !
— tu as essayé ?
— oui…
Elle hausse les épaules.
— plutôt non !
— et pourquoi ?
— parce que ça ne sert à rien !
— et nous allons continuer à nous cacher ?
Elle ne dit rien.
— imagine que ton frère nous surprenne ?
— on essayera de l’éviter !
— tu pourras toujours l’éviter ?
— je ne sais pas…
— il faudra trouver une solution !
Kenza garde encore le silence.
— peut-être que si je parlais à ton père ou à ton frère…
— pour lui dire quoi ?
— eh bien, que nous sommes copains et qu’il n’y a pas de mal qu’on se voie !
— et après ?
— après, il comprendra !
La jeune fille ricane.
— c’est plus compliqué que cela !
— il y a autre chose à lui dire ?
— oui, que tu promettes de m’épouser !
Alain se gratte la tête.
— ce n’est pas dans mes projets… du moins pour le moment !
— eh bien, ni mon père ni mon frère ne te laisseront sortir avec moi !
— on peut faire semblant…
— je ne veux pas leur mentir !
Alain est embarrassé.
— je ne sais plus quoi faire !
— c’est simple : continuons à nous voir clandestinement… A moins que tu ne veuilles plus sortir avec moi !
— Si, bien sûr ; je tiens à toi ! (à suivre…)

K. Y.

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

S'abonner

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Les commentaires sont fermés.

Académie Renée Vivien |
faffoo |
little voice |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | alacroiseedesarts
| Sud
| éditer livre, agent littéra...