RSS

Les Algériens se vaccinent contre le vaccin par Kamel Daoud

7 janvier 2010

Non classé

Les Algériens se vaccinent contre le vaccin

par Kamel Daoud

La campagne de vaccination contre la grippe A a commencé. La campagne est aussitôt finie parce que boudée. On a fait un scandale parce que le vaccin n’avait pas été acheté. Puis on a fait un scandale parce que le vaccin a été importé en retard. Puis nous avons fait un scandale parce que le vaccin avait été testé en retard. Et après tout ce périple, nous n’en voulons plus. La raison ? Elle est évidente. Un: les Algériens sont tous croyants, mais dans Dieu, l’au-delà, le paradis, la pub des TV occidentales, mais cela ne veut pas dire qu’on pourrait leur faire croire ce que l’on veut. Aujourd’hui, ils ne croient pas que ce vaccin est efficace, ils ne croient pas qu’il n’est pas dangereux. Les Algériens croient en leur croyance et c’est une sorte de boucle mentale fermée impossible à casser rapidement. Une loi informatique veut qu’on ne peut pas convaincre un croyant d’autre chose que ce en quoi il croit.



La seconde raison est la communication officielle des officiels. Saïd Barkat a fait trois erreurs que les images de sa vaccination en «direct» diffusées par l’ENTV n’ont pas corrigées. La première remonte à l’époque de la pomme de terre. Les Algériens n’arrivent pas à oublier cette crise ni ses fausses solutions. A l’époque on a perturbé le cycle des importations et des récoltes pour une histoire de nombre de tubercules. On y a découvert que l’Algérie importe de la patate qu’elle peut produire ici mais qu’elle ne produit pas parce qu’on ne le veut pas en Hollande. Là, Barkat a d’abord dit «non ce n’est pas vrai», puis a dit «c’est à moitié vrai mais ce n’est pas une faute», ensuite il a dit «on va importer». Sa gestion de la pomme de terre déteint aujourd’hui sur sa gestion de la grippe A. Les Algériens marquent avec précision les années et les calendriers avec la pénurie alimentaire. Souvenez-vous de l’époque de Chadli et des plaquettes d’oeufs. La deuxième erreur est que Barkat importe le vaccin du Canada, pays fétiche des gros contrats algériens d’urgence, comme il l’a autorisé pour la pomme de terre. A cette époque on a parlé de pomme de terre porcine comme aujourd’hui on parle de grippe porcine. La troisième erreur de Barkat est qu’il est officiel, c’est-à-dire ministre et que quand un ministre parle dans l’ENTV, il ne faut pas le croire, répètent les Algériens. La communication institutionnelle en algérien en est encore au stade stalinien de la propagande et l’ENTV au stade oral de la RTA. Lorsqu’un ministre fait une démonstration dans la seule et unique TV de l’Etat, le peuple se méfie. Le socialisme et ses chiffres de développement faramineux nous a appris à ne pas croire les images d’un ministre qui se fait vacciner pour convaincre le peuple. Il n’y a pas eu de partie tierce pour vérifier que la seringue n’était pas remplie de sérum ou de LSD expliquant les bilans de réussite dans le secteur de la santé. Les ministres algériens «parlent» mal, le font dans les mauvais canaux et souvent tellement grossièrement qu’ils en ressemblent à des bonimenteurs sur commande.

La dernière raison de la méfiance des Algériens est donc la mauvaise information sur ce vaccin, justement. Les Algériens n’en savent rien et l’Etat leur demande de lui faire confiance, chose impossible depuis des décennies. Il y a un air de bricolage, de rafistolage, de course au bilan et aux chiffres des vaccinés, qui font peur aux Algériens. Ils n’y ont pas le sentiment qu’on se préoccupe de leur santé mais de servir à un total statistique qui va être présenté à Bouteflika pour prouver la réussite de l’opération. C’est ce que pensent toutes les souris blanches des labos si elles pouvaient parler et bouder les essais.

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

S'abonner

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Les commentaires sont fermés.

Académie Renée Vivien |
faffoo |
little voice |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | alacroiseedesarts
| Sud
| éditer livre, agent littéra...