RSS

1.Retour au pays natal (1re partie)

5 janvier 2010

Histoire

Ainsi va la vie
Retour au pays natal (1re partie)
Par K. Yerbi

Réveil : Mohammed les regarde d’un air dégoûté. Il voudrait dire quelque chose, mais il préfère se taire. Il n’a pas envie de commencer sa journée par une querelle !

De bon matin, le quartier de la Goutte d’or, à Paris, s’anime. Il n’est pas très loin d’un autre quartier, non moins connu, Barbès-Rochechouart, où de nos jours se concentre une population d’origine émigrée : Maghrébins principalement, mais aussi Africains et, depuis quelques années, Asiatiques. Dans l’appartement d’un immeuble de la rue, Fadhéla s’emploie à réveiller les petits. Omar, le père, est déjà parti depuis une heure. Il travaille dans un bar-restaurant, et le service commence très tôt.
Fadhéla essaye de ne pas faire de bruit. Il y a, en plus des petits, Tahar et Sami, le grand, Mohammed, âgé de vingt ans. Tahar et Sami vont au collège, tandis que Mohammed, qui a été recalé au bac à trois reprises, est à la recherche d’un emploi.
Fadhéla s’approche des petits.
— réveillez-vous !
Elle a parlé à voix basse, mais Mohammed est réveillé.
— laisse-moi dormir !
— les petits doivent aller à l’école !
— moi, je ne vais pas à l’école !
Il s’enfouit le tête sous ses draps.
— n’oublie pas que tu dois aller chercher ta tante à l’aéroport !
— l’avion n’arrive qu’à dix heures trente !
— tu dois te préparer !
— laisse-moi dormir, s’il te plaît !
— dors, je te réveillerai à sept heures !
— huit heures…
— fainéant !
Elle se tourne vers les petits.
— réveillez-vous, vous allez arriver en retard !
Les petits s’agitent.
— c’est trop tôt !
La mère arrache les draps.
— levez-vous tout de suite !
Tahar et Sami se lèvent.
— c’est bon, on se lève, grogne Tahar.
— pas moyen de dormir ! dit Sami.
— allez faire votre toilette !
Du coup, Mohammed n’a plus envie de dormir. Il s’assoit sur son lit.
— parfait, dit Fadhéla, je vais préparer le petit-déjeuner.
Elle sort.
— elle nous réveille et elle n’a pas préparé le petit-déjeuner ! proteste Tahar.
— elle aurait pu nous réveiller après l’avoir préparé… Cela nous aurait laissé un petit quart d’heure de sommeil de plus !
Ils regardent leur frère.
— tiens, toi aussi, tu te lèves…
Mohammed hausse les épaules. Il n’a pas envie de commencer sa journée par une querelle ! (à suivre…)

K. Y.

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

S'abonner

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Les commentaires sont fermés.

Académie Renée Vivien |
faffoo |
little voice |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | alacroiseedesarts
| Sud
| éditer livre, agent littéra...