RSS

Funeste fumée !

31 décembre 2009

Non classé

Funeste fumée !

par El-Guellil

La cherté de la vie a longtemps été accolée aux plaisirs de la table. Et voilà que la cigarette en fait également les frais. L’on constate une augmentation substantielle de la brune et de la blonde. La première bouffée du matin, celle qui donne l’extase, coûte son pesant de goudron. Mais impossible de m’imaginer vivre sans.

Que des fois j’ai décidé de ne plus m’embourber les poumons, j’ai même acheté un survêtement et des espadrilles pour faire du footing pour ainsi dégager mes poumons d’une habitude aussi vieille que la cigarette Bastos. Mais toujours, l’échec était au rendez-vous avec la déprime de la dernière cigarette toujours rallumée pour n’importe quel énervement. Une fois, j’ai arrêté pendant un mois, j’ai grossi subitement et je découvris même des joues rouges de sang propre circulant dans mes veines. Mais quelle souffrance, je suis devenu mou, atone et ne pensant à rien sauf à mon paquet de cigarettes. Un mois c’était le maximum, alors j’ai recommencé à contrecoeur, mais forcé. Arrêter de fumer, c’est la chose la plus facile au monde, m’a dit un jour mon collègue, qui n’a pourtant jamais fumé de sa vie ni bu un café expresso, et il est heureux. La seule chose qui lui fait plaisir c’est un double café au lait avec un gâteau payé par les amis, comme toujours. «Comment fait-il pour vivre ainsi ?», me suis-je demandé. Hier j’ai vu un documentaire terrible sur la cigarette et ses méfaits. Je vous le jure, celle que je prends en ce moment sera la dernière et ce n’est pas à cause de son prix qui augmente. Cesser de fumer serait, bien sûr, la chose la plus facile à faire, jusqu’à preuve du contraire. Avec la nouvelle année qui vient et mon souffle de plus en plus court, je décide à me refaire une vie et de me désaccoutumer d’une habitude, perdant sur tout le parcours. Je vais faire du footing et essayer de ne boire qu’un seul café crème et des mille-feuilles que me payeront mes amis qui auront à m’encourager pour ne plus refumer.

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

S'abonner

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Les commentaires sont fermés.

Académie Renée Vivien |
faffoo |
little voice |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | alacroiseedesarts
| Sud
| éditer livre, agent littéra...