RSS

34.La brute

30 décembre 2009

Histoire

La brute
K. Yerbi

34.La brute dans Histoire zwsy3g

Résumé de la 33e partie On rassure Karim : s’il ne sent pas ses jambes, ce n’est pas une paralysie. Il doit subir des examens dans les jours à venir.

Les jours passent. L’amélioration attendue ne se produit pas. Karim n’arrive toujours pas à bouger les jambes.
Ce jour-là, Abderrahman, Kheira et Lila lui rendent visite. Peu après, arrivent Linda et ses parents.
— Aujourd’hui, nous sommes au complet, dit Abderrahman, peut-être que Karim va nous faire la surprise de se mettre debout !
— Je ne peux pas, gémit Karim.
— Je vais t’aider.
Il le prend par les aisselles.
— Fais un effort !
— Je vais tomber !
Abderrahman le lâche. Il tombe.
Kheira et Linda se précipitent et le relèvent.
— Je suis paralysé !
Abderrahman est furieux.
— On nous a assuré que tu allais marcher !
— Kheira pleure.
— Mon pauvre petit.
— Je vais aller voir les médecins qui le soigneront.
— Je t’accompagne, dit le père de Linda.
Le médecin chef est là. Il reçoit les deux hommes.
— Docteur, on nous a dit que la situation de notre parent allait s’améliorer, mais il a tout l’air d’être paralysé !
— C’est une paralysie, dit le médecin.
Douche froide pour les deux hommes.
— C’est incurable ? demande le père de Linda
— Je ne pense pas… Mais il faudra des soins et des traitements qui ne sont disponibles ici ! Nous ne disposons pas de techniques sophistiquées !
— Vous croyez qu’à l’étranger…
— Il est difficile d’avoir une prise en charge… Et puis, les soins risquent d’être longs !
— Dites-nous seulement si nous pouvons le transférer !
— Bien sûr.. ; Il n’y a que ses jambes qui soient mal en point !
— Alors, indiquez-moi un établissement qui pourrait le prendre en charge…
— C’est cher, dit le médecin, si vous n’avez pas de prise en charge !
— C’est mon affaire.
Le médecin donne des adresses. Abderrahman a pris sa décision, il enverra son frère à l’étranger.
— ça va vous coûter cher, dit le père de Linda.
— Nous avons de quoi payer !

A suivre
K. Yerbi

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

S'abonner

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Les commentaires sont fermés.

Académie Renée Vivien |
faffoo |
little voice |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | alacroiseedesarts
| Sud
| éditer livre, agent littéra...