RSS

33.La brute

30 décembre 2009

Histoire


La brute
K. Yerbi

33.La brute dans Histoire 527o9m

Résumé de la 32e partie n On peut enfin voir Karim. Le jeune homme est affaibli, mais il a l’impression de ne plus sentir ses jambes.

Le père de Linda avance.


— Tu ne sens rien ?
— Non, dit le jeune homme
— Peut-être que ta gouvernante ne t’a pas pincé fort.
Abderrahman trouve  le moyen de plaisanter.
— Il a  toujours été son chouchou !
Il se penche sur son frère.
— Eh bien moi, je vais te pincer et tu vas le sentir.
Il le pince très fort mais Karim ne sent rien.
— Tu as senti ?
— Non, rien !
Il veut bouger les orteils, mais il n’y parvient pas. Dans la salle, c’est le silence. La voix du jeune homme s’élève.
— Je suis paralysé !
— Non, non, dit Abderrahman, tu es encore affaibli !
— Pourquoi alors je bouge mes mains et pas mes jambes ?
Il se met à pleurer.
— Je ne peux pas bouger mes jambes !
— Bon, dit Abderrahman, je vais chercher un médecin.
Il revient avec l’un des médecins qui se sont occupés de Karim. Il écoute Karim, puis tient à le rassurer.
— Nous espérons que ça ira mieux, les jours suivants !
— Mieux… fait le jeune homme, cela veut dire que ça va durer !
— Oui… il faudra vous montrer patient… On va vous faire des analyses !
La mère de Linda soupire.
— Et dire qu’il allait se marier !
Le médecin regarde la jeune femme.
— C’est vous la fiancée ?
— Oui…
— Vous étiez avec lui… On peut dire que vous avez eu beaucoup de chance !
Kheira intervient.
— De la chance, avec un mari à l’hôpital !
— ça va s’arranger, dit Abderrahman.
Il se retourne vers les parents de Linda.
— Nous allons retarder la cérémonie, le temps que Karim soit sur pied et on fera une double fête : une wa’ada et le mariage !
Kheira soupire.
— Puisse Dieu t’entendre !
Les parents de Linda se taisent. Ils ont l’air très inquiets.

A suivre
K. Yerbi

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

S'abonner

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Les commentaires sont fermés.

Académie Renée Vivien |
faffoo |
little voice |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | alacroiseedesarts
| Sud
| éditer livre, agent littéra...