RSS

29.La brute

30 décembre 2009

Histoire

La brute
K. Yerbi

29.La brute dans Histoire 4han0l

Résumé de la 28e partie n Karim se promène sur la côte ouest avec sa fiancée, Linda. Il n’a pas vu venir une voiture. C’est le choc.

Il est vingt heures passées et Kheira est inquiète. Karim n’a pas l’habitude de traîner et, quand il est pris, il appelle toujours. Or, son portable sonne, mais ne répond pas.
— Tu t’inquiètes pour rien, dit Abderrahman. Il a dû s’attarder avec sa fiancée !
— Pourquoi ne répond-il pas alors au téléphone ?
— Il l’a mis en silencieux ou alors, il n’a pas de batterie !
— Il prend toujours soin de m’avertir !
— Eh bien, il a oublié ! Dis-moi, quand dîne-t-on ?
Kheira le regarde avec sévérité.
— Tu penses à manger alors que ton frère est dehors et peut-être en
danger ?
— Tu es folle de penser à cela !
— Lui, le jour où tu n’es pas rentré, il s’est rongé les  sangs !
Abderrahman se met en colère.
— Ne t’occupe pas de cela, et apporte-moi à manger. J’ai travaillé toute la journée, moi, je n’ai pas mangé à midi et j’ai faim !
Kheira obéit. Peu après, elle lui annonce que la table est mise. Abderrahman se radoucit.
— Tu devrais manger, toi aussi…
— Je préfère attendre Karim…
— Alors, Lila…
— Elle attendra !
— Tu as tort de penser qu’il est en danger.
Kheira préfère ne pas répondre. Certes, Abderrahman est son patron, mais elle a vu Karim grandir et elle se sent très proche de lui. D’ailleurs, depuis la mort de sa mère, le jeune homme s’est encore davantage rapproché d’elle.
Abderrahman s’est levé et  est allé dîner dans la salle à manger. Kheira, elle, ne cesse d’aller et de venir, d’un balcon à l’autre, guettant le bruit du moteur de la voiture de Karim. Sa fille, Lila, est aussi inquiète qu’elle, mais elle tente de calmer sa mère.
— Abderrahman a raison, il s’est attardé avec sa fiancée !
— Il m’aurait avertie ! Il sait que je suis inquiète quand il ne rentre pas à l’heure ! Elle se retourne du côté du salon.
— Peuh ! il a le cœur à manger !
— Il a faim, maman !
— Et son petit frère ? Peut-être qu’il est en danger !
— Karim ne va pas tarder à arriver !
C’est alors qu’on sonne.
— Voilà, dit Lila, c’est lui !
Kheira court ouvrir. Elle recule aussitôt. C’est un policier.
— C’est ici que réside Karim B. ?
— Oui, dit Kheira, en tremblant. Il s’est passé quelque chose ?
— C’est votre fils ?
— Je suis sa gouvernante.
— Monsieur Karim a fait un accident…

A suivre
K. Yerbi

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

S'abonner

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Les commentaires sont fermés.

Académie Renée Vivien |
faffoo |
little voice |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | alacroiseedesarts
| Sud
| éditer livre, agent littéra...