RSS

9.La brute (9e partie)

28 décembre 2009

Histoire

Ainsi va la vie
La brute (9e partie)
Par K. Yerbi

Résumé de la 8e partie n Karim se réconcilie avec Abderrahman, qui lui demande de faire venir sa copine et de la présenter à sa mère.



A quelques jours de là, Karim parvient à convaincre Linda de venir chez lui.
— je te présenterai ma mère et mon frère !
Kheira, la domestique, et sa fille Lila, ont préparé un dîner. Karim va chercher la jeune invitée et dès que Taos la voit, elle s’écrie.
— Dieu, que tu es belle !
Abderrahman, présent à l’arrivée, est, lui aussi, subjugué.
— tu as du goût, petit frère !
Linda est charmée.
— je suis heureuse, dit-elle.
— tu es une fille charmante, continue Abderrahman.
Il sourit.
— tu permets que je te tutoie ?
— oui…
— de toute façon je suis de la famille maintenant !
Taos, elle, veut régler les choses.
— dès que ma santé me le permettra, nous irons voir tes parents !
Abderrahman, comme à son accoutumée, répond par une boutade.
— voyons, laisse-la d’abord te dire, qu’elle est d’accord pour épouser ton fils !
Taos sourit.
— je pense qu’elle est d’accord…
— qu’est-ce que tu en sais ? Il faut l’interroger !
Linda est gênée. Karim, lui, est agacé. Voilà son frère qui commence ses plaisanteries de mauvais goût !
— si, si, insiste Abderrahman, il faut l’interroger !
Mais Kheira la domestique entre au salon.
— faut-il servir, khalti Taos.
— oui, dit Taos qui n’apprécie pas non plus les remarques de son fils.
Elle se tourne vers Linda.
— Kheira est un cordon bleu !
Karim est heureux qu’on change de conversation.
— c’est vrai, elle fait un excellent couscous !
— il n’y a pas que cela…
— si j’ai bien compris, dit Abderrahman à Linda, tu fais des études.
— oui, dit la jeune femme.
— je suppose que tu ne les as pas terminées…
— non, il me reste une année…
— et comment vas-tu faire si tu épouses mon frère ?
Karim intervient, non sans violence.
— nous nous sommes arrangés !
— bon, bon, dit Abderrahman, je voulais juste savoir ! (à suivre…)

K. Y.

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

S'abonner

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Les commentaires sont fermés.

Académie Renée Vivien |
faffoo |
little voice |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | alacroiseedesarts
| Sud
| éditer livre, agent littéra...