RSS

5. La brute (5r partie)

28 décembre 2009

Histoire

Ainsi va la vie
La brute (5r partie)
Par K. Yerbi

Résumé de la 4e partie n Karim se querelle avec son frère aîné, Abderrahman, un homme autoritaire et surtout une brute. Karim lui reproche de l’espionner.



Un peu plus tard, s’assurant que son frère est sorti, Karim se rend dans la chambre de Taos, sa mère. Il y a avec elle, la fille de la domestique, Lila. En réalité la domestique et sa fille sont considérées comme des membres de la famille.
La pauvre femme a perdu son mari et s’est retrouvée sans ressource et la vieille Taos a accepté de la prendre. Depuis que ses forces l’ont abandonnée, elle a besoin d’assistance. Kheïra et Lila s’occupent de tout dans la maison. Elles y résident d’ailleurs.
Dès qu’elle voit Karim, Lila se lève.
— Tu peux rester, dit Karim.
— Je vais aider ma mère, dit la jeune fille.
— Dis-moi, Lila, Abderrahman ne te gronde plus ?
La jeune fille baisse les yeux.
— Non, depuis que tu lui as fait la remarque, il me laisse en paix !
Taos intervient.
— C’est un perfectionniste… Il aime que tout soit parfait !
— Et les gifles qu’il donne ? dit Karim, ça fait partie de son sens de la perfection ?
— Non, bien sûr, dit Taos.
Lila sort. Karim s’assoit près de sa mère.
— Tu es fatiguée, n’est-ce pas ?
— Un peu…
— Plutôt beaucoup…
— Mes battements de cœur m’ont repris…
— Il faudra qu’on aille voir ton cardiologue !
Il lui prend la main.
— Et moi qui te donne du souci !
Taos secoue la tête.
— Non, non…
— Si, si… mais c’est la faute de ton fils !
Taos secoue de nouveau la tête.
— Il ne faut pas lui en vouloir !
— Comment ne pas lui en vouloir quand il se montre si désagréable ?
— Il veut seulement faire de toi un homme !
— Mais maman, je ne suis plus un enfant !
— C’est ton frère aîné, mon petit… Tu lui dois le respect !
— C’est lui qui ne respecte personne !
— Tu sais comment il est ? Très impulsif… Il s’emporte très facilement… Déjà quand il était jeune, il se mettait facilement en colère… Il piquait même des crises…
Karim, lui, n’est apparemment pas prêt à pardonner à son frère.
— Il a manqué de respect à plusieurs reprises, à toi et à père, que Dieu ait son âme…
— Oui, mais tout de suite après, il regrette !
— A quoi cela sert-il de regretter quand le mal est fait ? (à suivre…)

K. Y.

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

S'abonner

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Les commentaires sont fermés.

Académie Renée Vivien |
faffoo |
little voice |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | alacroiseedesarts
| Sud
| éditer livre, agent littéra...